Retour à photorock.com

Retour Contacts

mardi 13 avril

The VISCOUS BROTHERS

jeudi 15 avril

TEENAGE MOONLIGHT BORDERLINERS

vendredi 16 avril

The VEGAS - The REBEL of TIJUANA
HUNX and his PUNK

samedi 17 avril

YUSSUF JERUSALEM - The REBEL of TIJUANA
The CARPET SELLERS - The FLYING OVER


Bourges vire au garage ! Non, il ne faut pas rêver, le Printemps de Bourges ne sait pas mis au rock and roll d'arrières salles de troquet, c'est dans le off qu'il fallait aller avec 4 soirées rock and roll où ont bataillé dans le désordre les VISCOUS BROTHERS, les VEGAS, les FLYING OVER, les CARPET SELLERS, les YUSSUF JERUSALEM, les REBELS of TIJUANA, les TEENAGE MOONLIGHT BORDERLINERS et d'autres que j'ai raté. Un plateau garage, une vraie concession de Mustangs du rock mais dans troquet où les patrons aimaient mieux l'énergie des CRS que celle rock and roll brut, s'empressant de tout faire pour emmerder le monde. Bref un lieu à éviter qui répond au nom d'Eurocafé. De toutes façons je doute fort que le rock énervé revienne faire un tour dans ce rade.

Bourges garage s'ouvre avec les VISCOUS BROTHERS, deux activistes soniques venus d'Orléans, la ville de la pucelle. Dehors, il caille, dedans le duo se cale sur une mini estrade coincé entre des tables. Pas le temps de dire ouf et de vider sa bière, que les VISCOUS BROTHERS attaquent et frappent fort, à en faire péter la rondelle de Jeanne. Six cordes hargneuses bien drivées, batterie percutante, les runs soniques dérapent dans l'Eurocafé. Crashs et excès, les bouchons de cérumen et les sonotones explosent et la répression est quasi immédiate. Au bout de trois morceaux de haute volée qui enflamment agréablement nos oreilles, les patron(ne)s, sont venus illico arrêter cet orgasme sonique. Coitus interruptus... Vicieux ces VISCOUS. La semaine garage commençait bien...

Cliquer sur l'image - click on the pic

The VISCOUS BROTHERS The VISCOUS BROTHERS The VISCOUS BROTHERS The VISCOUS BROTHERS


Le surlendemain, je me pointais un peu inquiet presque certain que les autres concerts avaient été annulés. Eh non, ils avaient juste émigré sur la terrasse. A mon programme, les TEENAGE MOONLIGHT BORDERLINERS vus quelques temps auparavant à Lille. Il fait frisquet mais cela m'empêche pas le duo de commencer fort avec leur rock brut de décoffrage et de donner un set bien énergique, plus fort que celui de Lille... Il fallait bien se réchauffer. Pas de problème à priori avec les patrons sauf la bouffe donnée aux groupes qui pourtant attirent du monde.

Cliquer sur l'image - click on the pic

T.M.BORDERLINERS T.M.BORDERLINERS T.M.BORDERLINERS T.M.BORDERLINERS


Pour ma troisième sortie, le plateau était prometteur. J'y retrouvais The VEGAS vus aussi à Lille et les REBELS of TIJUANA qui n'ont rien de mexicain. Les VEGAS venus de Périgeux avaient la chair de poule dans ce froid de canard. Difficile de réveiller la terrasse. Mais excellent concert plein de fougue, avec cependant un jeu de scène moins exubérant qu'à la Chimère faute à la place et à la température hivernale malgré les palmiers qui donnent un côté "rock sur la promenade des anglais" à la scène sans les vieux réfugiés à l'intérieur.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The VEGAS The VEGAS The VEGAS The VEGAS


La suite m'a surpris en bien. Un trio venu des bords du Léman, les REBELS of TIJUANA, des habitués au froid apportant quand même un peu de soleil mexicain avec leur nom. Ils balancent un excellent rock and roll estampillé 50's bien nerveux chanté en français où sont racontés leur déboires en Jaguar (la bagnole) ou leur non attirance pour les flics qui s'inviteront d'ailleurs le lendemain.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The REBELS of TIJUANA The REBELS of TIJUANA The REBELS of TIJUANA The REBELS of TIJUANA


La soirée s'acheva avec un garage festif répondant au nom de HUNX and his PUNK. Pas vraiment de mystère si l'on a croisé une fois les MARCEL mais une bonne fin de soirée donnant le sourire malgré le froid quasi polaire, la toux et la morve au nez.

Cliquer sur l'image - click on the pic

HUNX and his PUNK HUNX and his PUNK HUNX and his PUNK HUNX and his PUNK


Dernier soir, la fatigue commence à se faire sentir. Il fait un peu plus chaud. La scène a quitté la terrasse de l'Eurocafé. Elle se trouve maintenant au pied de l'office de tourisme. Au programme, des poids lourds du garage et non de la mode créative comme le suggère la boutique d'à côté. Je ne verrai que les YUSSUF JERUSALEM, les CARPET SELLERS, de nouveau les REBELS of TIJUANA et, chance, les FLYING OVER qui avaient déjà joués en première partie de soirée. Voilà une belle vitrine donnant envie de venir flâner à Bourges. Le public s'est largement invité, bouchant par la même occasion les chiots du rade, j'espère que les prostates des vioques ont tenu.
Ouvrant ma soirée, les YUSSUF JERUSALEM donnent dans une pop rock à tendance psychédélique, une sauce anglaise fin des 60's un peu jeune à mon goût mais parfois piquante.

Cliquer sur l'image - click on the pic

YUSSUF JERUSALEM YUSSUF JERUSALEM YUSSUF JERUSALEM YUSSUF JERUSALEM


La suite, de nouveau The REBELS of TIJUANA, a largement confirmé mon impression d'hier soir. Du proto-punk roulant toujours en Jaguar compte-tour en zone rouge qui annonçait l'explosion du volcan FLJUGA YFIR (Flying Over en islandais).

Cliquer sur l'image - click on the pic

The REBELS of TIJUANA The REBELS of TIJUANA The REBELS of TIJUANA The REBELS of TIJUANA


En attendant l'éruption, on a eu droit aux CARPET SELLERS (bien mieux que les vendeurs à Carpetland) qui font des sauts dans le temps. Avec eux, on quitte le Rockin' Bones pour rejoindre le Nuggets avec clavier and co ! Ça ronfle, ça swingue, ça réchauffe, le public commence à bouger sérieusement ! Le volcan gronde. Mais avant l'explosion, une bande de CRS bien violents ne sachant discuter qu'en bousculant plutôt qu'en parlant, est venue embarquer une copine à la demande de la patronne de l'Eurocafé suite à une altercation... Bien triste et bien bête de sa part...

Cliquer sur l'image - click on the pic

The CARPET SELLERS The CARPET SELLERS The CARPET SELLERS The CARPET SELLERS


Et voilà les FLYING OVER sur boostés par la provoc et la bière qui se lancent dans un concert impressionnant. Les FLJUGA YFIR explosent ! Sûr que dans l'Eurocafé, les clients ont du entendre leur punk garage survitaminé en stéréo alimentant ainsi les conversations : "vous avez vu ces jeunes qui s'excitent sur cette musique de sauvage ! Quelle France ! ... Que fait la police...). Eh bien, au pied de l'office du tourisme, on s'est pris un belle claque avec un gratteur et la chanteuse s'embrassant franchissant sans vergogne les limites de la bien séance, avec un bassiste se prenant presque pour Syd Vicious sans les mutilations, se lovant contre l'autre gratteux qui saquait tellement ses cordes qu'il s'est foutu le doigt en l'air ; il fallait voir le sang gicler sur le premier micro de sa gratte... Seul le batteur quasi écrasé par la pression des excités du premier rang paraissait garder son calme en maintenant le cap. Pas de doute, à l'office de tourisme à Bourges, ils savent accrocher le badaud... Et bravo au 22 Grand Job de nous avoir donné une belle leçon de rock and roll.

Cliquer sur l'image - click on the pic

FLYING OVER FLYING OVER FLYING OVER FLYING OVER



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional