retour à Photorock
Retour / Back


DIG BASTARD - GUN ADDICTION - ASHTONES

La Malterie,
Lille, le 9 décembre 2006

Un nouvel album pour ASHTONES ! Et pas n'importe quoi, un 25cm tout noir avec une sacrée pochette colorée. Ca va péter dans la chaumière... Il est grand ton CD papa, il se met où... Bon, j'achète une platine. Quand on aime on ne compte pas... Et c'est avec égal plaisir que Photorock allait participer avec d'autres* à l'expo "Rock and Roll Junkies" toute droite sortie du cerveau du chanteur d'ASHTONES. Pas de problème surtout quand les cadres qui devaient arriver le jour même ne sont toujous pas là à l'heure où j'écris ces lignes. On est chez des rock and roller junkies, faisons avec et finalement des pochettes transparentes ont très bien fait l'affaire. Et tout cela pour la sortie officielle de A She Devil is my Dope Fiend. Bien sûr, l'expo n'était qu'un plus à une soirée qui s'annonçait chargée avec des DIG BASTARD déchaînées, des GUN ADDICTION sur-entraînés et des ASHTONES princiers.

* : RockPixels, Yannick, Julie et Nénesse...

Honneur aux tigresses. Les DIG BASTARD ont revêtue leur tenue de scène avec un fort penchant pour les amériques. Deb en flic américain, plutôt une Starsky que le keuf de Russ Meyer dans ultravixen (ou méga), ses comparses ne répondant pas aux canons du dit Russ, une Camille Suzette en miss America ou Wonderwoman, à elle de choisir, une Zaza en black mortelle et plus chieuse que jamais, c'est sa marque, une Marion Coin en suicide girl top sexy, encore un peu et on aurait pu admirer son dos, une Sophia en tenue de Lara Croft portoricaine reine de gang et du jour et Aline, égérie de Christophe un temps mais surtout la seule non américanisé ce qui ne l'empêchait frappant ses peaux comme une GI's. Et cerise sur le stars and stripes, on a eu droit à un set non plus de cinq chansons + une, mais de six + une, l'éternelle DIG BASTARD qui ouvre et clôt le set. L'américanisation a sacrément augmenté leur productivité, les notes sortent toutes seules des amplis, leur vacarme coule de source. Pas de doute, elles bossent les donzelles, on le sent : ça braille et ça cogne et on en redemande. Ce n'est pas parce que c'est des filles qu'elles n'en n'ont pas ! Enfin, nos barbies ne s'emmerdent pas à faire du Ronsart avec leur chansons, on palpe le vécu mais gare à qui s'approche trop.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DIG BASTARD DIG BASTARD DIG BASTARD DIG BASTARD DIG BASTARD

En seconde position, des vieilles connaissances, les GUN ADDICTION. Comme à leur habitude, ils foncent et regardent dans le rétro ce qu'il s'est passé. Pour les guns, pas de problème, ça tire et frappe dans tous les coins sans grand discernement mais c'est drôlement efficace ; ils marquent les esprits et les corps. Pour l'addiction, pas de souci à se faire non plus, les canettes se vident plus vite qu'elles ne se remplissent, que ce soit goulument ou plus délicatement. A se demander si la bière n'est pas le 5ème élément du groupe... En tout cas, si c'est vrai, avec ces gaillards, on est à l'opposé du gros Besson. Au moins avec les GUN, on n'a pas le temps de s'emmerder et le chaos sonique semé a récolté rapidement la tempête au moins dans les premiers rangs compressés. Et même les basses attaques du Président et de son fidèle lieutenant Greg visant à déstabiliser le sieur Cram n'ont pas réussi à ralentir le train d'enfer imposé par les ADDICTION.

Cliquer sur l'image - click on the pic

GUN ADDICTION GUN ADDICTION GUN ADDICTION GUN ADDICTION GUN ADDICTION

Avec ce concert, j'attaque ma dix-neuvième chronique d'ASHTONES... Que dire encore, les photos parlent d'elles mêmes. Ce fut chaud, puissant, coloré et remuant, public et groupe se mélangeant parfois. Je ne sais pas si on aura l'occasion d'entendre l'enregistrement live que captaient des micros disposés ici et là mais ce concert restera un putain de moment d'anthologie et si les ASHTONES refusent de le sortir en officiel, que quelqu'un pirate vite les bandes ! Et pour la vingtième chronique d'un concert d'ASHTONES, il faudra attendre 2007.

Cliquer sur l'image - click on the pic

ASHTONES ASHTONES ASHTONES ASHTONES ASHTONES

Frédéric Loridant / Photorock - Décembre 2006

Mél / Mail : fred@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur !
Préférez un navigateur libre comme Firefox / Mozilla - Opera - Camino (for Mac) ou un autre (Galeon, Epiphany, Amaya, Dillo...)

Be free with Linux

Valid HTML 4.01 Transitional