retour à Photorock
Retour / Back
GOGOL 1er et la Horde

Dunkerque, les 4 Ecluses,
le 12 janvier 2006


Des petits groupes longeaient le canal. L'enseigne lumineuse du vaisseau renversé des 4 Ecluses, sans doute un ancien bunker militaire, brillait de l'autre côté. Tous se dirigeaient vers le pont, seul point d'accès à ce qui va devenir le temps d'un soir, le campement de la Horde. Et pas m'importe laquelle, la Horde avec un grand H, celle de GOGOL 1er. Pas étonnant que les keupons avaient ciselé leur(s) crêtes(s).

GOGOL 1er ce nom résonnait de nouveau dans le monde souterrain. GOGOL 1er était ressorti de sa tanière. Sa Horde l'attendait toujours, plus vociférante que jamais, prête à recevoir l'adoubement du Maître. Les premiers rangs sont bien compacts ; la Horde attend, des cris fusent facilités par la bière qui a lissé les gosiers. La Horde s'est massée au pied de la scène, quelques curieux l'observaient de loin et de haut. Le Maître va bientôt arriver. Des guerrières de la vidéo sont prêtes, un bourreau balaize s'approche, invective la Horde, la teste et lance son marteau sur le gong. La cérémonie put commencer.

Un concert de GOGOL 1er ne peut se vivre que dans Horde, cette troupe de furieux qui s'autogénère à la venue de GOGOL 1er et qui démarrent des pogos endiablés dès les premiers accords tout en reprenant en choeur les refrains du Maître. Pas de doute, la Horde n'a pas oublié GOGOL 1er qui ne se lasse pas de donner de sa personne et qui visiblement semblait content de l'accueil de la Horde de ces terres de l'extrémité de la France. Ses preux chevaliers se démenaient, enivrés par la Horde, balayant la scène à grand coup de manche, se fondant avec elle et frappant, fendant droit devant sans jamais reculer. De cette bataille, le haut fait du chaudron où l'argent brûle, l'exposition à la Horde de la tête de porc aux yeux vitreux, l'enlèvement d'une sabine ou encore l'explosion de la sainte télé furent des points d'orgues ciselés par des riffs dévastateurs excitant de plus bel la Horde. GOGOL 1er peut respirer, la Horde s'est ralliée à sa bannière de croisé, une croix de saint pierre blanche sur fond noir et les derniers encore indécis furent emportés par un J'encule dévastateur. Quelques heures plus tard, la Horde repue se fondait dans la nuit certaine de se reformer plus tard, demain peut-être.

gogol01 gogol02 gogol03 gogol04 gogol05 gogol06 gogol07
gogol01.jpg gogol02.jpg gogol03.jpg gogol04.jpg gogol05.jpg gogol06.jpg gogol07.jpg
gogol08 gogol09 gogol10 gogol11 gogol12 gogol13 gogol14
gogol08.jpg gogol09.jpg gogol10.jpg gogol11.jpg gogol12.jpg gogol13.jpg gogol14.jpg
gogol15 gogol16 gogol17 gogol18 gogol19 gogol20 gogol21
gogol15.jpg gogol16.jpg gogol17.jpg gogol18.jpg gogol19.jpg gogol20.jpg gogol21.jpg
gogol22 gogol23 gogol24 gogol25 gogol26 gogol27 gogol28
gogol22.jpg gogol23.jpg gogol24.jpg gogol25.jpg gogol26.jpg gogol27.jpg gogol28.jpg
gogol29 gogol30 gogol31 gogol32 gogol33 gogol34 gogol35
gogol29.jpg gogol30.jpg gogol31.jpg gogol32.jpg gogol33.jpg gogol34.jpg gogol35.jpg
gogol36 gogol37 gogol38 gogol39 gogol40 gogol41 gogol42
gogol36.jpg gogol37.jpg gogol38.jpg gogol39.jpg gogol40.jpg gogol41.jpg gogol42.jpg
gogol43 gogol44 gogol45 gogol46 gogol47 gogol48 gogol49
gogol43.jpg gogol44.jpg gogol45.jpg gogol46.jpg gogol47.jpg gogol48.jpg gogol49.jpg
Be free with Linux