Retour à photorock.com

Contacts

HELLBATS

Lille,
la Chimère, le 20 septembre 2009

Cela m'apprendra à ne pas lire les flys ! Bon, le graphisme de l'affiche n'attirait pas mais en grand se détachait le mot "HELLBATS " qui a agit sur moi comme un leurre sur un brochet (du moins pour ceux qui en prennent). Et la partie s'annonçait bonne, 2 autres groupes étaient programmés.... Mais au lieu d'un bon 20h30 pour le début des concerts, on lisait 18h00... Fallait le lire... Je me suis donc pointé à 20h30 et au moment où je pénétrais la Chimère, les HELLBATS lançaient leur premier vol... Même pas le temps de s'arrêter au bar.

Pas de Batman, juste un chevelu à la basse, un tatoué aux fûts et un presque banané au chant et à la guitare. Drôle de trio, on pense métal en voyant le bassiste, punk ou hardcore en jetant un coup d'oeil sur le batteur et on s'attend à voir une Grestch signée Brian Setzer dans les mains du gratteux. Les HELLBATS sont un mélange de tout cela avec une forte tendance métal quand même, le bassiste ayant peut être un ampli plus puissant. Difficile d'être plus explicite, le trio ailé puise largement dans l'enfer du rock and roll et sans être des fans de la poignée dans le coin, leur métallo-hardcoro-rocko-punk occupe bien l'espace laissant peu de temps à la réflexion, mais des traces si ! La seule preuve est qu'en y réfléchissant bien, même après avoir écouté leur 33 dans mon mange disque et en s'informant auprès de rockeurs confirmés, je n'arrive toujours pas à coller un style sur nos roussettes de l'enfer. Et pourtant, les battements d'ailes résonnent encore dans la grotte qui me sert de boîte crânienne. En tous cas, il y a du métal et on est resté jusqu'au bout, preuve qu'elles nous ont bien mordus les sales bêtes.

hellbats101.jpg
hellbats101.jpg
hellbats102.jpg
hellbats102.jpg
hellbats103.jpg
hellbats103.jpg
hellbats104.jpg
hellbats104.jpg
hellbats105.jpg
hellbats105.jpg
hellbats106.jpg
hellbats106.jpg
hellbats107.jpg
hellbats107.jpg
hellbats108.jpg
hellbats108.jpg
hellbats109.jpg
hellbats109.jpg
hellbats110.jpg
hellbats110.jpg
hellbats111.jpg
hellbats111.jpg
hellbats112.jpg
hellbats112.jpg
hellbats113.jpg
hellbats113.jpg
hellbats114.jpg
hellbats114.jpg
hellbats115.jpg
hellbats115.jpg
hellbats116.jpg
hellbats116.jpg
hellbats117.jpg
hellbats117.jpg
hellbats118.jpg
hellbats118.jpg
hellbats119.jpg
hellbats119.jpg
hellbats120.jpg
hellbats120.jpg
hellbats121.jpg
hellbats121.jpg
hellbats122.jpg
hellbats122.jpg
hellbats123.jpg
hellbats123.jpg
hellbats124.jpg
hellbats124.jpg
hellbats125.jpg
hellbats125.jpg
hellbats126.jpg
hellbats126.jpg
hellbats127.jpg
hellbats127.jpg
hellbats128.jpg
hellbats128.jpg
hellbats129.jpg
hellbats129.jpg
hellbats130.jpg
hellbats130.jpg
hellbats131.jpg
hellbats131.jpg
hellbats132.jpg
hellbats132.jpg
hellbats133.jpg
hellbats133.jpg
hellbats134.jpg
hellbats134.jpg
hellbats135.jpg
hellbats135.jpg
hellbats136.jpg
hellbats136.jpg
hellbats137.jpg
hellbats137.jpg
hellbats138.jpg
hellbats138.jpg
hellbats139.jpg
hellbats139.jpg
hellbats140.jpg
hellbats140.jpg



Frédéric Loridant / Photorock.com 2009