retour à Photorock
Retour / Back


BAM [dtg] - GIRLS on TOP

Au Rêve d'Herbert
Lille, le 14 septembre 2006

Enfin, on y est ! L'année rock 2006/2007 reprend et avec force. Dans un bar, c'est très probable mais lequel ? Depuis l'année 2000, les lieux de vie nocturne lillois ont connu des hauts et des bas. On parle désormais au passé du Melting, du Rockline ou de l'Urban, le rock punk avec ces morts subites avait de la peine à maintenir le train d'enfer dans lequel on s'était trouvé.. Bien sûr, le do it yourself fonctionnait à plein régime, le 666 Wild Club, le LaBo (+), la Rumeur et des salles plus conventionnelles ont assuré le relais, mais il manquait quelque chose et bien maintenant ça y est. Le rêve d'un paquet de rockers et keupons lillois est enfin devenu réalité avec l'apparition il y a quelque mois déjà du Rêve d'Herbert au coeur même de Lille. L'ouverture ce 14 septembre d'une petite salle de concert attenante présageait du meilleur. Et qui dit inauguration, impliquait aussi un plateau de qualité et on peut affirmer que le Rêve d'Herbert fut exaucé avec cette soirée Riot Girl qui a réuni GIRL on TOP et BAM [dtg], affiche qui immanquablement ne pouvait qu'attirer du monde.

5¤ en échange d'un tatouage virilisant au marqueur était le sésame pour entrer dans le nouveau Saint des Saints. Il était encore bien vide, le bar accaparant la quasi totalité du public et il fallut des riffs rageurs lancés par Marie Rose des BAM [dtg] pour rameuter le peuple (dont Julie Rose, la batteuse, aussi scotchée au bar...). Le seul mâle de la bande, le Néric des 4 cordes en promenade dans d'autres salles de concert, était remplacé par une tête déjà connue des habitués des salles lilloises, Francis des ASHTONES. La lumière est là et les spots en nombre (fait assez rare pour être signalé) saturaient la scène dans un rose fluo, la couleur fétiche du groupe en alternance avec un vert bouteille de bière. Et au dessus, pour ceux qui n'avaient pas encore capté, une banderole GIRL on TOP qui seyait parfaitement aux BAM [dtg]. Même en l'absence de Néric qui nous avait habitué à des constructions de lignes de basse alambiquées, leur punk rock tout à la fois rose et bien hargneux qui s'accroche bien aux tripes sans se liquéfier, était largement à la hauteur de cette soirée d'ouverture au rock and roll punk du Rêve d'Herbert (il y a bien eu la fête de la zique avec ASHTONES entre autres, mais ça ne compte pas) Et pour dessert, la reprise d'un bon RAMONES donna des airs de CBGB au Rêve d'Herbert devenu délire.

Cliquer sur l'image - click on the pic

BAM [dtg] BAM [dtg] BAM [dtg] BAM [dtg] BAM [dtg]

La suite, après une pause bien méritée, nous fit entrer directement dans le monde Riot Girl avec GIRL on TOP, un groupe à 99% filles (au moins ce soir), le 1% restant tenant à l'apparition pour deux ou trois morceaux d'un guitariste (logiquement, le tenant du poste dans le groupe, mais remplacé ce soir par du personnel sanitaire) venu aussi donner de la voix. A elles quatre, elles rassemblent tous les clichés érotico-rock inscrit dans l'imaginaire mâle ; à la guitare, une infirmière japonaise au décolleté servant de siège à une une croix en pendentif, au centre la chanteuse, bas résilles et short en skai, armée d'une fouet et d'un flingue, à la batterie, l'éternelle icône en collants roses et la micro jupette pour la bassiste complétait le tableau. Un concentré de fantasmes pour jeunes cadres dynamiques en mal d'érection, un réel plaisir pour photorock qui a pu pixelliser à souhait tout en précisant qu'il ne s'arrête pas à ces considérations bassement sexuelles. Car il s'est aussi bien rempli les oreilles avec leur rock punk super cadencé qui a le mérite de se laisser écouter sans problème. C'est anglais, bien fait et les rythmes fout le feu autant sur scène que dans la salle au point d'avoir l'impression d'avoir pris des claques en permanence en plus de bouffées de chaleur tropicales. Si le ton est franchement rock and roll avec parfois l'introduction d'un harmonica, GIRL on TOP n'hésite pas à se vautrer dans un punk bien rapide et puissant dont une reprise speedée de Gainsbourg (Harley Davidson). Le rêve s'acheva par un Ca Plane pour Moi revu à la GIRL on TOP. Pourtant, vu comment elles arrachaient la moquette à défaut de bitume, difficile de planer... Ils sont plutôt agités les Rêves d'Herbert !

Cliquer sur l'image - click on the pic

GIRL on TOP GIRL on TOP GIRL on TOP GIRL on TOP GIRL on TOP

Frédéric Loridant / Photorock - septembre 2006

Mél / Mail : f.loridant@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur !
Préférez un navigateur libre comme Firefox / Mozilla - Opera - Camino (for Mac) ou un autre (Galeon, Epiphany, Amaya, Dillo...)

Be free with Linux

Valid HTML 4.01 Transitional