Retour à photorock.com

Contacts


SHAKE'EM - DUSK - Thee MARVIN GAYS
CHEWBACCA ALL STARS


Lille,
Le Détour, le 10 novembre 2008

Retour vers le Détour. Ce soir Juju veille, quatre groupes, faut que ça commence à l'heure. Dix-neuf heure 30 pétantes, fin des hostilités, 23h00 au plus tard. Prudent, je me pointe à 20h00... Première photo : 20h14 ! Un petit trois-quart d'heure de retard, du jamais vu, l'ordre règne enfin chez les punks rockers ! Au programme, SHAKE'EM, one man band finissant en doublet, DUSK, des surfeurs du 6.2, Thee MARVIN GAYS qui n'ont rien à voir avec le MARVIN GAYE, ni avec le mouvement gay à première vue et les CHEWBACCA ALL STARS sans Wars accolé et pas plus originaires de la planète Kashyyyk que vous ou moi. Comme point commun, l'attrait des garages, pour réparer le Faucon Millenium pour le singe, pour faire du rock and roll pour les autres.

SHAKE'EM peut se classer sans peine dans la grande famille des BOB LOG III, le sexe et le délire en moins. Le bonhomme se laisse écouter mais après 3/4 titres, un sentiment d'un manque de quelque chose se fait sentir. L'arrivée d'un comparse a en partie balayé ce manque en dopant SHAKE'EM, l'homme a l'harmonica à défaut d'être un tireur à gage fait plutôt dans le souffleur de talent et a redonné un peu de couleur à un La Grange des barbus texans concluant ce concert sur une bonne impression. Finalement un one man band à deux, c'est pas mal non plus !

Cliquer sur l'image - click on the pic

SHAKE'EM SHAKE'EM SHAKE'EM SHAKE'EM

Je ne savais pas que l'on surfait dans le 6.2. Des vagues de SHADOWS arrivaient jusqu'au bar attirant de fait dans la cave des curieux bières à la main plutôt que planche sous le bras. Les DUSK se plaisent visiblement dans les ambiances des sixties surf and roll avec comme point fort un bon guitariste et une rock and roll attitude non déplaisante. A défaut de vagues à chevaucher, le bassiste passa tout le set à faire des tubes et des bottom turn dans le public, à se barrer de la plage laissant les autres se démerder avec les notes, l'appel du large sans doute. Il ne manquait que des mouettes, à défaut il y avait des poulettes.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DUSK DUSK DUSK DUSK

Thee MARVIN GAYS... Inclassable ces belges. C'est rock and roll, ça dégage bien et l'ambiance est montée d'un cran, des gens gueulant "ça c'est du rock and roll" à défaut de savoir dire autre chose en battant des bras et des jambes. Ils sentent bien bon le garage et ça prépare bien la suite, mais je ne peux pas en dire plus, mon voyage vers Kashyyyk m'a complètement atomisé les neurones.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Thee MARVIN GAYS Thee MARVIN GAYS Thee MARVIN GAYS Thee MARVIN GAYS

Voilà les CHEWBACCA ALL STARS et en un rien de temps, les spectateurs sont devenus des Ewoks dansant frénétiquement et moi en Yan Solo, je captais tout ça avec mon blaster DL-44 canon... Bon ce n'était pas tout à fait cela mais l'ambiance valait franchement celle des bouges de Tatooine, ça swinguait sec avec un juju en jabba surveillant tout son monde porté à bout de bras. D'ailleurs, il était hors jeu le juju, on avait largement explosé l'horaire prévu mais difficile d'arrêter les CHEWBACCA ALL STARS et leur rock garage décoiffant à turbo clavier et guitare virile rendant folles les midinettes... Les mecs aussi d'ailleurs mais c'était plus pour la musique, du moins je crois.

Cliquer sur l'image - click on the pic

CHEWBACCA ALL STARS CHEWBACCA ALL STARS CHEWBACCA ALL STARS CHEWBACCA ALL STARS




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008