Retour à photorock.com

Contacts


MARTCHA - DIG BASTARD
DAWN of PAIN - BROUT CHOUILLE


Lille,
Le Détour, le 17 janvier 2009

Je n'ai pas pu m'empêcher d'aller au Détour ce samedi, sur le fly, Batman mon héros semblait m'inviter, moi Fred... J''espérais rencontrer ma spécialiste des chauve souris venue du fond de sa forêt. Mais non, par contre Batman sur le fly a attiré, le Détour était plein, trop peut-être, à se demander si c'était Batman l'origine de l'attroupement. Peut-être était ce MARTCHA ou les DIG BASTARD ou encore les BROUT CHOUILLE à moins que ce ne soient les DAWN of PAIN ou encore les BLACK's CADILLAC. Peut-être aussi les 3euros (destinés au rachat de matos) ou la tout simplement la preuve que les concerts reprennent bien. C'est sans doute un peu de tout cela quoique Batman, je n'en suis pas vraiment sûr.

Comme d'hab, j'arrive en retard mais accompagné. A défaut de voir l'intégrale du set de MARTCHA, j'ai ramené 3euros de plus dans la caisse, peut-être même les 3euros qui permettront d'acheter quelques ampoules de plus car 2009 s'annonce comme l'année du black-out dans la cave du Détour... Et on a beau être tous des lumières, on n'éclaire quand même pas beaucoup. Ce soir, les MARTCHA avaient décidé d'être rapides, leur rock and roll coincé (on l'a déjà dit dix fois) entre OTH et les SHERIFF se jouait à la RAMONES, du moins pour ce que j'en ai vu. Les MARTCHA ont donné le ton de la soirée. Des excitées allaient prendre la suite.

Cliquer sur l'image - click on the pic

MARTCHA MARTCHA MARTCHA MARTCHA

Eh oui encore les DIGS BASTARD ! Et en formation restreinte, une de leur guitariste manquant à l'appel. Pas de problème, les deux chanteuse au top de leur forme n'en avaient que plus de force pour meugler dans leur micro. Pires que des poissonnières de marché ! Derrière, plus sérieuse la base a largement assurée, la batteuse emmenant la troupe à coup de baguettes. Un bien beau concert, bien chaud avec comme cerise sur la gâteau, un Bande de putes ignoré ou presque de la bassiste. Et je ne suis pas tout à fait sûr que toutes le connaissaient !.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DIG BASTARD DIG BASTARD DIG BASTARD DIG BASTARD

Après ce passage des furieuses et le début d'un grand match de baby-foot où une copine s'est prise une claque, un bruit sourd me ramena à la cave où les DAWN of PAIN relevaient le défi de passer après les DIG BASTARD. Autant on aurait pu trouver de la dentelle sur les donzelles précédentes, qu'il n'y en a pas et jamais eu sur les DAWN of PAIN. Ce qui peux se comprendre vu qu'ils frappent dans un hardcore bien viril friand de contacts avec le public. Et pour ce qui était des contacts, on a été servi. La séparation entre le groupe et la masse déjà virtuelle en temps normal (à quand une ligne jaune comme à la poste ?) s'était considérablement amenuisée, au point de rendre difficile de faire la différence entre les chanteurs et les pogoteurs qui ne se gênaient pas pour beugler dès qu'un micro passait à leur portée. Challenge réussi, les DAWN of PAIN ont hurlé aussi fort que les DIG BASTARD.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DAWN of PAIN DAWN of PAIN DAWN of PAIN DAWN of PAIN

La suite, les BROUT CHOUILLE, nous plongea dans le chaos. La cave était blindée, le groupe tape dans un street punk qui ne pouvait que faire pogoter et le temps d'arriver près de la scène, soit 5m, elle avait disparu, groupe et public était fondu dans un même conglomérat, des bras, des jambes, des filles, des skins... l'ambiance et les odeurs des grands jours ! Et tout ça à cause des BROUT CHOUILLE. Deux chanteurs plongés dans la foule, les autres derrière surnageant tant bien que mal et un résultat est drôlement efficace. Pour preuve, la cohue qui a régné dans la cave, les bleus qui décoraient mes côtes et la difficulté à m'extirper au moment où toute tentative de pixelliser était devenue impossible. Et en haut, c'était pareil... Impossible de s'approcher du bar, impossible ou presque de bouger. Tant pis pour les BLACK's CADILLAC, je rends les armes. C'en était fini aussi du bar, impossible de l'approcher.

Cliquer sur l'image - click on the pic

BROUT CHOUILLE BROUT CHOUILLE BROUT CHOUILLE BROUT CHOUILLE




Frédéric Loridant / Photorock.com 2009