Retour à photorock.com

Retour Contacts

The REAL NELLY OLSON

CRANK COUNTY DAREDEVILS

Lille,
la Chimère, le 12 janvier 2010

Il était une fois l'Amérique à la Chimère ! Grâce à Rock and Roll Jihad (encore eux...) on a eu droit de voyager entre le Minnesota, la Caroline du Nord et de façon détournée, on peut citer aussi (liste non exhaustive) le Kentucky et le Massachusetts ! La raison de cette promenade géographique ? The REAL NELLY OLSON qui vient directement de Walnut Grove (Minnesota), The CRANK COUNTY DAREDEVILS originaires d'Ascheville (Caroline du Nord) qui plus est, font le trait d'union entre les NASHVILLE PUSSY (Owensboro, Kentucky) et les UNSEEN de Boston (Massachusetts). Un vrai programme d'agence de voyage mais ne comptez pas sur ces vacances pour vous reposer.

La soirée s'annonçait rude. Pas de problème de décalage horaire pourtant, juste des soucis pour les oreilles... Les REAL NELLY OLSON ont attaqué très fort, trop fort peut-être vu que le batteur a explosé la peau de la batterie des CRANK COUNTY DAREDEVILS... Sans gravité, une de perdue, une autre de trouvée... Bref, ils étaient particulièrement en forme, peut-être dopés par la tronche des ricains pour qui ils ouvraient la soirée. Leur hard-rock old school (osons le terme ça me rajeunit) accroche bien les tripes. Le batteur frappe, la matos ne suit pas, le bassiste claque bien, le gratteux se lance dans des solos qui avec une mimique en plus et des cheveux longs ravirait n'importe quel métalleux et le tout est drivé d'une main de fer par Nelly la Claire dont la puissance calme toutes velléités de rébellion. Pas de doute, ils ne l'usurpent pas le nom de The REAL NELLY OLSON.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The REAL NELLY OLSON The REAL NELLY OLSON The REAL NELLY OLSON The REAL NELLY OLSON


On les avait croisés dans la salle, les CRANK COUNTY DAREDEVILS en jettent un max ! Pas de doute, leur nom leur colle à la peau comme leurs tatouages. Ils ont de la gueule, des tronches de méchants qui renvoie les pseudo hells angels de Sons of Anarchy au stage d'enfants de chœur en cours de formation. Et sur scène, ils assurent, un putain de rock and roll attitude, du rarement vu et pas de tignasse secouée à la métalleux, juste des vraies poses de rockeurs sans peur et sans reproche. Des vrais graisseux tout comme leur rock coincé entre les NASHVILLE PUSSY (me paraissant désormais gentils après le passage des CRANK COUNTY DAREDEVILS) et les punk rockers survoltés des UNSEEN, le tout sur une base se partagent entre les riffs d'AC/DC puissance 11 comme dans Spinal Tap et un fond de rock sudiste super boosté renvoyant les ZZ TOP dans leur maison de retraite. Les CRANK COUNTY DAREDEVILS nous ont foutu une sacré claque et on en redemandait. Des ricains vainqueurs, du jamais vu depuis 1945.

Cliquer sur l'image - click on the pic

CRANK COUNTY DAREDEVILS CRANK COUNTY DAREDEVILS CRANK COUNTY DAREDEVILS CRANK COUNTY DAREDEVILS



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional