Où étaient les aficionados du punk à roulettes et plus généralement du punk américain ? Peut-être que le dimanche, ils restent sagement à la maison, à moins qu’ils ne savaient pas que dans le genre, la crème venait fouetter la Cave aux Poètes. On était déjà pas mal à avoir fait la sortie dominicale, on aurait pu être plus pour les BURNING HEADS accompagnés par des REBEL ASSHOLES aux dents longues et aux skates bien huilés.

Ils arrivaient direct de Montbéliard pour la 3ème date de ce Burning Rebel euro tour. Les REBEL ASSHOLES qui assuraient la première partie, ont pris de la bouteille. Leur punk rock franchement ricain avec des mélodies bien ciselées, pourrait sans problème servir de bande son à des vidéo de glisse extrême. Il y a la pêche, l’adresse et leur zique donne envie de mettre une casquette, des genouillères et de s’élancer dans une série de flip renversant. Bon, j’ai passé l’âge de faire des conneries mais je suis quand même reparti avec leur split sous le bras, celui à la pochette RAMONESque, pour tenter des grabs, des slides ou des grinds sur mon canapé avant de m'entraîner au beer flat.

Cliquer sur l'image - click on the pic

REBEL ASSHOLES REBEL ASSHOLES REBEL ASSHOLES REBEL ASSHOLES

Les BURNING HEADS ne se présentent plus. Juste de bêtes de scènes qui font de clubs en clubs sur le vieux continent et le nouveau aussi avec toujours autant de plaisir. Sans peur, ils ouvrent leur set avec un titre reggae/dub avant de lancer la grosse artillerie. La suite ne fut qu'un déferlements de slaves hautement rock and roll parfois tempérée par leur dub de haute volée. Pas de Making Plan for Nigel mais un magnifique A whole life qui prend toujours aux tripes et une reprise des SAINTS pour finir. Il n'y a pas à dire, les BURNING HEADS sont d'éternels ADOLESCENTS... Et pour ceux qui veulent le détail, je mets en photo la set-list, à vous de déchiffrer, ils écrivent comme des cochons :-)

Cliquer sur l'image - click on the pic

BURNING HEADS BURNING HEADS BURNING HEADS BURNING HEADS


WC3