BUNNIES Party

La Rumeur a 1 an

Lille, le 11 décembre 2004


Reines de la nuit, égéries de groupes de rock, héroïnes d'extraordinaires aventures enfin publiées, les BUNNIES de Lille-Moulins n'ont pas voulu rater la première bougie de La Rumeur, haut lieu culturel underground du dit quartier justement. Et il n'y avait que du beau monde pour cette fête. Photorock coincé entre les BUNNIES de partout sollicitées et un buffet garni sans oublier les coups d'oeils sur l'expo de sieur Rockpixels, a quand même réussi à se faufiler dans la foule pour immortaliser une rare prestation des BUNNIES seules ou presque devant les micros.

Avant d'en arriver au c½ur de leur show, les BUNNIES avaient fort à faire. Dommage pour le groupe d'électro loundge qui avait la très lourde charge d'ouvrir la soirée, mais les BUNNIES monopolisaient toutes les attentions. Allant au delà de la simple représentation, elles n'ont pas, par exemple, hésité à prendre la défense des viticulteurs français, ces vignerons qui sentent bons la France, en buvant devant tous ce nectar des dieux, ce sang du christ, ce carburant des poilus qu'est la cuvée de la patronne*. Conscientes de la difficulté du groupe qui jouait, à faire partager sa musique, les BUNNIES sans hésiter se joignirent à Lusi Laps pour un Video Kill the Radio Star des BUGGLES. La fête bien engagée pourtant, n'allait pas tarder à prendre de l'ampleur car le tube des 80's sonnait aussi la fin du concert. Place à la revue de Lille-Moulins !

cliquer sur l'image - click on pic



C'est difficile de décrire la féerie qui a envahi la cave de La Rumeur. Les BUNNIES nous avaient concocté un programme musical varié emprunté à des répertoires mythiques de l'Histoire du Rock et à leur compos personnelles dont l'extraordinaire Lille-Moulins en intro qui décrit si admirablement de quartier riant, ce havre de paix où même les crottes de chiens deviennent sympathiques. Michelle-Ann Dix s'est emparée de la basse, Barbara Stressante de la six cordes et Carrie-Ann Dix virevoltait en jouant avec le micro. La chaleur devenait moite. Basse lourde, guitare à base de riffs BxN et voix féminines cristallines, les Beat on the Brat, I'm too Bad, I'm a Looser et j'en passe (Under my Thumb, Male Model...), ont connu une nouvelle jeunesse, sauce BUNNIES en plus. En renfort, un guitariste anonyme** et très discret est venu compléter la formation, laissant aux BUNNIES toute latitude pour s'exprimer pleinement de vive voix. L'enchantement faisait dresser nos oreilles, les pompons frétillaient... Mais tout rêve à une fin, l'heure tournait, la fatigue et la soif se faisaient sentir, l'appel du clapier sans doute aussi. Et alors, les BUNNIES après un dernier tour d'honneur, s'en retournèrent à leur fans. On vivra dans le souvenir... Vivement la parution des Aventures des Bunnies n°3.***

* : Signalons sa prévenance envers ses amis, elle s'obligeait à boire de la vodka polonaise se privant ainsi du plaisir français.
** : Et c'est pour respecter son choix que son visage a été masqué.
*** : Les Bunnies surfent aussi sur le Web : Bunnies Stories.

cliquer sur l'image - click on pic














Décembre 2004

Frédéric Loridant ©2004