Micro$oft Vista déjà une passoire ! Jamais une faille ne fut découverte aussi vite dans un système d'exploitation. Ils sont encore plus forts que je ne le pensais.
Bientôt un nouveau photorock


Pif Paf Pouf

Kamouflage
Carnets illustrés de concerts de rock - Pics and reviews of rock concerts

Boycott crosoft


Les derniers concerts / the last concerts

BAD PREACHERS BAD PREACHERS - SUSPECT DEVICE, Lille, le Rêve d'Herbert, le 22 décembre 2006
Trois jours après ce 22 décembre, le ptit Jésus allait apparaître dans toutes les crèches. Au Rêve d'Herbert, on avait tenté le diable avec les BAD PREACHERS et finalement, ils ne sont pas aussi mauvais prédicateurs qu'ils le disent bien que sur le plan des chants de noël, on frisait le blasphème. Et ces rois mages du XXIème s. n'ont absolument rien à envier à Melchior, Balthasar et Gaspard. Pas d'étoile à suivre, les néons suffisaient à l'appel, pas de chameau, trop sobre comme bestiole et pas d'or, de myrrhe et d'encens ou de prêche pour convaincre. Même Joseph et Marie ont quitté le bar et leur bière pour venir s'éclater. Et en guise de père noël, des SUSPECT DEVICE sont sortis pour l'occasion de leur claque douaisien. Pour la mère noël, il y avait bien Dragona......



PSYCHO WITCHES TEENAGE MOONLIGHT BORDERLINERS - PSYCHO WITCHES - ZOE, Lille, le 16 décembre 2006
Le choix est dur, des concerts, il y en a partout ce soir. Une sortie secrète des SICK LIVERS, tellement secrète que j'étais à 200m et que je ne le savais même pas (mais c'était une surprise pour Peg), le dernier concert de la saison pour ZOE accompagné cette fois par PONCHARELLO au Rêve d'Herbert et PSYCHO WITCHES de Nantes lancé par les tous jeunes TEENAGE MOONLIGHT BORDERLINERS de Lille, au Yéti. Pour le premier, pas de souci, je suis arrivé après, pour le second, j'ai hésité mais ayant vu ZOE deux jours avant, mon choix s'est reporté vers le minuscule Yéti et sa soirée rock psyché-garage concoctée par les non moins garage-psyché...



LORD of ALTAMONT ZOE - LORD of ALTAMONT, Lille, La Malterie, le 14 décembre 2006
Hasard de tournée, baratin de Schnapps mais quand il m'annonce que ZOE va faire la première partie de LORD of ALTAMONT, je tombe sur le cul. LORD of ALTAMONT à la Malterie ? Vu les loulous et l'espace à occuper, on pouvait s'attendre au pire. La tuerie eut bien lieu. Elle fut sanglante. Les seigneurs cuirtés n'ont pas usurpé leur titre. Ne manquait que les bécanes....



TRUST TRUST, Lille, le Zénith le 13 décembre 2006
Soulagez-vous dans les urnes ! Ce slogan choc surmonté d'une étoile rouge (c'est bientôt noël ?) flottait sur le fond de la scène du Zénith au moins le temps d'une photo avant de disparaître noyé dans la lumière. Non il ne s'agissait pas d'un meeting politique tendance néo-maoïste (peut-on encore être maoïste quand on sait qu'Adolf à côté du grand timonier n'était qu'un enfant de choeur ?), mais juste du dernier des quatre concerts donnés par TRUST dont la troisième reformation. Fallait-il y aller ? Bonvoisin lors de la tournée insurrection n'avait un peu gonflé avec son discours social à deux balles. Cependant dans mon souvenir, TRUST faisait encore un peu du TRUST des 80's mais 9 années nous séparent déjà... et on est au XXIème s...



DIG BASTARD DIG BASTARD - GUN ADDICTION - ASHTONES, le 9 décembre 2006
Un nouvel album pour ASHTONES ! Et pas n'importe quoi, un 25cm tout noir avec une sacrée pochette colorée. Ca va péter dans la chaumière... Il est grand ton CD papa, il se met où... Bon, j'achète une platine. Quand on aime on ne compte pas... Et c'est avec égal plaisir que Photorock allait participer avec d'autres* à l'expo "Rock and Roll Junkies" toute droite sortie du cerveau du chanteur d'ASHTONES. Pas de problème surtout quand les cadres qui devaient arriver le jour même ne sont toujours pas là à l'heure où j'écris ces lignes. On est chez des rock and roller junkies, faisons avec et finalement des pochettes transparentes ont très bien fait l'affaire. Et tout cela pour la sortie officielle de A She Devil is my Dope Fiend. Bien sûr, l'expo n'était qu'un plus à une soirée qui s'annonçait chargée avec des DIG BASTARD déchaînées, des GUN ADDICTION sur-entraînés et des ASHTONES princiers.



RADIATEUR RADIATEUR - Les LOQUES à TERRE - CHAOS ETHILIK, La Rumeur, Lille, le 8 décembre 2006
Elle court la rumeur, elle lèche le bitume : vendredi 8 décembre, la Rumeur fête son anniversaire ! On l'a cru. D'ailleurs Lille n'offrait pas grand chose ce soir là, la Rumeur voulait tout avaler et elle l'a fait. Il faut dire que l'affiche était à la hauteur de la rumeur : Miss FIST, ARSENE LUPUNK TRIO, RADIATEUR, Les LOQUES à TERRE, CHAOS ETHILIK et PAMBANIZZA CIRCUS avec en prime DJ SCHNAPPS. Le résultat ne pouvait qu'être qu'apocalyptique et ce fut le cas. Cette tintamarre festive ne pouvait que rameuter les képis. Au moment où j'ai réussi à trouver la sortie, ils en étaient à leur troisième tour de pâté de maison.



TEXAS TERRY BOMB TEXAS TERRY BOMB, Spirit of 66, Verviers, le 1er décembre 2006
TTB. Non ce ne sont pas les initiales d'un quelconque pesticide ou autre produit chimique sympathique, mais celles de TEXAS TERRY BOMB. Il ne faut pas y voir non plus un quelconque cow boy remontant la 66 vers l'Ouest, mais un ricaine déjà installée à l'Ouest fréquentant plus les garages (ceux où l'on joue de la zique) et des bars enfumés que les plages de la Baie des Anges. Le BOMB est juste là pour insister sur le caractère explosif de la dite ricaine mais tiens plutôt de la redondance vu le personnage. Fille illégitime de SUZY QUATRO et d'IGGY POP, vêtue d'un futale, d'un soutif brodé T T et de convers, elle a sans problème réveillé le Spirit of 66 en donnant dans un rock and roll furieux et allumé.



FLYIN ' CADILLAC SMALL STONES TEARDROP - FLYIN' CADILLAC, Lille, Le Biplan, le 28 novembre 2006
Les soutes du Biplan étaient correctement remplies ce mardi soir et dans la queue de l'appareil, s'amoncelaient amplis, guitares et autres fûts ou cymbales. La compagnie avait fait les choses en grand pour mon faire patienter, les SMALL STONES TEARDROP, projet musical tout jeune réunissant des BASTOUNS et surtout les FLYIN' CADILLAC tout droit venus de Rouen portés par les vents d'ouest. Pour une fois qu'ils nous ramenaient pas de la flotte !





