Retour page principale
Cry Baby
au
Biplan - Lille
le 6 juillet 2001

Ce 6 juillet, la 6 cordes, ses riffs ou ses solos, passa au second plan et laissa place à la basse, à la batterie électronique et à des claviers rythmés.
Ce n'est pas de la prog, ni du hard, du heavy ou du space rock mais du ....

DISCO-FUNKY-POP-GLAM-PAILLETTES-STARS-TATTOO-SEXY GIRL

CRY BABY est une formation comprenant 3 filles et 2 garçons qui est présentée par la chanteuse comme un regroupement de personnes cherchant  à se faire plaisir. La quête ne fut pas longue, tous se sont réunis autour d'un genre musical mondial datant de la seconde moitié des années 70.
Leur musique s'apparente à un DISCO type EARTH, WIND and FIRE (September, 1977) avec ses paillettes, strass et vêtements teintés d'un érotisme plus qu'agréable, saupoudrée de FUNK avec un zeste de LIPPS INC (Funkytown 1979), parfois inspiré par CHAGRIN d'AMOUR (1981) par exemple pour citer du français. Ce genre finalement indéfini qui a fait la joie et le succès des discothèques de ces années-là, est loin d'être enterré même si plus d'un, par dépit, incompétence ou ignorance, se sont félicités de sa disparition sous les coups de butoir des musiques électroniques répétitives ou de la soupe fausse new wave anglaise (je ne donnerai pas de nom). Avec CRY BABY, on replonge totalement dans le DISCO. Et contrairement à d'autres qui font dans le genre mais en version parodique, CRY BABY nous délivre des compos originales à trame disco et chantées en français pour la plupart. Certaines paroles se marient d'ailleurs très bien avec les tenues sexy de la chanteuse (Sybille), une jolie rousse transformée en blonde pulpeuse et de la batteuse (Valérie), une wonderwoman des baguettes.
"Si je te sus-pecte un peu vite.....mes mains prendront la suite - Je suis anal-ogique........
Ta peau, tes gestes, tes mots, tes maiiiiiiiiiins - me donnent, envie, d'aller, plus loiiiiiiiiiiiiin" etc...*
Des paroles que les mecs retiennent forcément et pourtant, peut-être fort justement, ils sont souvent mis à mal.... Lâches comme Sybille le chante. Plus loin, on s'éclate au Sénégal sans les MARTIN CIRCUS mais avec de beaux solos de saxo.

Les garçons, un géant à la basse (Arnaud) et un virtuose des sons seventies/eihghties aux claviers (Pierrick) résistent plutôt bien face à ces amazones (non mutilées) de la musique et l'ensemble est cohérent. Leurs compos passent très bien et la salle, bondée, l'a bien montré. Le bémol ! : les refrains mériteraient d'être un peu plus travaillés car ces courtes chansons n'existent principalement que par eux, souvent le seul souvenir emporté par le public.
Et voilà pour mon premier concert DISCO. Pas de regret, j'en ai pris plein les oreilles (le son était excellent) et plein les yeux (hum !). Je reviendrai bien volontiers au Funky Biplan ou au Funky ailleurs, pour revoir les CRY BABY en espérant que Corinne, la guitariste/saxophoniste/compositeur, soit toute de paillettes vêtue.....

*: merci à celui qui a retenu avec facilité les paroles !





Désolé pour les autres, mais la pénombre fut la plus forte...

f.loridant@free.fr