retour à Photorock
Retour / Back


ASHTONES - les BUNNIES Lille-Moulins - Les BUZZCOCKS

Le Grand Mix,
Tourcoing le 11 mai 2006



Le Monde des Religions pose la question cette semaine à propos du Da Vinci Code, de la place de la femme et de sa sexualité dans l'église catho ! Qu'ils cherchent une réponse... Mais au Grand Mix ce 11 mai, cette interrogation ne se posait pas : les femmes dans le rock et particulièrement les BUNNIES, ont leur place et question sexualité, n'attrape pas BUNNIES qui veut ! Nos lapines ont aussi prouvé avec force qu'elles étaient à la (et en) hauteur pour assurer la transition entre les ASHTONES et les BUZZCOCKS. Et le mélange des trois, une vraie trinité, a donné la trique à plus d'un, faut bien penser à la sexualité des mecs quand même. Pour les filles, il faut leur demander.

C'était aux ASHTONES d'ouvrir les festivités et à 20h35, ils montaient sur scène prenant à sec un public en partie gagné à sa cause. Ce n'est pas coutume dans la métropole lilloise de voir nos RAMONESTOOGES sur une scène dépassant les 10m² avec une hauteur sous plafond supérieure à 2m. Annoncer une machine à tubes, des bêtes de hits n'est pas à la portée du tous et bien que le public ait été pris à froid, le courant est fort bien passé. ASHTONES a été largement à la hauteur du challenge. Dommage quand même que la lumière ait gardé son côté garage quasi intimiste qui colle bien aux compos mais qui habille si difficilement une grande scène. Mais gardons nous d'en vouloir aux ASHTONES, pour les BUZZCOCKS, c'était la même chose et pour les BUNNIES, ce fut pire.

Cliquer sur l'image - click on the pic

ASHTONES ASHTONES ASHTONES ASHTONES ASHTONES

Pire !!?? Peut-être pas finalement. Déshabillés, collants et oreilles de lapines demandaient une certaine intimité propice à l'éclosion de fantasmes engendrée par 2 des BUNNIES Lille-Moulins qui debout sur le bar, éclairées par un malheureux spot et armées d'une guitare et d'un porte-voix, ont tenu la salle en haleine, les mecs surtout, en se trémoussant sur des tubes rock and roll. Je ne sais pas si la gente masculine s'entassait au bar pour attendre sa bière ou pour approcher subtilement nos lapines. En tout cas on se pressait sur le zinc et les approcher se méritait. Ailleurs dans la salle, rares étaient ceux qui regardaient les changements sur la scène, les regards convergeaient plutôt vers la scène improvisée. Les anciens se faisaient attendre. Les BUNNIES tinrent la distance ans jamais faiblir ni férir, accrochant au passage l'intérêt des BUZZCOCKS.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les BUNNIES Lille-Moulins Les BUNNIES Lille-Moulins Les BUNNIES Lille-Moulins Les BUNNIES Lille-Moulins Les BUNNIES Lille-Moulins

Les voilà enfin ceux que tout le monde attendait. Pas grand chose à dire, les BUZZCOCKS ne semblent savoir ne faire qu'une chose : des tubes, des tubes et encore des tubes. C'est incroyable d'entendre des morceaux de 1978 qui n'ont pas pris une seule ride et plus encore, de découvrir que les titres tirés du dernier album paraissent déjà intemporels. Comme pour le concert de Bourges, les BUZZCOCKS ont littéralement bluffé un public qui n'en croyait ni ses oreilles, ni ses yeux. Un parcours sans faute, coulant de source, un vrai nectar des dieux distillé par des BUZZCOCKS qui prenaient visiblement plaisir à nous balancer leur jus et foi d'un keupon à crête présent, ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas éclaté comme cela !

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les BUZZCOCKS Les BUZZCOCKS Les BUZZCOCKS Les BUZZCOCKS Les BUZZCOCKS

Frédéric Loridant / Photorock - mai 2006

Mél / Mail : f.loridant@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur !
Préférez un navigateur libre comme Firefox / Mozilla - Opera - Camino (for Mac) ou un autre (Galeon, Epiphany, Amaya, Dillo...)

Be free with Linux

Valid HTML 4.01 Transitional