Retour à photorock.com

Retour Contacts

IDIOT TALK

CRASH NORMAL

Lille,
L'imposture, le 23 janvier 2011

Il suffit de taper « dimanche soir » sur un moteur de recherche pour tomber sur des pages intitulées « Oublier le blues du dimanche soir », « Pour ceux qui détestent le dimanche soir », et pire, « Programmes TV dimanche soir ». On a l’impression de vivre Spleen de Beaudelaire dans les mots. Eh bien tous ces gens ne savaient pas (et heureusement d’ailleurs quelque part) que CRASH NORMAL et IDIOT TALK avaient décidé de rompre cette monotonie morose en noyant l’Imposture sous un déluge d'ondes sonores.

Ils sont tous jeunes les IDIOT TALK. Je l’avoue, j’avais un peu peur de tomber dans un punk à roulette GxP lénifiant, d’autant plus que la vaste scène de l’Imposture ne permet pas d’extravagance... C’est vrai qu’ils sont un peu figés, que seul le chanteur bouge dans le petit espace mais les IDIOT TALK se débrouillent bien dans une sorte de punk hardcore à consonance ricaine avec des souvenirs keupons d'ADOLESCENTS, qui se laisse écouter sans problème. Il puise aussi ses racines dans TEENAGE WASTELAND qui avait hanté les scènes lilloises il y a quelque temps. Un peu plus d’agressivité, un peu plus d’action et leur set en sera boosté.

Cliquer sur l'image - click on the pic

IDIOT TALK IDIOT TALK IDIOT TALK IDIOT TALK


Rien à voir avec les IDIOT TALK, les CRASH NORMAL ne sont que 2 et ils arrivent encore à se faire des nœuds dans les fils ! Et 2 guitaristes dont un officie dans les TEENAGE BORDERLINER, ce duo qui a un don d’ubiquité car je le croise un peu partout en France... De CRASH NORMAL, il n’y a que l’autre guitariste. Ce groupe de garage débridé est à géométrie variable (ils arrivent à être 3 sur leurs skeuds) et même à deux, le son est là. Pas de batterie, juste un tom, pas de basse mais une boîte à rythme et une fender mustang qui hennit cravachée par la Telecaster. Ils attaquent par une ambiance CRAMPS pour s’engouffrer très vite dans un garage explosif, un truc à faire péter les tweeters et à vous filer des acouphènes, pas ceux qui vous accompagnent la nuit mais ceux qui se gravent dans la matière blanche de votre cerveau et qui brouilleront à jamais TF1 le dimanche soir !

Cliquer sur l'image - click on the pic

CRASH NORMAL CRASH NORMAL CRASH NORMAL CRASH NORMAL



Frédéric Loridant / Photorock.com 2011

Valid HTML 4.01 Transitional