retour à Photorock
Retour / Back

Michelle-Ann Dix présente :

Les MARONES - EDDY TORNADO et les SCANDALEUX

Le Détour,
Lille, le 16 mars 2006



On se pressait ce soir au Détour pour la soirée "Michelle-Ann Dix présente" et au programme une chaude ambiance comme Michelle-Ann les aime, donné par des STOOGiens (selon Michelle-Ann mais elle n'était pas trop sûre disait le fly) qui sortent trop rarement de leur tanière : les MARONES et le rocker venu de la patrie d'ADAMO, d'Annie CORDY et Alain DELORME, le grand, l'unique tombeur des Casino et des Attac : EDDY TORNADO et les SCANDALEUX. Je me demandais pourquoi il y avait tant de jolies filles, maintenant je le sais !

Honneur au rock and roll américain avec les MARONES. Rares sont leurs sorties et les voir à 4 se déchaîner sur des skeuds à 3 accords / 3 minutes. Les entendre faire mouche tout à coup est bien la preuve que les RAMONES ne sont pas morts mais qu'ils se cachent tout comme ELVIS (TORNADO) loin des feux de la rampe, des paillettes (et surtout que le Johnny fan de 2W Bush est un faux). Michelle-Ann le savait et c'est pour tromper l'ennemi, le fan trop fan, qu'elle nous a faussement induit en erreur avec les STOOGES. Il fallait D.E.C.R.Y.P.T.E.R. Certes, Dee Dee avait un look de marin, Joey s'était fait une coupe, Johnny avait laissé au clou son perfecto et sa coupe et on avait de la peine à cause des rouflaquettes de savoir à quel batteur on avait affaire (Tommy, Marky ou Richie ? Madame Dix doit savoir). Tant pis pour ceux qui ne furent pas assez fins, ils ont raté du vrai R(M)AM(R)ONES, une suite ininterrompue sauf pour les bières, d'attaques à la 4, 6 cordes et deux baguettes ; la cave du Détour est devenue en un instant sous l'oeil satisfait de Michelle-Ann Dix, une Blietkrieg pop.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les MARONES Les MARONES Les MARONES Les MARONES Les MARONES


Après le massacre à la guitare au fin fond de la cave, point de Bunnies. Mais Michelle-Ann Dix qui s'activait avec sa robe Chapeau Melon et Bottes de Cuir et Barbara Stressante, plus féline que lapine qui restait tapie dans l'ombre en attendant EDDY TORNADO en chair et en os, le seul, l'unique. Il s'est offert le luxe de laisser monter la pression en laissant ses SCANDALEUX tirés à 4 épingles commencer seuls le concerts. Leur truc : un rock and roll un tiers yéyé USA années 50, un tiers surf années 60, le restant se partageant en jerk et twist, bref une dégénérescence sonore* sur laquelle de nombreux parents ont du se dandiner avant de consommer il y a un peu plus de 40ans. Le Détour avait disparu, restait la surprise partie animée par EDDY TORNADO et ses SCANDALEUX sur des chansons aussi fleuries que la tronche de SHEILA avec ses couettes ou FRANCE GALL et sa sucette...Annie aime les sucettes, les sucettes à l'anis.... Mais à défaut des sucettes d'Annie, on a eu droit aux surprises parties en pyjama, à un hymne dansant aux tee-shirts mouillés (sans tee-shirt mouillé) ou encore aux vilaines jeunes filles qui furent l'occasion pour Michelle-Ann de terrasser EDDY sous les yeux gogenards des SCANDALEUX ! On a voyagé dans le temps, on a visité Françoise HARDY ; retour aux seventies, aux surprises partis et premières animations de supermarché. Ce rock and roll à la fois kitsch avec son EDDY en sous-clone d'ELVIS et roots avec des SCANDALEUX qui cachent derrière leur cravate des musicos sachant se servir de leur belles grattes pour retrouver le son d'alors, a largement su conquérir les heureux présents. Et j'insiste sur heureux car si l'on prenait EDDY au mot, on aurait pu croire qu'il n'y avait que des filles dans la cave. Erreur sans doute causée par ses lunettes à rayons X (vues dans Science&Vie) qui discriminent et éliminent tout élément XY ne conservant que le XX... Quelque part, il a bien raison l'EDDY de les avoir achetées.
* : Définition de l'Encyclopédie Britannica dans les 50's.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Eddy TORNADO et les SCANDALEUX Eddy TORNADO et les SCANDALEUX Eddy TORNADO et les SCANDALEUX Eddy TORNADO et les SCANDALEUX Eddy TORNADO et les SCANDALEUX

Frédéric Loridant / Photorock - mars 2006

Mél / Mail : f.loridant@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur !
Préférez un navigateur libre comme Firefox / Mozilla - Opera - Camino (for Mac) ou un autre (Galeon, Epiphany, Amaya, Dillo...)

Be free with Linux

Valid HTML 4.01 Transitional