MOTORAMA LUST CONTROL - BUNNIES Live - MOTORAMA, le Rêve d'Herbert, Lille, le 22 novembre 2006
Et me revoilà au bar du Rêve d'Herbert avec à ma droite Michelle-Ann Dix, la Captain BUNNIES en personne et à ma gauche, Barbara Stressante. Le bonheur ! Mais voilà, patatra, un pan du show-biz s'effondre, Captain BUNNIES m'annonce que c'est leur dernier concert !!!! Glupps ! Mon verre a subitement du mal à passer tandis que nos deux lapins dégustent sans problème leur vin rouge, faut bien sauver le vignoble français. Cette soirée s'annonçait pourtant heureuse. Le Président de Rock and Roll Jihad caracolait. Il y avait de quoi. Attirer au fond de Wazemmes, un plateau exclusivement féminin avec LUST CONTROL from la Ville Lumière, MOTORAMA from la Ville Eternelle et les BUNNIES from Lille-Moulins relevait de l'exploit ou du rêve mais tout est possible au Rêve d'Herbert même si cela peut tourner aux adieux déchirants avec des BUNNIES décidées à tirer leur révérence.



The EX JIMMY MOHAMMED TRIO - The EX, Villeneuve d'Ascq, la Ferme d'en Haut, le 17 novembre 2006 avec la participation de CONFLCT CANARD
Les concerts se suivent et ne se ressemblent pas. A l'affiche ce soir un groupe qui se plaît à offrir au public des prestations à chaque fois différentes : The EX. On pense au bout de 4-5 fois avoir tout vu de ce phénomène hollandais en les retrouvant avec les mêmes invités, en l'occurrence JIMMY MOHAMMED TRIO. Et bien non, on tombe tête la première dans de nouveaux plans qui varient selon les humeurs du groupe. En anticipant, on peut dire que les guitares allaient s'annoncer stridentes ce 17 novembre à la Ferme d'en Haut à Villeneuve d'Ascq mais on ne le savait pas encore.



RED FLAG 77 GUN ADDICTION - RED FLAG 77, Lille, le Rêve d'Herbert, le 11 novembre 2006
GUN ADDICTION ! RED FLAG 77 ! On pourrait se croire en face de groupuscules politiques prônant la lutte armée ! Et bien non. Certes ce sont des activistes mais les flingues et les drapeaux sont remplacés par des grattes et des batteries. Et ces furieux savent s'en servir, leurs attentats soniques frappent fort et juste. La grande différence avec une quelconque faction se réclamant de la lutte armée est qu'on en redemande bien que l'on sorte un peu groggy après leur passage. C'est le 11 novembre, jour ô combien symbolique, que les deux protagonistes avaient décidé de nous arroser de leurs shrapnells sonores. On ne pouvait pas mieux rêver en ce triste jour commémoratif de la première grande boucherie capitaliste et ce rêve s'est justement matérialisé au Rêve d'Herbert, devenu en quelques concerts, un des hauts lieux de la guerilla punk au nord de panam.



MARCEL et son ORCHESTRE Les 15 ans de MARCEL et son ORCHESTRE, Lille, Zénith, le 10 novembre 2006
Un Zénith plein ! Plus de sept mille aficionados ! Une Mer du Nord pleine de couleurs sur laquelle MARCEL et son ORCHESTRE s'apprêtait à souffler la tempête pour leur 15ème anniversaire. Quinze ans qu'ils arpentent les planches déchaînant les passions, arrivant à transformer leurs fans en Deschiens heureux tout en leur ouvrant les yeux sur le monde qui les entoure. Et pour cet anniversaire, les MARCELS avaient fait les choses en grand les emmenant toutes voiles gonflées de Boulogne-sur-Mer à Dunkerque en n'oubliant pas le reste de la Gaule ; des majorettes du Boulonnais au COMTE du CUL de la cité de Jean-Bart en passant par l'Orléans, pas celui de Jeanne la pucelle mais des BURNING HEADS et le grand sud avec les SUPREMES DINDES, DIDIER SUPER l'émigré, OAI STAR, les TARAF DECALE et les chti-beurs décalés de MAP, les CARVING et BLAIREAUX Lillois, TRYO de je ne sais où. Un vrai tour de France digne de Pierre Bonte.



EXPERIMENTAL DENTAL SCHOOL The WHITE LOOSE WOMAN - EXPERIMENTAL DENTAL SCHOOL, Lille - La Malterie, le 6 novembre 2006
La Malterie est un lieu extraordinaire ! Non pas pour sa taille, surtout pas pour les lights souvent dignes d'un huit-clos intimiste au fond d'une caverne mais pour sa programmation qui ose faire passer des trucs de ouf qui attirent toujours un paquet de curieux. Comme quoi il y en a encore ! Et en ce premier lundi de novembre (jour où bien entendu les gens sortent se détendre), étaient programmé une face cachée de la culture lilloise avecTHE WHITE LOOSE WOMAN et les activistes soniques de l'EXPERIMENTAL DENTAL SCHOOL. Des noms à l'image de leur musique, des associations de mots et de sons curieux mais qui imbriqués forment un cocktail des plus furieux. De quoi satisfaire les oiseaux de nuit du lundi et de bien commencer la semaine....



GUERILLA POUBELLE ERIC PANIC - COQUETTISH - GUERILLA POUBELLE, Wattrelos, La Boîte à Musique, le 5 novembre 2006
On nous tartine avec la mondialisation. Autant que tout le monde consomme la même chose, la fabrication en sera moins chère. Qu'en est il de la culture et plus particulièrement de la musique. Les grosses machines se sont mondialisées toutes seules et pour une part d'entre elles, c'est à force d'user les planches mais pour les genres musicaux et plus particulièrement le ska-skate-punk âge tendre, c'est plus étonnant. On a même l'impression qu'il est naît spontanément aux 4 coins de l'hémisphère nord pour se répandre largement dans les cours de lycées, hight school et autre boîtes à formater les cerveaux. Une preuve éclatante de ce phénomène est la tournée Kill Tour Elite ; elle réunit les québécois d'ERIC PANIC, les parisiens de GUERILLA POUBELLE et les nippons de COQUETTISH ; il s'arrêta déclenchant une pogo-partie à la BAM (non pas dans ta gueule - quoique -, mais Boîte à Musique) de Wattrelos...



BURNING HEADS SUSPECT DEVICE - TOXIC WASTE - JETSEX - BURNING HEADS, MAD festival, Sin-le-Noble, le 28 octobre 2006
JYB ! Surnom du bassiste des BURNING HEADS mais aussi, initiales de pour les Jumps, Y est Balaise. JYB est surtout imprévisible donc presque insaisissable par ma boîte à images. J'ai fait chou-blanc à Aulnoye-Aymeries, une quinzaine de jours auparavant, fallait relever le défi, je me devais d'être au MAD Festival pour tenter d'arracher le trophée, le JYB d'or. Il fallait bien se persuader de bouger ce samedi 28 après un vendredi nocturne sudatoire, de s'enfiler les 50 bornes jusqu'à Sin-le-Noble par nuit noire sur autoroute grise. Mais bon, derrière cette excuse se cachait un festival avec un plateau rock keupon alléchant qui ne pouvait que donner des chevaux à ma tire : SUSPECT DEVICE - JETSEX et TOXIC WASTE qui allaient tailler la route à grands coups de riffs à des BURNING HEADS qu'on ne se lasse pas de croiser...



3-1 ROCKERS STERVEN JONGER - KATALOG - GENJNI - 3-1, Lille, la Malterie, le 27 octobre 2006
Le bal de la sueur ! On baignait dans le bal de la sueur. Non pas dans une aventure de Sergei Wladi* mais tout simplement à la Malterie pour la première soirée 100% electro du lieu. L'ancienne usine allait vibrer au son des machines et on s'était passé le mot. Avant même que les concerts commencent, un papier hâtivement griffonné indiquait "Concert Complet". Dommage pour les retardataires, ils auront manqué les ROCKERS STERVEN JONGER, une des branches du RAID lillois, KATALOG, GENJINI et les 3-1 mais ils auront eu la chance de ne pas terminer trempé, des chaussettes à la tonsure, par un jus de corps d'hommes et de femmes qui rendait les peaux moites et luisantes sous les quelques rares lumières...



