Retour à photorock.com

Contacts


FLOW - TYSON BOOGIE
ASTRO-ZOMBIES


Lille,
La Chimère, le 15 octobre 2008

ASTRO-ZOMBIES. Rien qu'en lisant le nom, je me sentais d'attaque pour y aller. Mon uniforme de Batman, ma bat-berlingo-mobile et me voilà en chauve souris en route pour la Chimère. Sans doute pas rassurés, les ASTRO-ZOMBIES jouaient la montre, FLOW, le Robin à la guitare sèche et les TYSON BOOGIE, le trio qui n'a pas su passer les années 80 en ont profité pour occuper la scène.

FLOW, 5 photos et on a tout vu ou presque... j'en ai ramené plus, sa tronche de baladin ou troubadour espiègle se laisse pixelliser à souhait. Des titres à lui (oui-oui si si), des reprises bien choisies (du PARABELLUM tuning par exemple), voilà de quoi passer un bon moment à siroter sa bibine tranquille. Et en prime, pour la dernière goutte, on a eu droit à un rappel, Oui-Oui.

Cliquer sur l'image - click on the pic

FLOW FLOW FLOW FLOW

Pourquoi s'emmerder à avoir la discothèque idéale dans le hard rock seventies alors qu'un album des TYSON BOOGIE suffirait sans doute largement s'ils en avaient un. TYSON pour Mike, BOOGIE pour bouger le cul en rythme, le crie haut et fort : DU HARD ROCK ; ils le revendiquent et excellent dans le plagiat. Non pas par morceaux complets mais par bons passages qui mis bout à bout arrivent à faire coexister dans des titres de 3 minutes, les grands du hard rock, d'AC/DC à BLACK SABBATH en passant par DEEP PURPLE. Les TYSON BOOGIE se font plaisir et c'est communicatif, leur plagiat volontaire en est d'autant plus succulent.

Cliquer sur l'image - click on the pic

TYSON BOOGIE TYSON BOOGIE TYSON BOOGIE TYSON BOOGIE

Le combat pouvait commencer, j'étais prêt, mon batcanon était pointé, fallait juste contrer les lazers des ASTRO-ZOMBIES et viser juste. Ce que j'avais sous-estimé fut la puissance pogotique de tous les zombies venus imiter les ASTRO-ZOMBIES. Et ils s'en sortaient bien les bougres, dopé par le rockazombie bien puissant. Pour les cadrer, pas de problème, pour les shooter, pas de problème non plus. Et malgré plusieurs mises en joue de la Gretsch, j'ai le sentiment d'avoir terrassé ces ASTRO-ZOMBIES. Batman a vaincu ; à 23h15, arrêt des hostilités, ils pliaient bagages, moi je pouvais parader au bar. Batman gagne toujours même si le combat fut rude et exaltant.

Cliquer sur l'image - click on the pic

ASTRO-ZOMBIES ASTRO-ZOMBIES ASTRO-ZOMBIES ASTRO-ZOMBIES




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008