Retour à photorock.com

Contacts


POGOMARTO - Les GUZZLERS

€UROSHIMA


Lille,
la Rumeur, le 02 avril 2009

Suis encore en retard, je viens de me prendre une saleté de sandwich sodexo dans une station service, pire que de la merde. Que fait la police ! Et bien sûr j'arrive trois mesures avant la fin du premier concert. Sur scène les POGOMARTO, dans la salle, plein de gens venus pour cette soirée estampillée Beno, danser le pogo. Et ce ne sont pas les GUZZLERS ni les €UROSHIMA qui ont fait retomber la pression. Soudain, une putain de tuile. C'est entre deux bières ou deux concerts, je ne sais plus, que la very bad news est tombée. Peter nous a quitté. On n'en a pas su beaucoup plus, on a eu de la peine à le croire, la nouvelle assomme... Des sons dans la cave nous ont appelé, on y est descendu mécaniquement... Notre pote aurait été le premier à le dire the show must go on.

Un gars, une fille, une guitare, une boîte à rythme et un anarko-punk blésois bien envoyé qui me rappelle par certains accents les défuntes VIEILLES SALOPES. J'en ai vu qu'un morceau un quart grâce à Dömy Ouate qui gueulant comme un docker réussit à leur arracher un rappel malgré le timing serré. Les POGOMARTO dans le genre minimaliste avec parfois un accent ska utilisé à bon escient ont été assez convaincants en 3 mm pour que je reparte avec leur skeud qui avouons-le s'écoute sans effort. Ça change de Michel Delpech et son Loir-et-Cher tout en doutant que les POGOMARTO fassent l'unanimité au pied du château de Louis XII.

Cliquer sur l'image - click on the pic

POGOMARTO POGOMARTO POGOMARTO POGOMARTO

Villers-Outreau ? Pas de château, plus d'industrie, ancienne capitale de la broderie, il reste quand même les GUZZLERS pour raviver le nom de cette commune du Nord ainsi que Justine et sa copine. Vieux routards des plateaux du Cambrésis, lançant parfois des raids plus lointains comme ce soir vers le grand nord, cela fait une paire d'années que ce trio porte la bonne parole. En fait les GUZZLERS n'existent qu'à travers leurs concerts vu qu'il n'ont fait qu'un disque qui date du siècle dernier... Et pourtant, le public est là, preuve que ce nom évoque des choses jusque dans la capitale régionale ! Et comme c'est bien fait, que ça sonne, qu'ils nous balancent un triptyque RAMONES avec en prime des groupies sexy en chorus, on en redemande ! Comme quoi, comme à Blois, il s'en brode encore des choses à Villers-Outreau !

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les GUZZLERS Les GUZZLERS Les GUZZLERS Les GUZZLERS


Finies les provinces françaises, voilà panam avec les €UROSHIMA. Fusion entre euro et Hiroshima, jusque là, c'est évident, €UROSHIMA est surtout la communion entre Vérole des CADAVRES, de Yann des SALES MAJESTES et de Lisa qui passait par là avec sa voix. Il ne faut pas longtemps pour deviner de quelle planète le groupe vient. €UROSHIMA se situe entre l'étoile KAS PRODUCT et la nébuleuse BxN et ce n'est pas peu dire. Leur électro punk est bien enragé, rapide et griffé par des riffs bien acérés avec un clavier aussi violent qu'hypnotique. Au beau milieu, Lisa humanise la machinerie implacable, pas tant par sa voix quasi mécanique mais par sa présence pleine de souplesse s'enroulant autour des vrilles de la six cordes et se jouant du monstre sonique robotique. Une réplicante, une canta-Pris échappée d'un univers cyber-punk parallèle ? L'ère Blade Runner n'est pas loin...

Cliquer sur l'image - click on the pic

€UROSHIMA €UROSHIMA €UROSHIMA €UROSHIMA



Frédéric Loridant / Photorock.com 2009