Retour à photorock.com

Retour Contacts

RODEO SUPERSTARS Inc.
DANFORTH - BORN from PAIN

Hénin-Beaumont,
L'Escapade, le 22 mai 2010

Une virée à l'Escapade pour du hardcore ! Ce n'est pas vraiment mon habitude mais prendre du lourd dans les oreilles permet de faire le ménage entre le bon et le mauvais cérumen et ce n'est pas plus mal. Au programme, la fête foraine, bien étendue et qui nous permet de visiter Hénin-Beaumont sans rencontrer, fort heureusement, la marine le pen, les RODEO SUPERSTARS Inc. en invités de dernière minute, les DANFORTH, des hardcoreux venus de Panam et BORN from PAIN qui ont une sacrée rage à revendre.

Les RODEO SUPERSTARS Inc. ont comme unique point commun avec SPINAL TAP : la valse des batteurs ! Je ne suis pas sûr qu'ils disparaissent dans des conditions identiques à celle du groupe de hard-rock ricain, mais c'est au moins le troisième que je croise dans la formation de Fred666. La comparaison s'arrête là, pas de hard-rock pathétique, pas de Stonehenge en miniature mais un son nouveau se démarquant de leur penchant Mansonnien de leur début et la surprise est là, un rock and roll difficilement classable mais bien couillu malgré quelques soucis au son. Dommage que le set n'a duré qu'une demi-heure et que la salle n'était que moyennement remplie, les métalleux n'étaient pas tellement réactifs ce soir, sans doute l'esprit occupé par les cartons qu'ils feront après le concert au tir aux pigeons à moins qu'ils ne se cantonnent que dans la pèche aux canards.

Cliquer sur l'image - click on the pic

RODEO SUPERSTARS Inc RODEO SUPERSTARS Inc RODEO SUPERSTARS Inc RODEO SUPERSTARS Inc


DANFORTH annonce la déferlante hardcore, une vague bien rude qui puise son énergie dans la rue. Mélange de brutal et de hip-hop, les rythmes sont hachés, cassés, déconcertent, vous hérissent le poil, leur seul objectif, ça passe ou ça casse. Et par dessus, une voix venue de la cité qui vous harangue sur une base sonique bien lourde voire plombée explosant à intervalles réguliers. Les nouveaux titres joués pour la première fois en live ont bien montré que DANFORTH ne se cantonne pas seulement à squatter une entrée d'immeuble, sagement assis sur leur réputation, mais qu'ils parcourent la rue dans tous les sens n'hésitant pas à changer de quartiers pour s'abreuver de sensations nouvelles puisant au gré des rencontres des idées qui laissent augurer une prochaine galette en fusion qui devrait ravir les aficionados du genre.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DANFORTH DANFORTH DANFORTH DANFORTH


La grosse vague arrive : les BORN from PAIN ne font pas dans le régime minceur ! Rien à voir avec sveltesse ni avec la petite musique de nuit de nuit de Mozart. Ils s'apparentent plutôt à un raid de bombardier au dessus de de Bagdad. Les BORN from PAIN tapent fort et font mal ; c'est de la frappe chirurgicale parfaitement réussie. La section rythmique aplatit tout sur son passage, seule la guitare arrive à trancher tout ça au scalpel. Et par dessus, un centurion batave fauche tout avec des vociférations dont l'origine est à chercher dans les cordes de basse qui lui servent de cordes vocales. Un grand moment de savoir faire, la scène, ils connaissent, d'ailleurs, je doute qu'ils puissent faire autre chose mais en tous cas, BORN from PAIN le fait bien. Et me voilà avec des oreilles d'enfant de chœur, prêt à retourner dans les temples du rock and roll pour découvrir de nouvelles pépites.

Cliquer sur l'image - click on the pic

BORN from PAIN BORN from PAIN BORN from PAIN BORN from PAIN



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional