Retour à photorock.com

Retour Partager

The LOST SUZANNE DEVOTION - BLACK MANILA

NOEMIE's BAND
Lille,
le Yéti, le 03 décembre 2010

Trois troquets, 3 concerts, 6 groupes et tout cela le même soir... Difficile de choisir. Premier arrêt à l'Imposture, logiquement, vers 22h00, c'est fini, mais voilà, l'Imposture est blindé. Je filais donc au Yéti laissant de côté le Blind Test. C'est un peu plus grand que l'Imposture mais à mon arrivée, c'était carrément gigantesque, on était au moins 2 plus les membres des 2 groupes... Finalement les LOST SUZANNE DEVOTION et le BLACK MANILA auxquels s'est ajoutée une surprise, ont joué devant un peu plus de monde et ça valait très largement la sortie. Et pour le Blind Test, j'y suis passé aussi...

The LOST SUZANNE DEVOTION porte bien son nom. Non pas qu'il renvoie à une quelconque croyance mais plutôt à une époque où les expériences psychés aidés par les visions sous acide lysergique diéthylamide. Non pas que les LOST SUZANNE DEVOTION jouent dans un état second extatique mais qu'ils renouent avec la tradition des groupes psychés du tournant des 60's/70's qui, eux, expérimentaient. La formation était restreinte, pas plus mal vu la taille de la scène et fait dans des compos assez légères où les voix ont toute leur place et c'est là que le bât blessait. Sans doute à mettre au compte du matos et au froid qui a bridé des cordes vocales vu que sur leur démo, elles sonnent plutôt bien.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The LOST SUZANNE DEVOTION The LOST SUZANNE DEVOTION The LOST SUZANNE DEVOTION The LOST SUZANNE DEVOTION


La suite fut anglaise. Les BLACK MANILA sont jeunes et ont sans doute rangé leur garage playmobil il y a peu lui préférant un rock garage punk. Ce soir, le trio fut épaulée par Suzanne (?) des LOST SUZANNE DEVOTION et au final, il n'y avait plus trop de différence entre la salle et la scène, tout le monde beuglant dans les micros. Les BLACK MANILA ont l'énergie de la jeunesse tout en ayant assimilé plus de 3 accords et les skeuds de leurs ainés. Un bonne dose de garage, un soupçon de psyché et une accélération punk, des ingrédients idéaux pour faire une bonne soirée avec en plus un jeu scénique bien rock and roll et un gratteux en homme sandwich pour Damart, on en demandait pas plus. Et finalement, un Yéti non blindé n'est pas une trop mauvaise chose, on arrivait sans problème à accéder au bar tout en profitant encore du concert.

Cliquer sur l'image - click on the pic

BLACK MANILA BLACK MANILA BLACK MANILA BLACK MANILA



Et pour terminer cette soirée en beauté, le Noémie pris les baguette, un LOST SUZANNE DEVOTION, une guitare tandis que les autres squattaient le micro et tous se sont lancés sous l'œil un peu étonné des BLACK MANILA dans un bœuf bien garage improvisé et assez tapageur mais bien sympa. Dehors il faisait encore plus froid, mais on s'en foutait.

Cliquer sur l'image - click on the pic

NOEMIE's BAND NOEMIE's BAND NOEMIE's BAND

NOEMIE's BAND NOEMIE's BAND NOEMIE's BAND NOEMIE's BAND




Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional