Retour à photorock.com

Contacts


DIG BASTARD - DEAD ZONE - ETHNOPAIRE


Lille,
La Chimère, le 17 décembre 2008

Et voilà un spécial ménagères de 50 ans et plus avec un hommage appuyé à Derrick par les spécialistes du genre, les DIG BASTARD. Dead le Derrick ! Et pour continuer dans l'au-delà, DEAD ZONE assura la suite. Le retour à la réalité, mais quelle réalité coïncida avec la tornade tribale ETHNOPAIRE arrivée tant bien que mal dans un camion récalcitrant. A ne pas confondre avec la tornade blanche des ménagères, ce soir, elle était rouge.

Bel hommage des DIG BASTARD au Sherlock des temps moderne. Une page se tourne, des larmes ont coulé et sur scène en sixième élément, l'inspecteur en 825 lignes en train de résoudre une ultime enquête. Ne pas s'inquiéter, aucune des DIG BASTARD n'est soupçonnée, malgré les hurlements de harpies et les les riffs coupants, elles n'ont pas encore réussi à nous assassiner, même pas nos oreilles bien que la Camille et l'Isa font péter allégrement le décibelmètre. Que fait la police... Derrick, revient !

Cliquer sur l'image - click on the pic

DIG BASTARD DIG BASTARD DIG BASTARD DIG BASTARD

Après l'agression DIG BASTARD qui ravit notre côté maso, la transition DEAD ZONE vers le tribal rouge ETHNOPAIRE tomba pile-poil. Les DEAD ZONE se naviguent entre punk et dub avec quelques riffs ska si je me souviens bien et en flirtant avec le reggae. Pas de chanteur mais une boîte à meuh avec plein de boutons qui bien manipulée arrive à sortir des paroles. Un truc que les ETHNOPAIRE ne connaissent pas encore.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DEAD ZONE DEAD ZONE DEAD ZONE DEAD ZONE

Ils n'ont peut-être pas de chant, mais un sens aigu des rythmes mélangeant punk alternatif béruriens et sonorités tribales venues de je ne sais où.... Aborigènes armés de guitares et claviers, survivants de cérémonies secrètes, adeptes de cultes mystérieux, les ETHNOPAIRE arrivent à transformer leurs délires en notes qui accouplées donnent naissance à de folles sarabandes hallucinogènes propices à des visions explosées... Une chimère rouge et noire s'était même invitée... Il n'a pas fallu longtemps pour nous convertir.

Cliquer sur l'image - click on the pic

ETHNOPAIRE ETHNOPAIRE ETHNOPAIRE ETHNOPAIRE




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008