LILLE - LE SPLENDID
21 octobre 1999
ANGE 2ème Génération

Ce soir là, les Anges précédés par un jeune groupe OSM'OZ, nous ont offerts une magnifique soirée qui éclipse les mauvais souvenirs du concert de Béthune.

Faire une première partie d'un concert d'Ange surtout face à un public tout acquis à la cause du Groupe doit être très dur. Et pourtant OSM'OZ s'en est très bien tiré en présentant un rock progressif où se mêlent de très bonnes influences d'Ange bien sûr mais aussi de King Crimson (pour le dernier morceau joué) bien digéré ce qui est pas mal pour un jeune (?) groupe. Osm'oz se compose d'un guitariste ne manquant pas de technique et qui épaule efficacement le chant tenu par une charmante chanteuse (qui malheureusement ne put donner tout la mesure de son talent à cause d'une mauvaise balance étouffant sa voix), d'un bassiste très technique sautillant, d'un clavier planant et d'une batterie sans reproche. En parlant de reproche(s), je n'ai pas bien compris les paroles des chansons.



Le Groupe arriva - pas besoin de jouer, la salle était entièrement acquise à sa cause. Il y avait les imbibés de la première heure, des jeunes (au moins 35/40 ans bien sonnés) cadres dynamiques venus s'encanailler et surprise, des jeunes.... Ange et le progressif français ont encore de longues heures à vivre. Pour les morceaux, que du bon. Des fils de mandrins en passant par caricatures pour arriver en voiture à eau à l'hymne à la vie, voilà en résumé ce concert de plus de 2h00.

Insistons sur un magnifique Quasimodo en rappel où Tristan a montré toute la puissance de sa voix (Béthune et son son pourri est oublié) et l'intro de SATISFACTION à la Descamps comme ultime accord.

Toutes les planètes ce soir là étaient aux anges et fière, Vénus, sans pudeur [pouvait] cambrer sa proue à la Grand Ourse - hein Captain'

cliquer pour agrandir


Clichés : Frédéric Loridant

Pour en savoir plus :
Un pied dans la marge