Retour à photorock.com

Retour Partager

FLYIN'CADILLACS
INSTANT PARTY

Lille,
Le Bloom's, le 05 novembre 2010

Et voilà photorock est atteint par le démon de la pub et de l'alcool Pas une pub de bière, boisson d'une banalité affligeante pour certains, mais pour un breuvage venu de l'est. J'attends l'oseille Monsieur S.... Mais, au fond, pourquoi cacher un beau mur de briques avec une pancarte géante vantant les mérites d'une vodka ma foi, de supermarché ? A choisir, j'aurai préféré une belle mousse Jupiler ! C'est plus local et c'était une bonne façon d'accueillir les FLYIN' CADILLACS, des gens presque venus de l'Angleterre vu qu'ils sont de Rouen ! Mais pas de souci pour la boisson locale car avec les membres d'INSTANT PARTY, ils sont très vite passés à la phase dégustation !


Ce sont les FLYIN' CADILLACS qui prennent les premiers, leur envol. Ou plutôt leur descente dans la cave après le passage délicat d'un escalier en colimaçon qui n'accepte que des amplis de petite taille. Ces descendants de ceux qui ont brûlé notre Jehanne persistent et signent. Ils font dans du rock and roll bien ricain et pourtant De Gaulle, les a bien virés en 1959 de notre beau sol national les ricains. Eh bien ça ne leur suffit pas, même leur nom suinte le ricain. Et pourquoi pas FLYIN' PEUGEOT ? Mais, ils l'ont bien trituré ce rock outre-atlantique, des guitares qui hérissent les poils, une basse qui plombe bien et un batteur, tout au fond de la Cadillac qui pétarade. Bref, même si on préfère la bière au coca (même avec de la vodka), un steack frites (belges bien sûr), la sauce FLYIN' CADILLACS se marie très bien avec et quelque part, on en oublie tous les outrages (historiques) que les anglo-saxons nous ont faits.

Cliquer sur l'image - click on the pic

FLYIN'CADILLACS FLYIN'CADILLACS FLYIN'CADILLACS FLYIN'CADILLACS


Après ce déferlement, retour à des plages presque plus calme avec INSTANT PARTY. Une semaine tout pile avant, on avait eu droit à la vague Mods avec les SPADASSINS et bien nous revoilà plongé dedans. Un rock tout anglais, plus pop que celui des rennais, mais tout aussi psyché (ah le clavier...). On baigne en plein revival sixties avec des compos qui toutes douces peuvent devenir franchement brutales quand la guitare se déchaîne aidée il est vrai par une section rythmique irréprochable et attentionnée. C'était déjà en quelle année l'Instant Party des WHO ? Au moins une bonne génération...

Cliquer sur l'image - click on the pic

INSTANT PARTY INSTANT PARTY INSTANT PARTY INSTANT PARTY




Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional