Retour à photorock.com

Retour Contacts

The FUGGETS

The KIDNAPPERS


Lille,
L'Imposture / Le Revenge Pub, le 19 novembre 2011

Soirée Revival Rockin' Bones avec les FUGGETS à l'Imposture. Du pur rock and roll venu du fond des âges ressuscité grâce à un combo qui le teinte avec des nuances garage et punk rajeunissantes. L’Imposture en est encore toute tremblante... Et comme on ne pouvait pas s'arrêter en si bon chemin, dans le rade d'à côté, les KIDNAPPERS étaient là pour aider à la descente...

Un groupe dont j'ai oublié le nom mais pas la zique, au moins leur premier morceau, un succédané d'Ennio Morricone (eh oui) sans les cowboys, ouvrait la soirée. Ouille, si la suite était dans le même ton... Mais en voyant T.Boy, bassiste des FLYING OVER et les mines de ses acolytes dans la cuisine qui sert de loge, j'avais de quoi être plus que rassuré. Et je n'ai pas été déçu ! Les FUGGETS ne font que des reprises dont quelques standards dont j'ai oublié les noms qui titillent les oreilles comme la première comptine chantée par une maman à son petit. Ils ont été puiser leurs pépites dans le rock ricain, un proto-punk dont le père Lux des CRAMPS avait sûrement les 45 originaux sortis à 250 exemplaires avec au moins 5 pour la famille, 10 pour les copains et la moitié passée au pilon. Quel pied, du grand art, une résurrection ! Les FUGGETS ont une putain de rage et donnent un sacré coup de jeune à un rock qu'il faut aller écouter dans les Fuggets, euh, les Nuggets.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The FUGGETS The FUGGETS The FUGGETS The FUGGETS


Après le passage de 4 bagnoles de keufs bourrées à la gueule de municipaux venus faire la loi dans les décibels (ils sont arrivés juste au moment où les FUGGETS lançaient leur dernier accord), départ vers le Revenge Pub par acquis de conscience étant certain que les KIDNAPPERS, trio teuton, avaient déjà débranché leurs amplis. Bon choix, ils en étaient encore au milieu du set qui de source sûre, venait vraiment de prendre son envol. Les KIDNAPPERS bien que portés sur les voix ne font pas dans la chansonnette, ni dans le glamo-punk-mélodique initié par des KLEINS, mais dans un rock and roll punk aussi bien costaud que bien foutu. Morceaux assez courts, chants chiadés en duo, batterie qui martèle un rythme bien rapide, une zique pleine de fougue et de jeunesse sans skate. Rien à dire et 10€ utilement dépensés en quittant le Revenge, leur premier vinyle sous le bras sur les conseils avisés d'un Max qui a usé son exemplaire à force de le passer dans son mange-disque.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The KIDNAPPERS The KIDNAPPERS The KIDNAPPERS The KIDNAPPERS



Frédéric Loridant / Photorock.com 2011

Valid HTML 4.01 Transitional