Retour à photorock.com

Retour Contacts

FREEZE KIDS - DISGRACE
DYSENTHRY

Lille,
La Rumeur, le 23 janvier 2010

Après mon escapade en skate, il me fallait reprendre pied sur la terre ferme et c'est naturellement que je me retrouvais dans la cave de la Rumeur malgré le froid et la pluie. Au programme de cette réinsertion, les FREEZE KIDS, les DISGRACE et DYSENTHRY. Les deux premiers étaient un remède efficace, du punk rock à la CADAVRES pour les FREEZE KIDS et du punk rock old school pour les DISGRACE, quant au troisième, DYSENTHRY, en dehors de leur étiquette anarko-punk, je n'en savais guère plus... remède ou poison ?

Les FREEZE KIDS lancent la soirée. Oliv77, le chanteur, arbore une jolie cravate identique d'ailleurs à celle portée par la chanteuse des DYSENTHRY, je n'oserai pas m'avancer à dire sur qui ce modèle à rayures sied le mieux... Dans la salle, le public est au service minimum, torpeur d'un samedi soir plein de froidure humide mais ça s'arrangera au cours de la soirée. Malgré tout, les FREEZE KIDS se donnent sans compter, chanteur entreprenant, s'agenouillant en chevalier au pied des jeunes filles, bassiste espiègle, batteur qui frappe traçant la route et gratteux ferraillant ensemble à grands coups de riffs et de solos. Un bon punk rock à la française dégageant une saine énergie revigorante qui nous a vite fait oublier ce putain de temps. Irradiant ces FREEZE KIDS.

Cliquer sur l'image - click on the pic

FREEZE KIDS FREEZE KIDS FREEZE KIDS FREEZE KIDS


Un bon dans la zique, on passe sans pouvoir crier gare au DISGRACE, formation historique qui mélange des reprises comme Neat Neat Neat des DAMNED à des compos perso qui n'ont rien à leur envier. Pas de pot pour eux, la France a toujours été frileuse avec son rock. Ce soir, rien à dire, que du bonheur, les DISGRACE avaient vraiment l'air de prendre leur pied. Ils ont de la classe, ils suintent le vécu... C'était autre chose que le concert de Roubaix où ils étaient passés en extrême fin de soirée devant quelques punks assoiffés, l'ambiance était lourde contrairement à ce soir où on a pu vraiment apprécier ces vieux routards de la scène rock. Dommage qu'ils n'ont pas déposé des traces enregistrées de leur passage ici ou là ! Il faut aller fouiner sur e-bay qu'ils m'ont dit. Et bien, je n'ai pas trouvé, il est temps qu'ils remettent des galettes dans le circuit !

Cliquer sur l'image - click on the pic

DISGRACE DISGRACE DISGRACE DISGRACE


Comme remède, les FREEZE KIDS et les DISCHARGE n'avaient rien d'homéopathique. Qu'en allait-il être des DYSENTHRY, pas évident à première vue de relever le défi avec un nom pareil. Disons le tout de suite, ils n'ont pas eu la chance de leur prédécesseurs, la fin de leur concert fut brusquement interrompue par le taulier qui coupa le jus au beau milieu d'un morceau. Expéditif, irrespectueux et con... Du jamais vu à la Rumeur du temps de Lara. Les DYSENTHRY n'ont pas l'air d'être malades. Leur remède, la bière sans doute, le punk sûrement ! Quatre mecs, une fille. Les mecs sont aux instruments, la fille explose le micro. Un excellent batteur mène tout ce beau monde avec le bassiste. Les gratteux riffent à tout va entre punk, ska et métal et la chanteuse, une bombe qui humanise leur anarko-punk-rock. Pour moi, les DYSENTHRY sont en quelque sorte un chaînon manquant entre les terribles VIEILLES SALOPES, disparues trop tôt et les toujours actifs et activistes de La SOCIÉTÉ, ELLE A UNE MAUVAISE HALEINE. Bref, les DYSENTHRY se dégustent comme du sirop, mais un sirop sacrément fermenté qui laisse des traces là où il passe. Et en plus servi par une jolie fille... Les DYSENTHRY semblent se poser en dignes successeurs à leur manière des VIEILLES SALOPES et c'est tant mieux. Ils sont un excellent remède aux vertus multiples. Et en bonus, les présents sont repartis non pas avec une drisse mais avec leur CD donné gratos qui malgré quelques petits défauts de jeunesse, des riffs ska qui à mon goût n'apportent rien par exemple, permet de soigner son ennui à tout moment. Après tout ça, la nuit parut moins froide.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DYSENTHRY DYSENTHRY DYSENTHRY DYSENTHRY



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional