Retour à photorock.com

Contacts


MARTCHA - STREET KIDS -
GONNA GET YOURS


Lille,
Le Détour, le 10 octobre 2008

MARTCHA ! Voilà un bail que je m'étais promis de les croiser. L'occasion se présentait donc. Deux autres groupes qui m'étaient inconnus, STREET KIDS et GONNA GET YOURS, étaient aussi programmés. Belle soirée en perspective... 20h45, j'étais à la Chimère. Il y a du monde, mais bizarre, toutes les têtes m'étaient inconnues, des jeunes au look emo (dixit mon fiston). Un coup d'oeil sur la bar, les tôliers sont débordés, et toujours pas de tête connue... Me voilà dans la salle, un groupe range son matos, je paye mon écot et demande bêtement à la jeune fille quand joue MARTCHA. Comme réponse, une paire d'yeux ronds comme des phares de scooter. Je m'étais planté de troquet... Cinq minutes plus tard, me voilà au Détour et j'apercevais Pierrot de MARTCHA au milieu d'une bande de skinheads... Deuxième surprise de la soirée !

Des skins mais des anti-fa sinon je ne vois pas ce que MARTCHA ferait dans cette galère. Leur concert commence très fort, du rock punk à la française avec un Pierrot déchaîné, élastique, bougeant dans tous les sens, ne laissant d'ailleurs pas ou peu de place au lead guitar (connu par ailleurs comme batteur) et un bassiste bien énervé aussi. Les compos tiennent bien la route malgré un son proche du pourable mais Détour oblige... Et pour corser le tout, la chute en rythme d'une bière aux pieds même du Pierrot rendit encore plus acrobatique sa rock and roll attitude. Et dans le public, peu nombreux vu que la plupart était au bar ou dehors en train de siffler des verres, outre des habitués, des skins intéressés squattaient l'issue de secours. Tout cela pour dire que le quatuor MARTCHA est le phénix du défunt trio ISSUE de SECOURS (pas la chimère, elle n'en a fait trop voir ce soir).

Cliquer sur l'image - click on the pic

MARTCHA MARTCHA MARTCHA MARTCHA

Pour STREET KIDS, le public s'était étoffé. Pas mal de crânes rasés prêts à s'éclater sur le street punk du groupe parisien. Deux chanteurs, un batteur, un bassiste et un gratteux, formation somme toute classique qui commence assez soft. Bon rythme, refrain s'imprégnant facilement dans les neurones. On frappe vite des docks et les bières achevées, les pogos commencent d'autant plus fort que STREET KIDS musclaient de plus en plus les titres. Point de vue son, on frisait la cata, point de vue coordination entre les membres du groupes, on en était pas loin, les répets remontant à août, mais à la surprise même du groupe, la sauce est montée très très vite et les pogos se sont déchaînés en combats virils (qui n'ont pas fait peur aux filles) et sympathiques dans lesquels il valait mieux avoir une chemise ou un tee-shirt à 5? que ses habits du dimanche ! Impressionnante et bon enfant l'ambiance, plus d'un s'est gratté au voutains de la cave sans oublier ceux qui se frottaient en rythme sur le sol ! Les STREET KIDS balaient tout du sol au plafond.

Cliquer sur l'image - click on the pic

STREET KIDS STREET KIDS STREET KIDS STREET KIDS

Ce bonne surprise allait continuer avec les GONNA GET YOURS, une belle pointure. Titre imparable repris en choeur par l'assemblée, corps à corps entre le chanteur et un public tout acquis en rythme. Difficile de quitter les coins pour aller prendre la température dans les pogos, il fallait être bien planté sur le sol glissant comme une patinoire et s'attendre à la chute soudaine d'un corps ou encore à être propulsé à l'autre bout sans savoir comment. Et curieusement, personne n'a atterri au milieu des zicos comme quoi on peut s'éclater sans forcément s'exploser sur le matos. GONNA GET YOURS martèle sans relâche un OI qui ne peut qu'inciter qu'aux déchaînements. Difficile dans cette ambiance de ne pas accrocher et skin ou non, rares sont ceux qui ont décroché, ils étaient plutôt déchirés à la fin. Et moi presque sourd d'avoir passé presque toute ma soirée contre les enceintes. OI ! Mais je n'ai toujours pas compris ce que faisait MARTCHA dans cette soirée, mais le mélange à bien pris, autant musicalement que dans le public ! Comme quoi !

Cliquer sur l'image - click on the pic

GONNA GET YOURS GONNA GET YOURS GONNA GET YOURS GONNA GET YOURS




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008