Retour à photorock.com

Retour Contacts

BRIGITTE BOP
M26-7

Bourlon,
Chez Vincent, le Café des Sports, le 20 mai 2011

Imaginez une petite place avec un sapin centenaire, une baraque à frites, 2 troquets et bien sûr l'église et tout ça presque au bout de nul part bien que le village ait été le haut-lieu de combats dévastateurs lors du premier conflit mondial. Eh bien, c'est la place de Bourlon, petit bled du Cambrésis coincé entre la D630 (ex RN 30) et la D639 (ex RN 39 - du moins je suppose), 2 pistes d'envol pour les mouches bleues. Eh bien, ce vendredi soir, on était peinard entre ces deux axes dangereux du moins après le passage au Café des Sports où le patron, Vincent est le Grand Maître du Picon bière et surtout où les BRIGITTE BOP avaient répondu à l'invitation des M26-7, les rois du lieu.

Pas de peine pour trouver le troquet, c'est le siège du foot local et il est blindé autant dedans que dehors, finalement pour boire une bière sans trop attendre, le plus simple était d'aller dans le rade situé 3 maisons plus loin où 3 malheureux piliers louchaient sur leur verre. Au moment où j'arrive, DIVISION NADA, une variante locale d' ARSENE LUPUNK à qui une tournée des troquets ne ferait pas peur, avaient lancé la soirée. Difficile des les atteindre d'autant plus que je tombe sur des M26-7 en train de sucer des fricadelles et avec qui j'ai forcément taillé une bavette en tûtant une première bière qui s'était perdue devant moi. Tout ça pour dire que j'ai raté l'intégrale de DIVISION NADA ! Comme les M26-7 sont de bons hôtes, ils ont laissé jouer les BRIGITTE BOP juste après. Curieuse façon de recevoir vous direz ! Absolument pas, les BRIGITTE ont pu attaquer sans trop de bières dans le bidon et devant un parterre très coloré encore (en partie) conscient et réactif. Les BRIGITTE BOP, fils de la cité de la Pucelle, font toujours dans leur punk rock "à tendance n'roll" revendicatif, bref un juste combat où la bière à quand même toute son importance. L'ambiance est vite montée. Ils jouaient un peu en pays conquis (même Jeanne n'a pas réussi à monter si haut) et surtout leurs skeuds incisifs qui appartiennent à la grande famille du rock and roll et dont le grand père devait être un SHERIFFS armé d'un PARABELLUM, mettaient tout le monde d'accord tout comme la bière du père Vincent (avec ou sans Picon)... Le final vit un beau remue-ménage dans le groupe, le bassiste se sentant poète d'un soir déclamant du grand Coluche, les gratteux squattant respectivement la basse et la batterie et le bassiste, la gratte ! Sans doute un effet réussi de la bibine à Vincent.

Cliquer sur l'image - click on the pic

BRIGITTE BOP BRIGITTE BOP BRIGITTE BOP BRIGITTE BOP


En attendant les M26-7, l'ambiance dopée par les BRIGITTE BOP battait toujours son plein. Et ce n'est pas l'arrivée de ces fiers fils de la cité de Vicky-Vicci (les autres ont Jeanne) qui l'a fait redescendre. Plaisanteries sur le foot oblige, on est au QG de l'A-S Bourlon et voilà nos révolutionnaires du punk rock and roll Cambrésiens se lançant dans l'aventure dopés à la bière et au Picon bière. Leur zique qui reflète les goûts de leur jeunesse, à savoir, les BxN, les LUDWIG avec un zeste de RAMONES, écoutée sur un parking d'Intermarché avec de la bibine premier prix, est reprise en chœur par un public de fins connaisseurs. Des aficionados qui au fil des missiles commençaient à tituber un peu, un peu beaucoup même, assommés par les riffs vengeurs, les coups brutaux de la basse/batterie et les harangues du chanteur à moins que la bière à Vincent n'y soit aussi pour quelque chose... Mais j'en doute. Au final, une rare soirée comme on n'en voit plus trop à Lille ces temps-ci. Il faudra délocaliser Vincent à la capitale !

Cliquer sur l'image - click on the pic

M26-7' M26-7' M26-7' M26-7'



Frédéric Loridant / Photorock.com 2011

Valid HTML 4.01 Transitional