Retour page principale


Marcq-en-Baroeul, le 21 juin 2001


Quand Marcq-en-Baroeul rencontre le rock....
Pour ceux qui sont étrangers à cette ville située près de Lille, il faut savoir que Marcq-en-Baroeul fait partie de la banlieue très chic de Lille.
Et organiser un festival de rock dans le champ de courses peut paraître surprenant.
Pourtant, la ville de Marcq organise depuis des années des concerts de rock (comme Pendragon par exemple - leur live in Lille) et déjà l'année dernière, un festival en hommage à Rory Gallagher avait permis à de nombreux groupes de s'exprimer sur scène. On ne peut que se féliciter de ces très heureuses initiatives de la municipalité qui offre des spectacles de qualité et permettent à des publics forts différents de se côtoyer et d'échanger, le temps d'un concert.
Ce festival en l'honneur de Jean-Noël Coghe a été l'occasion de voir de nombreux groupes tournés vers le Rock and Roll et le blues. Se sont succédés : Roland, Willcox, Travis and the Virginians, Les Sunlight avec un guest star,
Animals et Ange.

Animals, nom mythique du rock.
Je ne savais pas à quoi m'attendre avec Animals. D'une part, le rock qu'ils jouent n'est pas ma tasse de thé ce qui veut dire même si je ne renacle à en entendre, je n'en écoute pas tous les jours...
C'est donc avec des yeux et des oreilles de néophytes que j'assistais à une prestation qui fut .....
Grandiose.
Quelle pêche, quelle technique. On voit tout de suite qu'il s'agit de routards de la scène rompus à cet exercice difficile. Ils sont carrés tout comme leur musique qui n'agresse pas mais qui accroche le public comme un poisson bien ferré. Je suppose que les morceaux joués étaient représentatifs de leur musique. J'y ai remarqué Boum-Boum qui fit déhancher et sautiller une bonne partie des nombreux quadra et au-delà, présents dans la salle et l'inévitable House of The Rising Sun que notre Johnny national a repris sous le nom de " Le pénitencier", une chanson pour tous. Les musiciens avaient l'air très content de cet accueil très très chaleureux du public et avaient l'air même surpris. On ne peut que rester pantois devant un tel concert surtout que la suite, Ange, était également à la hauteur.