GEE STRINGS ASHTONES - GEE STRINGS, Lille, Le Rêve d'Herbert, le 22 octobre 2006
Le voilà enfin une nouvelle fois réuni le couple destructeur ASHTONES - GEE STRINGS / Gérard - Indi. Habitués du feu Urban Chaos, c'est au Rêve d'Herbert que l'événement s'est produit et il a été très largement à la hauteur des souvenirs des prestations précédentes. Et pourtant, il y avait un défi à relever : primo, le Rêve d'Herbert n'est pas l'Urban et deuxio, ASHTONES a changé de gratteux. David ayant tiré sa révérence, c'est un PIEDS NICKELES qui le remplace. La soirée s'annonçait chaude d'autant plus que les deux groupes en profitaient pour dévoiler leurs nouvelles compos et les skeuds associés, des 30cm bien noirs et bien gravés. Avantage à GEE STRINGS, le leur était arrivé, celui des ASHTONES étant perdu dans les méandres des circuits du courrier. Un comble pour le Rêve d'Herbert, voisin de la Poste de Wazemmes !...



EDDY TORNADO et les SCANDALEUX EDDY TORNADO et les SCANDALEUX - DRIVING DEAD GIRL, Lille, Le Détour, le 20 octobre 2006
Tout le monde sait que le Dr. Banner sous le coup de la colère se transforme en Hulk suite à une surdose de radiations nucléaires dont il est sorti miraculeusement indemne. Ce que l'on ne sait pas, c'est que les radiations ont également touché un oursin sur lequel se piqua bêtement un certain et éteint Serge Hologne, belge de surcroît. Cet accident propulsa le susdit Serge vers les étoiles et plutôt que de gonfler monstrueusement, d'exploser sa chemise sous la poussée d'une musculature à en dégoûter les culturistes (mais c'est curieux, le slip ne connaît pas la même destinée) et surtout de verdir, Serge Hologne, est devenu EDDY TORNADO, l'ELVIS belge. "Plus brillant que Dany, plus vaillant que Michel, plus puissant que l'ouragan, EDDY TORNADO est la tornade blanche qui surfe allègrement sur les vagues astrocéaniques des SCANDALEUX"*. Et ce soir cette tornade vînt rincer le Détour à Lille répondant à l'invitation de Michelle-Ann Dix elle-même. Et comme, plus on est, mieux c'est, EDDY TORNADO et les SCANDALEUX étaient accompagnés par les DRIVING DEAD GIRL, les highway stars de la Bruxelles-Namur...



FLEAS and LICE DIG BASTARD - FLEAS and LICE, 666 Wild Club, Lomme, le 18 octobre 2006
Ambiance aquarium dans un frigo surchauffé ! Cela peut paraître surprenant mais au 666 Wild Club, tout est possible. La soirée commence plutôt dans l'inquiétude. Il est 20h00 à peine passé et le groupe phare n'était toujours pas arrivé ! Les DIG BASTARD, le punk riot girl de Lille était là, entières et pas trop perturbées, la seule question qu'elles se posaient, étant "allaient t-elles jouer ?" Le temps passait, les gens arrivaient, la bière coulait (de la freedom pils - ça ne s'invente pas !), le ketchup aussi en prévision peut-être d'un 666halloweenWild Club sanglant et le Groupe n'arrivait toujours pas. Vingt-deux heures, un crêté se pointe. C'est Pierre le marseillais qui venait chercher de l'aide pour vider le camion. Ça y est les FLEAS and LICE tant attendus étaient enfin là...



SHAKA PONK ZOE - SHAKA PONK - BURNING HEADS, Aulnoye-Aymeries, le 14 octobre 2006
Bombaysers de Lille 3000. Voilà enfin le jour tant attendu par Martine Aubry, celui de la grande parade des éléphants ! Voilà aussi une occasion d'éviter Lille et d'aller promener ses vans du côté d'Aulnoye-Aymeries, un endroit où l'on peut éviter les Bombaysers baveux dans une belle salle affichant non pas complet mais une belle scène avec à l'affiche ZOE, SHAKA PONK et les BURNING HEADS plus un autre à peine entrevu YANÜTS. Allaient t-ils faire taire le brouhaha lillois ? La question ne se posait même pas. Laissons Lille à ses éléphants, préférons les vraies bêtes de scène...



THIS MOMENT IN BLACK HISTORY HOT FLOWERS - THIS MOMENT IN BLACK HISTORY, Lille, la Malterie, le 4 octobre 2006
Les boules ! L'angoisse de la page blanche ou plutôt de l'écran inactif. Aucun flux nerveux ne vient titiller le bout de mes doigts, je traîne sur msn, je zappe la TV, mes neurones ont pris un choc, dur de se rappeler, heureusement qu'il existe des données dites exif accrochées comme un sparadrap à chaque image sortie de mon canon. Le problème semble remonter à mercredi 4 octobre dans la soirée. Une rapide recherche sur le net m'indique qu'à ce moment à la Malterie à Lille se produisaient les HOT FLOWERS et THIS MOMENT IS BLACK HISTORY. Ca y est des bribes de souvenirs me reviennent. Le premier ne m'est pas inconnu, l'autre par contre... Tout se bouscule encore dans mon esprit, les images reconstituent des pans de ce passé récent... Bribes par bribes, le brouillard se lève et plus la lumière se fait, plus la claque se fait sentir, un vrai 11 septembre des lobes...



REVIVAL REVIVAL, Lille, le Dracir, le 29 septembre 2006
Une fois n'est pas coutume mais j'ai l'intention d'aller me coucher tôt ! Je suis harassé ; j'ai passé 2 jours à m'occuper de 20 personnes et c'est épuisant ! Le rock and roll à côté, c'est reposant... Canapé, télécommande, verre, télé avec NCIS, ses super flics qui gagnent toujours et .... drinnggg, the téléphone is ringing. Non ce n'est pas ALICE COOPER mais B. de Pl., un oiseau de nuit beaucoup moins célèbre mais riche en bons plans. Et bien sûr, il n'eût pas beaucoup de peine à me convaincre de m'arracher à la TV et aux héros qui sauvent le monde pour me filer rancart au Dracir, l'ex Park Inn vers 22h30 pour voir REVIVAL, groupe dont le nom ne cache pas qu'il s'agit d'un tribute à CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL Attends moi, Suzy Q, j'arrive...



M26-7 a 10 ans M26-7 - BRIGITTE BOP, Lille, le Biplan, le 22 septembre 2006
Pour leurs dix années d'existence, les M26-7 ont décidé de frapper fort en osant quitter leur Groland cambrésien, cette terre de liberté. Il avaient atterri pour la répétition générale au Biplan à Lille avant le Grand Jour, le lendemain, à Fontaine Notre-dame, capitale du Groland cambrésien. Si ce n'est pas le chef-lieu (j'ai quelques lacunes dans la géographie des M26-7), c'est très symbolique quand même. Il ne faut pas être savant pour noter dans le nom, un accouplement entre Fontaine (à houblon) et Notre Dame (les filles). Et même si la répétition se passait à Lille, qui dit avant première, impliquait forcément des fontaines à bière et des dames. Pour les fontaines, les M26-7 étaient comme à leur habitude, au top, les réservoirs du Biplan étant suffisamment vastes pour contenir l'assaut des grolandais, pour les dames, les M26-7 avaient invité BRIGITTE BOP. Grave erreur, la BRIGITTE BOP cachait bien son jeu et n'était formée que de burnés. Mais pas n'importe lesquels, ils ont foutu le feu à l'avion à deux ailes rendant nécessaire un accroissement du débit des pompes pour le plus grand bonheur des pompiers caserne M26-7, des badauds et de BRIGITTE aussi....



ZEA KITCHEN TOOL SET - ZEA - La Rumeur, Lille, le 21 septembre 2006
Je poussais la porte de la Rumeur. Ca fait un bail que je n'y ait pas mis les pieds. Il n'y a pas trop de monde, le name (la rave officielle et institutionnelle lilloise) venait de commencer. La patronne est accoudée au bar. Salut ! Tiens te voilà..... bla-bla habituel de 2 personnes qui ne se sont pas vues depuis quelques mois. Très vite, on dérapa vers ZEA, le keyboard man du groupe ou plutôt du duo venant s'accouder au zinc pour s'abreuver. De la cave, montait parfois quelques mélodies mettant mes neurones en action. Ca sonnait pas mal, autant aller jeter un coup d'oeil au KITCHEN TOOL SET après un premier rinçage de gosier...



GIRL on TOP BAM [dtg] - GIRLS on TOP, Au Rêve d'Herbert, Lille, le 14 septembre 2006
Enfin, on y est ! L'année rock 2006/2007 reprend et avec force. Dans un bar, c'est très probable mais lequel ? Depuis l'année 2000, les lieux de vie nocturne lillois ont connu des hauts et des bas. On parle désormais au passé du Melting, du Rockline ou de l'Urban, le rock punk avec ces morts subites avait de la peine à maintenir le train d'enfer dans lequel on s'était trouvé.. Bien sûr, le do it yourself fonctionnait à plein régime, le 666 Wild Club, le LaBo (+), la Rumeur et des salles plus conventionnelles ont assuré le relais, mais il manquait quelque chose et bien maintenant ça y est. Le rêve d'un paquet de rockers et keupons lillois est enfin devenu réalité avec l'apparition il y a quelque mois déjà du Rêve d'Herbert au coeur même de Lille. L'ouverture ce 14 septembre d'une petite salle de concert attenante présageait du meilleur. Et qui dit inauguration, impliquait aussi un plateau de qualité et on peut affirmer que le Rêve d'Herbert fut exaucé avec cette soirée Riot Girl qui a réuni GIRL on TOP et BAM [dtg], affiche qui immanquablement ne pouvait qu'attirer du monde....



EGG's BOX EGG's BOX, Lille le Balatum, le 10 septembre 2006
EGG's BOX ? Une boîte à oeufs, pas une de douze, ni une de six oeufs, ils ne sont que quatre dedans et non datés de surcroît ! Et pas de crémerie non plus ! J'ai croisé ces quatre oeufs dans un bar, au Balatum pour être plus précis qui en l'occurrence n'était pas bondé. Tant mieux, il n'y avait que quatre oeufs à manger mais on aurait quand même partagé sans problème...



The MAGNETIX OSNI - The MAGNETIX, Lille le Yéti, le 7 septembre 2006
Ah les retours de vacances ! Faut réviser la mécanique, trouver un garage pas trop cher. On cherche, on fait gaffe aux bruits de la rue et du net et on finit par trouver le lieu qui permettra d'attaquer la rentrée les batteries rechargées. C'est au Yéti que j'ai fini par atterrir. L'info a du tourner, le garage est plein. Il y a juste la place pour une tire et un magasin aux accessoires judicieusement doté de pompes à bière destinées à patienter le temps de la révision. Et dans ce cadre on ne peut plus professionnel fleurant bon le sérieux et la sueur, les mécanos de garde ce soir, OSNI et The MAGNETIX, ont offert un spectacle rare, une prestation impossible à imaginer dans une concession traditionnelle...



The BELLRAYS Festival les Nuits Secrètes, Alnoyes-Aymeries, le 14 août 2006
Une fée clochette vous invite à la suivre. Son but, vous attirer à Aulnoyes-Aymeries ville connue des douaniers à cause du train Paris-Amsterdam qui se remet difficilement de la disparition des industries de la vallée de la Sambre. La Fée Clochette annonçait à qui voulait la voir, les Nuits Secrètes, festival urbain riche en concerts et autres manifestations culturelles disséminées un peu partout. Il n'en fallait pas moins pour la suivre et c'est en Capitaine Flamme que vaillamment j'ai décidé de tracer la route. Mais à l'inverse de Peter Pan qui aurait bravé les éléments, la pluie et le froid ne m'ont pas inspiré plus que cela pour y aller le samedi, jour où Didier WAMPAS avait décidé de descendre à l'arrêt Aulnoye. Finalement, il fallut attendre le lundi pour que fée clochette réussisse à me sortir de mon hibernation aoûtienne. Pour ce faire, elle avait sortie le grand jeu avec TOKYO SEX DESTRUCTION, les BELLRAYS sans oublier CURRY and COCO, RADIO 4, BOB LOG 3, COLL STEPS et Les RAMONES...



Burg Herzberg 2006 Festival du Burg Herzberg - 20 - 23 juillet 2006
Une fois qu'on y goûte au Burg Herzberg, on y revient. Non ce n'est pas un gâteau mais un festival branché musique seventies se déroulant entre Francfort/Main et Kassel au milieu de la grande Teutonie sur une vaste prairie entourée de forêt. Ce cadre idyllique et enchanteur propice aux lutins et aux fées, se transforme pendant 4 jours en juillet en une petite ville de 20/25 000 habitants surgi du néant, faite de bric de broc et de bâches en plastique. Sa particularité ? Les rues convergent vers une vaste scène qui dès la fin de matinée s'anime. Et quand le soleil est de la partie, rien de tel que d'être allongé dans la prairie en laissant son esprit voyager au gré de notes.
[jour 1] SESSION d'OUVERTURE - SPACE DEBRIS - WHITE COWBELL OKLAHOMA
[jour 2] HOLDERLIN - KRAAN - SOFT MACHINE
KING CRIMSON's Adrian BELEW - BERIMBROWN - PSYCHEDELIC MONTERJAM
[jour 3] HATFIELD and the NORTH - ULI JOHN ROTH - WISHBONE ASH
UFO - The GATHERING - HIDRIA SPACEFOLK



Dour 2006 Festival de DOUR - 14 et 15 juillet 2006
Dour ! C'est dur Dour quand le soleil cogne et quand en plus, la musique se met de la partie sans parler des diverses substances licites ou non ingurgitées par les festivaliers, Dour peut devenir vraiment dur. Le public a répondu en masse, battant largement tous les records précédents avec plus de 34 000 personnes / jour et cela se comprend aisément vu l'affiche. Comme à son habitude, le festival balaie large, de la chanson française au hardcore extrême sans oublier dub, techno et autres vibromasseurs de cerveaux et de corps pouvant procurer des orgasmes multiples. Faire son choix relève du défi. Bien sûr, il y a les groupes que l'on ne veut pas rater puis les autres, ceux sur qui on tombe au détour d'une tente et ceux qu'inévitablement, on rate. Pour moi, les 10 kilo de matos, la chaleur et mon âge avancé ont limité la progression dans la nuit, passé 2h00, je répondais aux abonnés absents [...] Par contre, entre 12h00 et 1h00, j'ai pu butiner à loisir (mais pas avec les abeilles qui avaient fui le site) passant de la variété d'AN PIERLE au hardcore extrême d'AGNOSTIC FRONT avec coincés entre les deux :
[jour 1] The ELEKTROCUTION, NEBULA, Le NOMBRE, The LORDS of ALTAMONT, AMEN RA, A BRAND, BATTLES, PEEPING TOM, SOULFLY, WITHIN TEMPTATION, MERCURY REV
[jour 2] UNSWABBED, WE ARE WOLVES, HIGH on FIRE, The LOCOS, BLACK BOMB A, MUDHONEY, DO or DIE, ISLANDS, I AM X et CAPLETON



MUSICAL CASE PROJECT MUSICAL CASE PROJECT - Répet à l'église juillet 2006
C'est décidé, je vais à l'église. Du moins, dans la cave de l'église qui sert de lieu de répétition à une formation toute jeune, MUSICAL CASE PROJECT réunissant des ex de CRISIS avec à la voix une chanteuse. L'origine CRISISienne sous entend une couleur franchement métal dans leur compos expurgées du côté hip-hop qui caractérisait CRISIS. Les sources d'inspiration de MUSICAL CASE PROJECT sont multiples et les concerts que vont voir certains des membres du groupe (METALLICA, IRON MAIDEN) en disent long. La brutalité est toutefois largement tempérée par la voix féminine nous plongeant dans des plans The GATHERING, HEADLINES ou AFTER FOREVER. Je frise bien sûr l'hérésie* en claquant ces 3 noms de groupes à la queue leu-leu mais...



Les VIEILLES SALOPES M26-7 - Les VIEILLES SALOPES, BetiZFest, l'Eclipse, Cambrai le 8 juillet 2006
J'aime bien les VIEILLES SALOPES !
Et c'est la raison de ma présence à l'Eclipse à Cambrai pour le énième BetizFest ce 8 juillet. Mais avant de voir les VIEILLES SALOPES, j'ai du passer par la case M26-7 et gagné au passage le droit d'aller les voir en septembre pour leur 10 ans d'existence (à Lille ou à Cambrai). Deux autres groupes avaient ouvert le bal - mais bon, Lille c'est loin - et une ambiance caniculaire régnait en maîtresse. Les M26-7 n'allaient pas arranger les choses....



The SHOCKER DIG BASTARD - BAM [dtg] - The SHOCKER, 666 Wild Club, Lomme, le 25 juin 2006
Le ciel est bas, l'air est lourd, il bruine. Atteindre le 666 Wild Club demande de traverser une bonne centaine de mètres de garages puis un terrain un peu vague pour enfin arriver à un cube, un ex frigo industriel d'où sortent en sourdine des rythmes sauvages. It's a longway to the top (if you wanna rock 'n' roll) clamait Bon Scott. Ce refrain immortel prend ici tout son sens. Le déplacement valait vraiment le coup car ce 25 juin, DIG BASTARD, BAM [dtg] et The SHOCKER ont transformé l'ex-frigo en un four à pyrolyse. Il fallait le voir pour le croire. Et agissant comme saint Thomas (vous savez celui qui mis ses doigts dans les trous de clous pour voir si c'était vrai), je peux affirmer que le 666 Wild Club a gagné ses lettres de noblesse et est bien parti pour devenir aussi mythique que le feu Urban Chaos. Et je n'ai pas eu besoin de mettre mes doigts dans les trous...



GUERILLA POUBELLE GUERILLA POUBELLE - Festival J' Veux du Soleil, Houthem le 25 juin 2006
Un village légèrement en arrière de la frontière, Houthem en Belgique, une assos Carpe Diem qui cherche à se bouger, une prairie, du sable, un environnement tendance altermondialiste free (mais macromédia flash 8 qui ne tourne que sous merdows sur leur site !!!!!!), de l'électricité et des watts, le tout donne un festival bien sympa répondant au nom de j'veux du soleil, destiné principalement aux ados tendance Mouv. En tête d'affiche, un des groupes phare du moment : GUERILLA POUBELLE qui commence sacrément à rouler sa bosse dans le petit monde du punk rock accessible à tous. GUERILLA POUBELLE ou GXP valait à lui seul le déplacement mais il y avait aussi un paquet d'autres groupes qui ne seront pas malheureusement sur cette page faute à une compactflash qui a rendu l'âme. POLY CROC m'a tuer était tracé sur le sable. Je ne peux pas résister au plaisir de vous donner le nom de la coupable : Lexar 512mo WA 80X : à condamner donc.



SCOTTLAND The QUI - DREADFUL LEMONS - SCOTTLAND, L'Escapade, Hénin-Beaumont, le 21 juin 2006
Vingt et un juin, le jour de l'été ! Jour de la fête de la Musique ! Les villes et les villages vivent aux sons des instruments et la foule descend dans les rues s'entassant tant bien que mal devant des groupes improbables en essayant de capter des bribes de musique au beau milieu de la cacophonie ambiante. Ceci est valable au moins pour Lille et ses rues piétonnes et donne une bonne raison pour prendre sa voiture et de se casser ailleurs. Et c'est à l'Escapade d'Hénin-Beaumont que le fier drakkar de mon pote nous amena. Dans son petit théâtre de béton et de briques, au pied d'appart HLM, un vrai décor de ZUP sans le côté sordide, 3 tribute bands s'étaient donnés rendez-vous pour faire revivre des monstres des seventies : The QUI qui donnent dans dans du Qui est Qui, les DREADFUL LEMONS qui planent en dirigeable et SCOTTLAND auxquels on pourrait accoler en préfixe un BON révélateur de leur addiction



Les WAMPAS ZEUDISCOMOBILE - WAMPAS, La Condition Publique, Roubaix le 16 juin 2006
Quand les sirènes se taisent ! Titre prémonitoire de Van der Meersch en son temps pour les châteaux de l'industrie roubaisiens et il n'a pas fallu longtemps pour les faire taire : mondialisation, mauvaise gestion, décadence familiale... C'était sans compter un plan Marschall, pas celui d'après-guerre, mais la boîte à lampes qui surchauffée, délivre des décibels sûrement moins stressants que ceux des sirènes qui rythmaient la vie des ouvriers. Bien sûr, nous ne sommes plus au XIXème s., ni au XXème mais au XXIème s. et la Condition Publique, cette forteresse de l'industrie ne vit plus depuis longtemps au son des machines et des sirènes. La culture y a fait son nid et parfois elle tonne et tempête... Et ce vendredi 16 juin, les riffs de ZEUDISCOMOBILE et des WAMPAS résonnèrent dans la ville...



MASCHERA di CERA TRIGON - MASCHERA di CERA - Le Spirit of 66, Verviers le 4 juin 2006
Tiens TRIGON, un groupe allemand faisant dans un space rock intéressant est programmé au Spirit of 66. Bonne idée de sortie en cette veille de pentecôte surtout que je fais partie des 60% qui ne travaillent pas lundi. Des italiens, MASCHERA di CERA complétaient le plateau. Du prog de qualité assurait-on sur le programme



TEXAS MOTHERSFUCKERS BAM [dtg] - TEXAS MOTHERFUCKERS - Lille, La Rumeur, le 31 mai 2006
La France est figée : les bleus vont-ils rendre le moral aux bons français face au Danemark à 10 jour de la coupe du monde ? A moins qu'elle n'ait été suspendue au vote crucial destiné à savoir qui allait gicler de la Nouvelle Star. Dans tous les cas, les rues de Lille étaient bien vide ce mercredi 9 juin et la Rumeur aussi. Pourtant les bleus de BAM [dtg] rencontraient TEXAS MOTHERFUCKERS en concert amical dans la cave de la Rumeur. Un rapide sondage auprès d'un échantillon représentatif d'une personne montre qu'il a préféré rester devant le Nouvelle Star avec un verre de whisky à la main. Quelle France ! Je me fous finalement de savoir qui a gagné, en tous cas, même devant un parterre restreint, BAM [dtg] et TEXAS MOTHERFUCKERS ont montré que le couple France-Suède fonctionne à merveille.



SCHWUNG 2006 Le SCHWUNG 2006 - Roesalere, le 27 mai 2006
Les Halles de Roeselaer sont immenses. Un bon 150m de long sur une centaine de large au moins pour la salle de concert plus les annexe. Pour la remplir, il fallait une sacrée affiche mais aussi un paquet de gens. Et ils étaient là, un bon millier pour ZOE à sans doute plus de X000 pour Alice COOPER (remplacer X par un gros paquet de métalleux). Et entre les deux, REVENGE 88 - SOUTHERN VOODOO - THUNDER - Ted NUGENT - DIO et STATUS QUO, avait de quoi occuper un public venu de multiples horizons. Des belges bien sûr, des néerlandais, des allemands et des français dont certains venus de Limoges !!! Et sans doute d'autres venus d'ailleurs, Roeselar était devenue le temps d'un samedi la capitale de l'Europe Métal (ne manquait que LORDI pour consacrer à tout jamais le lieu aux dieux du Métal).



TROUBLE JUICE TROUBLE JUICE, l'Abattoir, Lillers, le 20 mai 2006
Curieuse coïncidence, je me retrouve ce 20 mai à l'Abattoir de Lillers. Or l'abattoir c'était bien la veille avec la tuerie planifiée par les barbares de NO FLAG, TAGADA JONES et BLACK BOMB A qui en laissa plus d'un sur le carreau dont mon feu canon. Mais la vie suit son cours, un canon ça se change, les crédits sont là et c'est armé de son remplaçant que je me retrouvais à l'Abattoir pour l'inaugurer avec TROUBLE JUICE. Il lui fallait un bon départ à ce nouveau boîtier et bien il l'a eu !...



NO FLAG ISSUE de SECOURS - NO FLAG, la Fête o Tarés, Lille Maison Folie de Wazemmes, le 19 mai 2006
25 ans ! Non ce n'est pas la peine qu'il faudrait infliger à certains politiques pour détournement, prévarications menteries et autres tripatouillages. 25 ans est le premier quart de siècle du Carré des Halles et souhaitons pouvoir assister au second... Pas mal de groupes répondaient à l'appel pour cette Fête O Tarés dont ce premier soir, MORANGE - CROSS 9 - TRI[BALLES] - ISSUE de SECOURS - TOXIC WASTE - SCOTTLAND - NO FLAG - TAGADA JONES et BLACK BOMB A. Beaucoup de groupes, une tendance rock-métal bien affichée et l'assurance de vivre une vraie tuerie avec le final. De beaux plans en perspectives mais...



Les BUZZCOCKS ASHTONES - les BUNNIES Lille-Moulins - Les BUZZCOCKS, Le Grand Mix, Tourcoing le 11 mai 2006
Le Monde des Religions pose la question cette semaine à propos du Da Vinci Code, de la place de la femme et de sa sexualité dans l'église catho ! Qu'ils cherchent une réponse... Mais au Grand Mix ce 11 mai, cette interrogation ne se posait pas : les femmes dans le rock et particulièrement les BUNNIES, ont leur place et question sexualité, n'attrape pas BUNNIES qui veut ! Nos lapines ont aussi prouvé avec force qu'elles étaient à la (et en) hauteur pour assurer la transition entre les ASHTONES et les BUZZCOCKS. Et le mélange des trois, une vraie trinité, a donné la trique à plus d'un, faut bien penser à la sexualité des mecs quand même. Pour les filles, il faut leur demander...



Minimum Serious MINIMUM SERIOUS, La Cave aux Poètes, Roubaix, le 5 mai 2006
MINIMUM SERIOUS ? Un minimum de sérieux ! Un mot d'ordre souvent entendu dans mes mes années collège par mes parents qui se désolaient sur de mes moyennes en forme de sinusoïdales. Déjà de l'alternatif ! Finalement ce flash-back induit par les MINIMUM SERIOUS leur colle bien à la peau. Alternatif comme le courant, collège, lycée... On sent la jeunesse. Et elle était bien présente ce soir à la Cave aux Poètes. Comme quoi la poésie attire encore les jeunes. Doit-on mettre cela sur le bac français qui approche, je n'en suis pas si sûr...



Découvertes Réseau-Printemps MALIBU STACY Découvertes Réseau-Printemps - Bourges 26-30 avril 2006
Ou comme promis 32 groupes se partageant entre chanson - hip hop - rock / pop et electro. Des pointures se profilent... Avec -Hip Hop- SHAOLIN, Mathieu RUBEN, GROSSO GADGETTO, MAP, Mr POPCORN -Electro- BR OAD WAY, Vadim VERNAY,GONG GONG, GENJINI, NÔZE, Sean KOSA, The MARCEL BELLUCCI QUARTET, MOSHPIT -Rock Pop- MENSÄYÄK, MALIBU STACY, GUNS of BRIXTON, SUZANNE, The ELDERBERRIES, The QUEEN of YOGOURT, VOSS, The LOST COMMUNIST, BRITISH HAWAII, LUST, FANCY, KOACHA -Chanson- Lisa PORTELLI, TAPOK, K,Eddy la GOOYATSH, Marie CHERRIER, QUAISOIR et BATLIK...



Printemps de Bourges Printemps de Bourges 26-30 avril 2006
54 NUDE HONEYS - ASYL - BATTLES - BIKINI MACHINE - BUZZCOCKS - DAGOBA - ETHS - FLAMING LIPS - IZIA - JR EWING - Les BRATS - Matthew HERBERT - Mike PATTON, FANTOMAS et les MELVINS - RHESUS - SECOND SEX - SKIN - WAREHOUSE 99 PROJECT - WOLF EYES...



BURNING HEADS UNCOMMONMENFROMMARS - BURNING HEADS, La Cave aux Poètes, Roubaix, le 10 avril 2006
J'ai encore l'impression deux jours après d'être passé dans une lessiveuse. Dos, côtes, genoux en compote... juste un ensemble de courbatures me rappelant qu'à mon grand âge, il faut éviter certains sports virils et violents faute d'avoir de la peine à s'en remettre. Je peux vous assurer qu'il ne s'agit pas de foot, ne comprenant pas pourquoi on peut s'amuser à courir après un ballon pour lui donner un coup de pied, ni de la boxe ni de... mais de 4 h00 passées en compagnie des UNCOMMONMENFROMMARS et des BURNING HEADS à la Cave aux Poètes. Par contre eux, ils sont en pleine forme et foi de Pierre (pas l'apôtre, le singer des BURNING), ils passent leur journée à se prélasser dans un bus tour, dormant ou somnolant en attendant le concert du soir. Car les enfants terribles du rock and roll mélodico punk à tendance skate se sont embarqués dans le concept, un concert par jour pendant 50 jours et sans pause !...



The EXThe EX presents an Ethiopian Music Night, Tourcoing, le Grand Mix, le 8 avril 2006
The EX ! C'est bien la cinquième fois que je les croise... Les concerts se suivent mais ne se ressemblent absolument pas. Nos hollandais soniques annonç;aient la couleur, des teintes bien chaudes venues d'Afrique, d'Ethiopie plus particulièrement avec une formation déjà vue lors du The EX 's birthday l'année dernière au même endroit, le JIMMY MOHAMMED TRIO. Le Grand Mix ne demandait qu'à recevoir couleur et chaleur. Dehors, la froideur d'avril se faisait sentir, un peu de soleil ne pouvait que faire du bien. Mais avec The EX, on ne sait jamais à l'avance comment on va bronzer...



ZOEZOE, MJC de saint-André-lez-Lille, le 8 avril 2006
ZOE figure au 37e rang des prénoms les plus donnés en France en 2002 et c'est celui que l'on le plus donné en 2003. La nouvelle vous en bouche un coin ! Mais sachez que dans quelques années, les ZOE vont pulluler dans les cours de récréation alors autant en profiter tout de suite car ... ZOE, c'est aussi (ou surtout) le nom d'un groupe de hard-rock (pour les anciens) ou de heavy métal (pour ceux qui le sont un peu moins) qu'il commence à être bon de connaître pour éviter d'avoir l'air con vis à vis des flopées de Zoé quand dans quelques années ZOE sera à la mode. On ne sait jamais...



HUSH PUPPIESO.S.N.I. - HUSH PUPPIES, Le Grand Mix, Tourcoing, le 30 mars 2006
L'éclipse du soleil du 29 mars annonç;ait-elle la venue d'OSNI sur la scène du Grand Mix ? Simple coïncidence mais nos voyageurs soniques étaient bien annoncés en première partie des HUSH PUPPIES, le groupe qui Mouv en boucle sur les ondes. Belle rampe de lancement pour nos Objets Sonores Non Identifiés, les Sages Chiots rameutant une belle meute d'adolescents tous prêts à acclamer leurs vedettes préférées du moment. Il fallait donc être là pour se tenir à la page à défaut de lire celles de la presse branchée...



BOLLOCK BROTHERSBOLLOCK BROTHERS, l'Abattoir, Lillers, le 21 mars 2006
Mon Impala convertible roulait plein gaz sur la 66. Le Soleil couvrait la campagne d'une chape de plomb, la capote repliée laissait le vent jouer avec ma tignasse apportant quelques impressions de fraîcheur. Dans le poste, les WHO faisait encore monter la température. La mer apparaissait au loin... On s'y croirait presque mais tout est cinéma sauf les WHO ! Pas de Soleil, il faisait nuit. L'autoroute s'étirait péniblement sous une pluie battante et Lillers, mon point de chute, semblait s'être perdu dans l'infini. Et tout ç;a pour aller revoir Jock, ses frères et ses soeurs, sa fille, sa femme, ses amis, les mânes de GAINSBOURG et de NACHT UND NEBEL, soit une bonne partie de la tribu BOLLOCK BROTHERS qui s'était réunie à l'Abattoir pour fêter...



MIKE STERN BANDMIKE STERN BAND, Spirit of 66, Verviers, le 21 mars 2006
Passer du punk BAMien ou RAMONESien au jazz tendance lounge mais avec surprise, c'est passer du coq à l'âne, au coq la crête, à l'âne la finesse. Et c'est à l'occasion de mes trop rares sorties verviétoises, au Spirit of 66 que j'ai pu passer des riffs soutenus parfois brutaux aux solos également soutenus mais dans un tout autre registre. Le héro du Spirit ce 21 mars était un guitariste de renom, un ancien de la bande à Mile DAVIS, MIKE STERN qui était venu se perdre à Verviers avec sa BAND, une batteuse Kim Thompson, une jeune femme hors du commun, totalement incroyable, un bassiste Chris Minh Doky, discret sur scène mais d'une redoutable efficacité et un saxophoniste Bob Franceschini, au son pour une fois pas larmoyant...



BAM [dtg]ONE TWO THREE FOUR - SPORT DOEN - BAM [dtg], le Télégraphe, Ath le 18 mars 2006
Le Télégraphe, rue des Stations à Ath, Belgique. ! L'endroit n'est pas vraiment gai. Un quartier de gare la nuit traversé par de trop rares bagnoles paumées et trois troquets dont le Télégraphe, ouverts et remplis d'habitués plus ou moins noyés dans leur bière. Le Télégraphe est de loin le moins éclairé, le moins avenant, le moins rempli mais dès la porte poussée, le sordide tombe et un heureux homme vous ponctionne joyeusement de 5¤, son amabilité incitait d'ailleurs à les donner. Au fond gronde du RAMONES à plein tube balancé par un quatuor cuirté, lunettes de soleil en prime, répondant au doux nom de ONE TWO THREE FOUR. Pourquoi chercher compliquer quand on peut faire simple ? Et les 5¤ donnaient droit à plus que 1-2-3-4, à un cinquième bonus avec les SPORT DOEN et un sixième, en prime, avec BAM [dtg], le pourquoi de ma visite en pays belge...



EDDY TORNADO et les SCANDALEUXMichelle-Ann Dix présente : Les MARONES - EDDY TORNADO et les SCANDALEUX, Le Détour, Lille, le 16 mars 2006
On se pressait ce soir au Détour pour la soirée "Michelle-Ann Dix présente" et au programme une chaude ambiance comme Michelle-Ann les aime, donné par des STOOGiens (selon Michelle-Ann mais elle n'était pas trop sûre disait le fly) qui sortent trop rarement de leur tanière : les MARONES et le rocker venu de la patrie d'ADAMO, d'Annie CORDY et Alain DELORME, le grand, l'unique tombeur des Casino et des Attac : EDDY TORNADO et les SCANDALEUX. Je me demandais pourquoi il y avait tant de jolies filles, maintenant je le sais !...



ZATOKREVTHEE PLAGUE of GENTLEMEN - ZATOKREV, La Boîte à Musique, Wattrelos, le 12 mars 2006
Iron Iron Man.... C'est BLACK SABBATH qui accueille les métalleux qui avaient osé venir à la Boîte à Musique pour des Vêpres un peu particulières, plutôt ouvertes vers le monde d'en bas que vers les cieux. Car comme officiants, on était loin d'un baroque aérien de Mozart mais plutôt vers des adeptes des grondements magmatiques de quelques divinités chthoniennes ou aliens réveillés par des incantations mystérieuses. Sabbath Bloody Sabbath... Où se trouve t-on en ce dimanche 12 mars ? Est-on encore sur Terre ? Est-ce Gaia qui mugit ? Ou s'est-on transporté par quelques magies vers la station orbitale où un pauvre space-marine lutte seul contre les démons de l'Univers. Certains l'auront compris, on nageait en plein doom en cette fin d'après-midi blafarde. Lumière rare, ambiance hypnotique voire oppressante et THEE PLAGUE of GENTLEMEN et ZATOKREV. Le jeu peut commencer...



GUERILLA POUBELLEASHTONES - GUERILLA POUBELLE, La Boîte à Musique, Wattrelos, le 5 mars 2006
Le week end avait commencé très fort avec M26-7 et les VIEILLES SALOPES et j'aurais pu m'en contenter mais c'était sans compter le thé dansant organisé à la Boîte à Musique et animés par ASHTONES et GUERILLA POUBELLE. Dix-sept heures, des bandes de jeunes traînaient par un froid de canard à en donner la grippe face à l'ancienne usine Amédé Prouvost à Wattrelos. Et il leur fallut attendre 18h00 avant d'entrer et de s'aglutiner non pas au bar comme la veille mais à la table merchandising pour dépenser leur dimanche en badge et tee-shirt à tel point qu'une bonne partie du public paraissait avoir enfilé l'uniforme des guerilleros des poubelles ! Et ASHTONES dans tout cela ? Une bonne partie du public n'en connaissait même pas l'existence...



Les VIEILLES SALOPESEDDY'S SON - Les SAIGNEURS BOUCANIERS - M26-7 - Les VIEILLES SALOPES, Fontaine-Notre Dame, le 4 mars 2006
"Jamais debout, toujours par terre, constamment défoncé à la bière...." 80% des gens présents ce soir à Fontaine-Notre Dame les connaissaient par coeur ces paroles et les ont mises très facilement en pratique. Les VIEILLES SALOPES furent presque pris par leurs propres textes car programmés tardivement, il ne restait plus beaucoup de monde apte à se gaver du punk rock survitaminé de Sarah, Seb, Alex et Bozo. [...] Avant la grande défonce finale, quatre autres groupes s'étaient employés à chauffer les coeurs et les gosiers [...] EDDY'S SON, les SAIGNEURS BOUCANIERS et M 26-7, ces animateurs de noces de Cana, ont réussi leur pari en assoiffant une bonne part des hordes sorties tout droit des plateaux du Cambrésis.



RANDY RASHERSLes CO-TIZEURS - RANDY RASHERS, 666 Wild Wild Club, Lomme, le 18 février 2006
Photorock au frigo ! Non ce n'est pas parce qu'il prend 8 jours de vacances, ni que c'est une denrée périssable souffrant des fortes chaleurs de ce mois de février mais bien parce que parfois, les caves ne sont plus enterrées mais bien protégées derrière des portes isolées, des murs de béton épais comme ceux d'un blockhaus et une isolation digne d'une pub pour une agence gouvernementale d'économie d'énergie ! Calfeutrez vous qu'ils disent ! Et pourquoi donc aller au frigo ? Juste parce que la rumeur courait que les CO-TIZEURS et RANDY RASHERS y prenaient le frais...



SUSPICIOUSADOLINA - GOOD COP BAD COP - SUSPICIOUS, Rock it Mourcourt, le 11 février 2006
Aller voir du rock and roll belge en Belgique ! Facile ! Mais aller voir du rock and roll belge qui puise dans la pure tradition des expérimentations New Yorkaises 1977, c'est déjà moins courant. Et ç;a l'est encore moins quand ce sont des GOOD COP BAD COP, adeptes de Johnny THUNDERS qui annoncent avec défiance les SUSPICIOUS, duo féminin soulevant par leur voix, leur corps et l'allure générale, méfiance et interrogations auprès de la gente féminine présente. Quant au rapport avec New York, disons juste que les SUSPICIOUS sont à bien des égards plus proches de SUICIDE qu'une MARIE-FRANCE d'un Alcazar même si quelque part elles se rejoignent...



Les SUPRÊMES DINDESLes SUPRÊMES DINDES, Lille, le Yéti, le 9 février 2006
Autant la veille, on s'était contenté avec ART BRUT de bonbons ou de gélatine sans goût, autant ce jeudi, dans une salle 12,7 fois plus petite, on se tassait pour déguster un mets rare bien de chez nous : les SUPRÊMES DINDES, volailles rock and roll certifiées sans colorant, sans ogm et élevées en plein air sous le soleil du midi



ART BRUTWHO MADE WHO - ART BRUT, Tourcoing, le Grand Mix, le 8 février 2006
Punk ! C'est écrit en toutes lettres dans le programme du Grand Mix. Ces quatre lettres ont réussi le tour de force en ce 8 février à me sortir de la léthargie dans laquelle j'avais chuté depuis quelques temps préférant bidouiller les codes html de photorock que de traîner tard le soir dans les caves ou salles obscures. Il faut dire que l'encéphalogramme musical lillois tendait vers l'équation x=1. Bref impossible de se décoller de cette droite qui courrait vers l'infini. Et voilà qu'apparaît le programme du Grand Mix et son "punk" magique. Ni une, ni deux, et bien que ART BRUT et WHO MADE WHO ne me disaient absolument rien, le terme "punk" anima l'encéphalogramme...



Les VIEILLES SALOPESM26.7 - Les VIEILLES SALOPES - MEDEF INNA BABYLONE, Le Café, Bourlon, le 27 janvier 2006
27 janvier 2006, le monde entre de plein pied dans l'année Mozart, le 2,5 centenaire de sa naissance. Le 27 janvier, c'est aussi la date où j'ai décidé d'aller flâner dans la soirée à Bourlon, village de France célèbre pour son officine de potiers gallo-romains, son cimetière militaire canadien, son église ou plutôt son café lui faisant face et depuis ce jour béni, le passage des VIEILLES SALOPES venues rendre hommage à Mozart avec les M26.7 (et non pas K525, déjà mozarté par la petite musique de nuit) et du MEDEF INNA BABYLONE, des rescapés d'AZT...



DEFIANCENEVROTIC EXPLOSION - DEFIANCE, La Cave aux Poètes, Roubaix, le 20 janvier 2006
Des chaussures ! J'en ai vues plein. Des coups, j'en ai eus plein. Car c'est coincé et accroupis faisant le gros dos entre les retours et la piste de danse de la Cave aux Poètes que j'ai suivi la première rentrée punk rock de l'année 2006 dans la métropole lilloise avec NEVROTIC EXPLOSION from Bretagne et DEFIANCE from the USA Punk History.Et en prime, pour fêter dignement l'événement, Fredo the punk ne s'est pas fait prier pour pimenter l'ambiance, écrasant ici ou là votre obligé coincé entre les retours et... mais ça vous le savez déjà...



LYCOSIA MELCHIOR - LYCOSIA, Comines, Le Nautilys, le 13 janvier 2006
21 janvier 2005, LYCOSIA rode sa tournée 2005 au Nautilys à Comines, 13 janvier 2006, LYCOSIA y prépare sa tournée 2006, support d'une galette prévue cette année. Même lieu, même musique mais pas même concert et c'est là où réside tout le charme de ce fer de lance du Glam Goth Deluxe qui mêle autant musique dark / goth, métal et new wave. La tâche de préparer le Nautilys à recevoir LYCOSIA revînt à MELCHIOR, pas le roi mage mais des stoner belges. Heureusement d'ailleurs car si ça avait été le cas, le MELCHIOR du bouquin aurait eu de la peine à suivre une quelconque étoile ou lumière le guidant vers le Nautilys...



GOGOL 1er et la HordeGOGOL 1er et la Horde - Les 4 Ecluses, Dunkerque, le 12 janvier 2006
Des petits groupes longeaient le canal. L'enseigne lumineuse du vaisseau renversé des 4 Ecluses, sans doute un ancien bunker militaire, brillait de l'autre côté. Tous se dirigeaient vers le pont, seul point d'accès à ce qui va devenir le temps d'un soir, le campement de la Horde. Et pas m'importe laquelle, la Horde avec un grand H, celle de GOGOL 1er. Pas étonnant que les keupons avaient ciselé leur(s) crêtes(s)...






Photorock vous propose des carnets illustrés de concerts permettant de découvrir autant les grosses pointures que des petits groupes de dimension régionale. Bonne visite !

Photorock offer to you pics and reports on concerts of rock in the North of France and Belgium. You will see great bands and regional bands. Good Visit !.
Mises à jour / Updates : le 27 décembre 2006
Search in Photorock


with
Google
Photorock sur
Swicki Community powered

moteur de recherche communautaire

liste des groupes

Les Bunnies

Vive les Bunnies
Episode 14
Prochains Concerts

Skarerkrows - Mutan Wolf, Lille, le 13 janvier
Raw Power - Schieisse Minnelli , Lille, le 15 janvier

+ imprévus...
Liens

Photorock 2004 / 2005
(tous les groupes de 2004 à 2005)

Photorock History

liste des groupes
[UPDATES]
Pour connaître les mises à jour
automatiquement, il suffit d'ajouter l'url:

http://wwww.photorock.com/ dans un aggregator

Ou inscrivez-vous à la mailing liste en envoyant un mail à fred@photorock.com
Contact :
fred@photorock.com
Mentions Légales :
Photorock / Frédéric Loridant

Tous les textes et toutes les images provenant de www.photorock.com sont soumis à la licence Art Libre / Creative Commons
licence Creative Commons / Art Libre
En cas d'utilisation, c'est cool de prévenir ! Merci d'avance.

Licence ART LIBRE
La galaxie Photorock en image

ou la représentation graphique des liens avec la toile (voir TouchGraph GoogleBrowser)

Galaxie Photorock

Valid HTML 4.01 Transitional



Photorock en quelques chiffres
Estimation avril 2006*
- Au moins 845 chroniques
- Au moins 600 groupes vus
- Plus de 25 000 images...
- 35 000 visiteurs uniques / an
- Une constante augmentation de visiteurs sous Linux d'après Xiti et une stagnation de ...
- Firefox et Opera font un pied de nez à IE ! (Toujours d'après Xiti).

* Découvertes de Bourges et quelques festivals non comptés


Powered with Kubuntu Dapper, Nvu and Kate

Don't use Micro$oft products !
Prefer free browser like Firefox / Mozilla - Opera - Camino (for Mac) or other (Galeon, Epiphany, Amaya, Dillo...)

The Linux Counter

pouf pouf


Boycott Yahoo

Stop monsento