Retour à photorock.com

Contacts


ED MUDSHI - Les CAROTTES RAPEES
DIEGO PALLAVAS


Lille,
La Chimère, le 29 février 2008

En entrée, des carottes râpées, mes fistons les ont zappées préférant le plat principal concocté par leur père vu que leur mère était en goguette avec ses copines. Pour les carottes râpées en entrée, j'ai également déclaré forfait mais pour le dessert, j'en ai eu mon content mais pas chez moi, à la Chimère. C'est d'ailleurs cette préparation culinaire que je déteste au passage, qui m'a attiré dans ce troquet-concert. Les CAROTTES RAPEES venaient y balancer leur jus avec ED MUDSHI et les DIEGO PALLAVAS des étrangers au nord qui à tout coup, se sont offerts une frite-fricandelle !

Logiquement, tout avait été prévu pour passer une bonne soirée même arrosée, il y avait à l'affiche un BOB mais face au boulot en perspective, il a jeté l'éponge préférant sans doute rester devant sa télé pour voir des dessins animés.C'est donc ED MUDSHI, un duo du grand sud qui ouvre la soirée. Ils osent dans des compos ardues et rares, une sorte de rock sophistiqué mêlé à un jazz rock aux accents punk ou funk en se frottant à un reggae qui s'est transformé en des esquisses ZAPPAiennes... Le chant pêchait parfois un peu sans doute faute à la solo mais pas de qsuoi s'enfuir, au contraire ! Ce genre multi fusionnel qui évite de tomber dans la facilité est dans la lignée des expériences du SINGE BLANC ou encore de ZEPPO, et expériences ne veut pas dire ambiance et encore moins inspiration sonique, ED MUDSHI se plaît à créer ses propres mondes plein de surprises.

Cliquer sur l'image - click on the pic

ED MUDSHI ED MUDSHI ED MUDSHI ED MUDSHI

Après le jazz baroque and core d'ED MUDSHI, voilà enfin l'entrée... Les CAROTTES RAPEES. Franchement dans une assiette avec des betteraves et des concombres, c'est juste bon pour le bétail. Beurk ! En revanche sur scène, c'est autre chose. Les CAROTTES RAPEES l'annoncent d'emblée, ils font dans la reprise et d'ailleurs attaquent fort avec Ramones, titre inconnu des RAMONES mais qui donne le ton du concert. La suite fut un savant mélange d'où sortirent vainqueurs ces keupons d'avant garde qu'étaient les POPPIES ! Mais les reprises des LUDWIG VON 88 et l'Hélène des BxN valent très largement le déplacement et m'ont fait aimer les CAROTTES RAPEES.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les CAROTTES RAPEES Les CAROTTES RAPEES Les CAROTTES RAPEES Les CAROTTES RAPEES

DIEGO PALLAVAS ! On sent le soleil, l'Espagne avec DIEGO, la plage et les flots avec PALLAVAS (et un L en trop), une véritable image d'Epinal et justement les DIEGO PALLAVAS viennent du pays du loser de Seguin et des images... Selon Pierrot, l'ex ISSUE de SECOURS, le MARTCHA, les DIEGO PALLAVAS doivent être des pd, le chanteur a les mêmes pompes que sa copine ! Détail qui marque et qui trouve confirmation avec des baisers fougueux et des attouchements osés et croqués par mon canon (si si vous verrez)... Trêve de plaisanterie. Les DIEGO PALLAVAS, c'est de la balle, un putain de rock punk français qui puise dans le meilleur jus des CADAVRES et ce n'est pas peu dire. Je les situe entre les (ex)BETTERAVES et les TOXIC WASTE pour le côté mature. Bref, je suis reparti avec le CD dans la poche et j'assure qu'à la différence des carottes râpées (dans une assiette), on peux en bouffer jusqu'à la surdose sans que cela ne fasse chier. Désolé pour le langage mais ceux d'Epinal comprennent. Ceux du Nord aussi d'ailleurs vu l'ambiance et les jolies minettes attirées par ces playboys de toutes ces dames. ch'suis jaloux, j'vais faire de la guitare !

Cliquer sur l'image - click on the pic

DIEGO PALLAVAS DIEGO PALLAVAS DIEGO PALLAVAS DIEGO PALLAVAS




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008