Retour à photorock.com

Retour Contacts

AUTRES MOEURS - Les GUZZLERS
CHARGE 69

Valenciennes,
Péniche Igel Rock

Et vogue la péniche. Non il ne s'agit pas d'un remake ou d'une rediff de l'Homme de Picardie, le feuilleton de la France travailleuse, mais de la péniche d'Igel Rock amarrée quai des Mines à Valenciennes. Et au lieu de remplir la cale de charbon ou d'autres pondéreux, ce 12 février, elle était remplie de keupons et de rockeurs venus pour CHARGE 69, les GUZZLERS et AUTRES MOEURS. Certes, on n'a pas assisté à une remake du Jubilee, le temps ne se prêtait pas à des concerts sur le pont et l'Escaut à cet endroit est quand même plus proche de l'environnement de l'Homme de Picardie que de celui de la Tamise. Pas de Tower Bridge ni de brigades fluviale, juste deux condés venus s'assurer que tout baignait dans l'Escaut. Ils sont partis rassurés et nous, éblouis par ce nouveau lieu et par les performances des CHARGE 69 et des GUZZLERS.

Putain comme c'est grand ! Impressionnante cette cale et le décor fait vite oublier que l'on y mettait du sable ou du charbon ! Comme d'habitude, le public se presse au bar et ce n'est d'ailleurs pas toujours évident d'y accéder. La scène bien vaste accueille AUTRES MOEURS. Le batteur est relégué tout au fond, à des mètres des autres zicos ce qui le rend quasi invisible au public. Bizarre comme disposition mais ça n'empêche pas AUTRES MOEURS de nous lancer ses grappins fortement teintés de Oi. Sur scène, les deux gratteux ne bougent pas trop à l'inverse de la bassiste qui vibre avec ses notes alors qu'habituellement, les bassistes sont plutôt figés. Le chant est souvent assuré par le batteur, dommage qu'on ne le voyait guère. Drôle d'impression que d'entendre un chant sorti de nulle part...

Cliquer sur l'image - click on the pic

AUTRE MOEURS AUTRE MOEURS AUTRE MOEURS AUTRE MOEURS


Les GUZZLERS ont commencé fort ! Déjà, ils arrivent à la bourre mais en plus, au bout de 3 accords le bel ampli Orange décide de se taire. Il craint peut-être l'humidité... Le temps de voir qu'il refuse de se rallumer, de se brancher sur l'ampli des CHARGE 69 et voilà les GUZZLERS partis pour un set d'enfer avec toutefois, une corde de basse cassée à l'avant dernier morceau... Je ne sais pas si la rébellion de l'Orange ou si le Mesa les a boostés, mais ils avaient la forme. D'ailleurs, il n'a pas fallu longtemps pour qu'on s'agite devant et leur plan RAMONES au milieu de leur set a fait monter de plusieurs crans l'excitation... Ne cherchez pas une quelconque trace sonore de ces rockeurs des plateaux cambrésiens, il n'existe à ma connaissance qu'une galette sans doute introuvable maintenant d'un GUZZLERS version quatuor datant de 1996 (avec une pochette à chier...). On en a entendu 2 titres d'ailleurs ce soir d'après la set-list (Playboy Charlie et Playmobil) mais d'après certaines infos, ils se sont enfin décidés à se mettre au travail... A l'inverse, ils ont fait un paquet de concerts dont celui ci, un des meilleurs que j'ai vu d'eux mais bon je ne sais pas si comme Playboy Charlie, ils ont fait craquer les starlettes. De toute façon, il n'y en avait pas, juste Justine qui s'est empressée de pousser la chansonnette...

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les GUZZLERS Les GUZZLERS Les GUZZLERS Les GUZZLERS


Ce soir, on faisait dans les valeurs sûres. Le retour de CHARGE 69 sur les planches en est une preuve. Pourtant il y a quelques temps, le groupe lorrain était en hibernation... C'était sans compter le démon de la scène qui a hanté les nuits de Caps (basse) et de Laurent (batterie) et surtout l'arrivée de Vérole, la voix des CADAVRES et de Mumia à la 6 cordes qui ont ressuscité les CHARGES 69e. La nouvelle formation a retrouvé une sacrée vigueur que bien des jeunes doivent envier et leur tubes, une sacrée jeunesse. Sur scène, les CHARGE 69 ont la bougeotte malgré le sol glissant. Vérole harangue le public, Caps court au bord de la scène pour voir les résultats et à chaque fois, repart, basse vrombissante, tout souriant. A la guitare, Mumia s'envole avec ses solos tandis qu'à la batterie, comme pour les autres groupes, Laurent doit se sentir seul au fond mais sa frappe est bien présente sur scène. Ils étaient impériaux les CHARGE 69, menant leur concert avec classe en dégageant une énergie explosive communicative. Un plaisir pour les yeux et les oreilles et quelle décharge de skeuds avec un Patchwork repris à tue-tête ou un Johnny Good Boy devenu immortel... Avec cette 3ème rencontre musicale sur la péniche d'Igel Rock, la vitesse de croisière semble atteinte (et on a largement dépassé les 25 km/h autorisés sur les fleuves) et les groupes de ce soir y sont pour quelque chose. Longue vie à la péniche, longue vie aux vétérans du punk rock que sont les GUZZLERS et les CHARGE 69. Quant aux AUTRES MOEURS, ils ont une belle scène pour faire leurs armes...

Cliquer sur l'image - click on the pic

CHARGE 69 CHARGE 69 CHARGE 69 CHARGE 69



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional