Retour � Photorock
Retour / Back

The Black Heart Procession

Le Grand Mix

Tourcoing, Le Grand Mix le 12 décembre 2002


Les sanglots longs des violons bercent mon cœur d’une langueur monotone se sont matérialisés le temps d’une soirée au Grand Mix à Tourcoing avec The BLACK HEART PROCESSION. Ces américains rarement présents sur les scènes françaises sont arrivés avec le froid de l’hiver. Portées par la bise, les ballades mélancoliques de The BLACK HEART PROCESSION, invitaient les spectateurs à pénétrer dans un monde tortueux à la Verlaine, à peine réchauffé par quelques pointes de rouge qui peinaient à percer les bleus et les jaunes fades enfumés et à impressionner mes pellochs 800 asa argentiques.

Coincés entre ARAB STRAP et SUICIDE, sous l'influence évidente de NICK CAVE, ces représentants de la scène alternative américaine distillent lentement des compos dépouillées, des complaintes désespérées où se mêlent scie vibrante et violon sur des tempos lourds et lancinants accentués par un clavier entêtant comme le whisky, breuvage de l’oubli. Difficile de résister à ce flot de sons plus noirs les uns que les autres, à ces climats glacials, embrumés et oppressants, délibérément flous. Une majorité s’y perd, des survivants essaient de gagner le bar/refuge. Au fil des morceaux, insidieusement, les sanglots commencent peser comme un couvercle ; Verlaine se fond en Baudelaire ; tout s’assombrit, le spleen est là, implacable. Visiblement, certains l’aspirent avec avidité...
Les sanglots longs des violons pesaient comme un couvercle......

cliquer sur l'image - click on the pic







Frédéric Loridant
Décembre 2002
fred@photorock.com
Frédéric Loridant ©2002