Retour à photorock.com

Retour Contacts

FAKE OFF - CAN'T BEAR THIS PARTY

Lille,
Le Sélect, le 30 décembre 2009

La trêve de Noël / Nouvel An sonne souvent le glas des concerts. On remballe alors les sorties, on se vautre dans son canapé en zappant un télé où il n'y a rien et on écoute les skeuds qui nous ont excités tout au long de l'année. Mais c'était sans compter des fous, des irrespectueux de le trêve de Noël, pour organiser à l'arrache un concert la veille du Nouvel An. A l'affiche, pas moins de 4 groupes, mais glandu comme je suis je n'ai vu que FAKE OFF et CAN'T BEAR THIS PARTY ! Une belle bouffée d'oxygène dans une salle surchauffée et blindée. Pour un concert organisé à l'arrache 8 jours avant, cela prouve bien que les gens s'emmerdent entre Noël et Nouvel An.

J'entre dans la fournaise alors que The IGNORED attaque son avant dernier morceau. Impossible de tirer un photo, les objos sont comme des lunettes dans un sauna... Dommage d'avoir raté ces belges surexcités, le son semblait là. Au tour de FAKE OFF, ce groupe est issu des cendres de FORTY' OZ, des hardcoreux en pantacourt de la Côte d'Opale. FAKE OFF en a conservé la hargne et l'énergie. Ça saute partout et le groupe crache du gros son sans tomber dans un hardcore d'jeuns hurlant qui au final ennuie par son manque d'originalité. Le déjà entendu ne les concerne pas ; la voix est assurément old school, les guitares se donnent à fond et la section rythmique vous noue les tripes. Et je doute que ce résultat soit du à l'effet de compression de la petite salle du Sélect, le skeud qu'ils viennent de pondre est dans la même veine, les jumpers en moins...

Cliquer sur l'image - click on the pic

FAKE OFF FAKE OFF FAKE OFF FAKE OFF


Prenez deux claviers sans trop de touches, des machines qui font du bruit, un xylophone format A4, 2 singer-dancer et un groupe plus classique derrière et vous voilà en face de CAN'T BEAR THIS PARTY. La surprise sonore est grande, en simplifiant au maximum, je dirais que c'est du MIKA passé à la moulinette par des métallo-punko-hardcoreux. Difficile d'être plus précis. On entre dans leur jeu ou on regarde un peu étonné face aux gesticulations des singer-dancer qui par ailleurs s'occupent aussi entre 2 danses d'agités, des claviers. Le set est assez impressionnant et leurs idées musicales aussi. On est face à une juxtaposition d'électro avec un hardcore bien speed aux senteurs de métal classique. Pris isolément, rien de révolutionnaire dans les genres, mais mélangés ensemble, le résultat a une saveur originale absolument pas désagréable...

Cliquer sur l'image - click on the pic

CAN'T BEAR THIS PARTY CAN'T BEAR THIS PARTY CAN'T BEAR THIS PARTY CAN'T BEAR THIS PARTY



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional