Retour à photorock.com

Retour Contacts

DAVID CARRADINE APOCALYPSE - FIX IT
CHESHIRE CAT - DEAD ASTROPILOTS

Lille,
L'Imposture et le Rouge, le 7 mai 2011

L’Imposture voit Rouge. La soirée s’annonçait chargée et le timing précis, 2 groupes à l’Imposture et enchaînement au Rouge pour tenter d’en voir 3 ou 4. C’était trop beau pour être réalisable... Et on s’est contenté de 4 groupes au final. A l’Imposture, ça sonnait franchement punk avec les DAVID CARRADINE APOCALYPSE et FIX IT, 2 combos venus de Panam pour une répet avec leurs potes tandis que dans l’ambiance feutrée du Rouge, le batcave allait régner en maître avec les CHESHIRE CAT The BOUNCING, suivi par de l’electro hargneuse avec les DEAD ASTROPILOTS pour finir dans un garage de luxe avec les JIMI WAS GAIN. Mais malheureusement, et même Batman n'aurait rien pu faire, j’ai du voler vers de nouvelles aventures avant leur passage. Dommage, j’aurais bien aimé revoir encore une fois cette étoile filante.

Une grande première à l’Imposture, les concerts ont presque commencé à l’heure ! Disons le tout de suite, la soirée ne fut pas à la hauteur de la précédente avec les OIL CITY BAND et les KITS. On a eu l’impression que c’était une bande de potes qui venait se faire une fiesta à Lille en balançant en prime quelques bons riffs. Non pas que c’était mauvais mais bien trop fort et sans doute un peu brouillon avec en plus quelques zicos visiblement bien fatigués. Pourtant musicalement, ça tient la route, il y a de l’idée avec des bons plans chez les FIX IT que j’ai préférés aux DAVID CARRADINE APOCALYPSE. Ne me demandez pas pourquoi ! Dommage pour le côté un peu « touriste » et leur penchant à vouloir faire comme les SPINAL TAPE sans savoir être aussi loser, à savoir mettre le potar de leur ampli sur la graduation 11 alors qu’il n’y en a que 10 !

Cliquer sur l'image - click on the pic

DAVID CARRADINE APOCALYPSE DAVID CARRADINE APOCALYPSE DAVID CARRADINE APOCALYPSE DAVID CARRADINE APOCALYPSE


Cliquer sur l'image - click on the pic

FIX IT FIX IT FIX IT FIX IT


Après une traversée de Lille en prenant en batmobile camouflée les rues en pavé pour satisfaire les minettes qui squattaient la banquette arrière, et nous voilà au Rouge. Comme je le supposais, les concerts qui m’avaient attiré dans ce beau bar lounge, n’avaient pas encore commencé. L’ambiance et le cadre était propice à une sortie de nos 2 chattes. Mais pas de ronronnement apaisant, juste une basse bien plombée avec une voix qui feule et une batterie minimaliste. De quoi retenir Batman dont j'ai même réussi à choper un reflet dans la glace. Depuis la dernière sortie des CHESHIRE CAT The BOUNCING, leur répertoire s'est enrichi avec des compos où nos chattes sortent leurs griffes. Gare à vous, leur zique attire mais elles ne se laissent pas caresser facilement.

Cliquer sur l'image - click on the pic

CHESHIRE CAT CHESHIRE CAT CHESHIRE CAT CHESHIRE CAT


D'un duo on passe à un autre duo. Mais pas de batcave, pas de chatte à la fourrure soyeuse mais hérissée mais un gars, une fille qui font aussi dans du minimaliste en version electro bien pêchue. Les DEAD ASTROPILOTS font une zique à faire danser les morts et pas seulement les astropilotes crashés sur une planète, mais aussi les cosmonautes, astronautes et autres taïkonautes en orbite et toute personne qui aime bouger ses fesses sous les coups d'une guitare bien hargneuse. Au chant, une furie qui joue avec les rythmes et les riffs... J'ai même l'impression que depuis leur passage à La Chimère avec les RANDY TWIGG (qui sortent d'ailleurs un excellent album bientôt sur araknide records), leur electro est dopée aux amphéts et par un rock hargneux est venu le polluer pour mon plus grand plaisir.

Encore 30mm à attendre avant les JIMI WAS GAIN mais un coup d'œil à l'heure m'a ramené direct dans la réalité. Quelques minutes de plus et ma Batmobile allait se transformer en Ligier... Pas de JIMI ce soir, snif...

Cliquer sur l'image - click on the pic

DEAD ASTROPILOTS DEAD ASTROPILOTS DEAD ASTROPILOTS DEAD ASTROPILOTS



Frédéric Loridant / Photorock.com 2011

Valid HTML 4.01 Transitional