Retour à photorock.com

Retour Contacts

DEAD ZONE - ETHNOPAIRE

Lille,
La Chimère, le 25 février 2010

ETHNOPAIRE, le retour ! Ils sont enfin sortis de leur hibernation là-haut dans la montagne, quittant leurs promenades alpestres vivifiantes dans la neige pour la dure réalité urbaine... Tant mieux pour nous. D'autant plus qu'un groupe que j'avais croisé il y a quelques temps, les DEAD ZONE, ouvrait une nouvelle fois cette soirée ethnosonique.

Je l'écrivais il y a un peu plus d'un an, les DEAD ZONE « naviguent entre punk et dub avec quelques riffs ska si je me souviens bien et en flirtant avec le reggae » et bien ça n'a pas changé sauf en mieux avec l'adjonction d'un sax, un peu timide certes, mais quand il est là, ça fait oublier la facilité dans laquelle ils tombent quand le groupe est à court d'idées, les riffs ska !!! Bon vous le savez, le ska de base avec ses accords basiques me hérisse le peu qui me reste de cheveux… En tous cas, les DEAD ZONE se laissent écouter sans problème, beaux rythmes, sax qui chatouille quand il est là (pas assez souvent à mon goût) et guitariste qui entraîne visiblement tout le monde. Les DEAD ZONE demandent encore à murir et à explorer des voies où nos voisins anglais, les OZRIC TENTACLES ou leurs consorts du space-rock excellent. Bref, une excellente mise en bouche avant d'affronter le déluge sonique d'ETHNOPAIRE.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DEAD ZONE DEAD ZONE DEAD ZONE DEAD ZONE


Les voilà. On se presse dans la salle, les soiffards qui vidaient leur canettes et leurs bouteilles pleines de jus bizarre dehors sont entrés en masse. Sur Scène Violette, Nilos et Zeppo se lancent dans un set d'enfer, la boîte à rythme démente gagnait des grains de folie supplémentaires avec les films tordus dans tous les sens sortis tout droit de l'imaginaire de Nilos... La folie fut très vite contagieuse, les gens sont vite devenus fous, se lançant joyeusement dans des pogos incontrôlés. Et sur scène nos ETHNOPAIRE ne calmaient nullement l'excitation, au contraire. Riffs ravageurs de Violette, grimaces de Nilos au ras des touches du Korg de Nilos, zimoneries de Zimo... Agitation constante, délire communicatif, musique tribale qui prend la tête, ETHNOPAIRE a une nouvelle fois gagné son pari.

Cliquer sur l'image - click on the pic

ETHNOPAIRE ETHNOPAIRE ETHNOPAIRE ETHNOPAIRE



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional