Retour à photorock.com

Contacts


Les CAROTTES RAPEES - M26-7

CLUB SANDWICH


Lille,
La Chimère/La Malterie, le 17 décembre 2008

Ce 19 décembre était marqué d’une pierre blanche : M26-7, les CAROTTES RAPEES et surtout PKRK. La soirée à la Chimère s’annonçait chaude et blindée. De plus, c’était un plan des Saints qui Pointent, intercesseurs à qui on peut sans souci leur donner le bon dieu sans confession. Et patatra, intervention d’un démon quelconque, les PKRK sont coincés dans les remparts de Metz, les Saints ont presque perdu la foi mais on se retrouve quand même à pointer à la Chimère avec en bonus, une fin de soirée à la Malterie pour le CLUB SANDWICH qui réunissait des zicos pointus plutôt versés dans le jazz et dans l'impro sonique. Pour tout dire, j’y ai même rencontré le nouveau pianiste de MAGMA ! Et finalement un coup de CAROTTES RAPEES suivi d’un CLUB SANDWICH arrosé au M26-7 fut une collation colorée mais absolument pas frugale.

Les M26-7 étaient en formation restreinte. Sans doute que leur clown a eu peur de sortir de la CAC (pas le 40, la communauté d’agglo de Cambrai) ce qui n’a pas empêché le reste du groupe à passer en revue leur répertoire mainte fois entendu mais toujours agréable aux oreilles. Et vicelards comme ils sont, on a du attendre le dernier morceau du set (sans tenir compte du rappel imprévu) pour réentendre les aventures de Fanzy le roi du caddy. Je me demande d’ailleurs si le Fanzy en question n'aurais pas croisé aux caisses de la maison des mousquetaires, Vicci Vicky, une des héroïnes de Bienvenue chez les Chtites Coquines, elle a la frite cette petite.

Cliquer sur l'image - click on the pic

M26-7 M26-7 M26-7 M26-7

On va être bref, je le répète, je n’aime toujours pas les carottes râpées sauf celles-ci qui ont ouvert le concert avec un Non Non rien a changé sous fortes doses de speed et ce n’était pas plus mal. La suite n’a pas beaucoup changé depuis la dernière fois, toujours la belle reprise d’Hélène et le Sang et d’autres skeuds du même acabit. Décidément, ces CAROTTES RAPEES se laissent déguster sans problème. La suite, dans un genre ô combien différent, se laissa apprécier sans problème.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les CAROTTES RAPEES Les CAROTTES RAPEES Les CAROTTES RAPEES Les CAROTTES RAPEES

Changement radical de décor. Du bar plein de vie, on plonge dans l’ambiance feutrée de la Malterie où ce soir, des zicos de talent se plaisent à faire une musique parfois compliquée à saisir, le tout dans un CLUB SANDWICH organisé par la Pieuvre, Circum et Sébastien Beaumont. En dehors de Barbara de BARBIROOZA, de quelques têtes connues et d’un certain Vladimir alias Christophe Hache de son vrai nom devenu le temps d’un soir le pote à Pilou (avec dédicace personnelle dudit Vladimir/Christophe devant la noble assemblée), j'étais comme un nouveau né devant sa première tétée. Belle prestation de Barbara, improvisation burlesque d’une doublette de trombones à simple bouche et double pistonneur sous la direction d’un chef sans oublier une batterie aérienne, tantôt planeur, tantôt bombardier, un interlude avec des instruments de schtroumpfs et j'en passe... Et un pré-final avec le Vladimir pixellisé par Pilou. On aurait croire que l'on allait baigner dans un jus de cerveau, eh bien non, on a survécu sans problème et j'avoue que certaines saveurs soniques ont très agréablement titillé mes oreilles.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Club Sandwich Club Sandwich Club Sandwich Club Sandwich




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008