La cote de Nicolas Sarkozy passe dans le rouge. Enfin une bonne nouvelle
Retour à photorock.com
M.à J. / Update : 15 janvier 2008 flux rss photorock Prochains concerts Bunnies Liens / Links Contacts


Liste des groupes
Bands List


Photorock sur
Pour être à la mode

Photorock sur
Bunnies Lille-Moulins

Bunnies Lille-Moulins
Episode 15



Prochains Concerts
Agenda de ma page MySpace



Inscription à la mailing liste : fred@photorock.com


Mentions Légales :
photorock.com / Frédéric Loridant
Tous les textes et toutes les images provenant de www.photorock.com sont soumis à la licence Art Libre / Creative Commons 
Licence ART LIBRE
En cas d'utilisation, c'est cool de prévenir ! Merci d'avance.
 

W3C

Linux Counter Use
# 365778


Document made with Nvu

Kubuntu
# 10874

Pour vous libérer :

Download Firefox

Download Open Office
Derniers Concerts / Last Concerts

Tous les concerts 2006
Tous les concerts 2004/2005

DESTRUCTION INCORPORATED DESTRUCTION INCORPORATED - RODEO SUPERSTARS, Lille, La Chimère, le 19 décembre 2007
La soirée s'annonçait sanglante, Les RODEO SUPERSTARS Inc. l'avaient promis et ils s'étaient acoquinés avec les DESTRUCTION Inc. pour fêter dignement avec quelques jours d'avance la naissance du petit Jesus. En revanche pas de père Noël en vue, du rouge, rien que du rouge et un beau sapin tout blanc aux branches chargées de cadeaux...


LULLABYE ARKESTRA STEARICA - LULLABYE ARKESTRA - COLISEUM, Lille, La Malterie, le 15 décembre 2007
Encore une fois, La Malterie nous a concocté une soirée sortant de l'ordinaire en programmant des groupes qui gravitent aux frontières du rock. Jouer avec les genres, surprendre, se moquer des convenances, prendre plaisir à torturer des instruments sans que ceux-ci se plaignent pour en sortir des sonorités hors normes, les nerfs allaient être mis à rude épreuve et les fautifs à cette montée d'adrénaline sonique étaient le duo canadien, les LULLABYE ARKESTRA et le trio libre italien, STEARICA. Mais grands seigneurs, les organisateurs avaient pensé rajouter à la dernière minute les COLISEUM du Kentucky qui nous ont ramené à la réalité plutôt brutalement ! Mais il fallait bien ça.


The AMAZING The Calvin RUSSELL - The AMAZING The - The DEAD SEXY Inc., Lille/Comines, le 14 décembre 2007
CALVIN RUSSELL sur Photorock, ça vous en bouche un coin ! Bon, c'est un mythe portant une guitare, errant à travers les états du sud des US tout en propageant sans contrainte (à part les prisons) depuis bien longtemps son blues rock bien chaud. Ce n'est pas vraiment ma tasse de thé... En fait, j'étais au Splendid pour la première partie du vieux bluesman ricain, des petits jeunes affublés du nom The AMAZING The, qui en ont étonnés plus d'un aux concerts de Paris et de Strasbourg. Mais bon on ne m'avait pas dit qu'il y avait une première partie à la première partie, des SWAMP locaux. Et comme la soirée ne pouvait pas se finir sur un coup de blues, les DEAD SEXY INC. se sont chargés sans aucune peine, à recharger les batteries.


NINE POUND HAMMER TYSON BOOGIE - The TURBOMEN - NINE POUND HAMMER - CAT WILD, Lille, 6 et 7 décembre 2007
NINE POUND HAMMER ? Bizarre comme nom, à se demander où Blaine Cartwright lead guitar de NASHVILLE PUSSY et Scott Luallen ont pu le trouver. Peut-être y a t-il un lien avec Merle Robert Travis, guitariste connu dans la country qui a fait un morceau s'appelant Nine Pound Hammer mais qui surtout est originaire du Kentucky comme le NINE POUND HAMMER de Blaine Cartwright. Trêve de sémantique, pour l'origine exacte, il suffit de le demander au groupe et pour le contenu, NINE POUND HAMMER a frappé fort les 6 et 7 décembre à la Chimère avec TYSON BOOGIE et The TURBOMEN le 6 et ZOE le 7. Le coup de marteau fut tellement fort le 6 que j'y suis retourné le 7 et j'en suis ressorti avec 2 bosses et groggy mais content


The UNSEEN Festival Rock and Roll Jihad, Wattrelos, la Boîte à Musiques, le 02 décembre 2007
Un an ! Voilà déjà un an que le Rock and Roll Jihad a poussé ses premiers glapissements dans les murs du Rêve d'Herbert devenu en quelque sorte son berceau. Et cette première année fut riche en hurlements et fracas. Il fallait un événement à la hauteur de cet anniversaire et ce ne sont pas moins de 8 groupes qui ont répondu à l'appel : CHAOS ETHILIK - TOXIC WASTE - ASHTONES - The 8 of SPADES - GUN ADDICTION - LARSHUMA et les UNSEEN auxquels s'ajoutaient les performers punks de BENZO DIAZEPINE. La fête ne s'est pas déroulée au Rêve d'Herbert mais à la Boîte à Musiques plus apte à absorber les décibels balancés par ces esthètes du punk rock. Seule ombre au tableau, la mise en veille pour une durée indéterminée du Rêve d'Herbert qui risque de ne plus éclairer pour un temps limité j'espère, nos nuits lilloises.


Les SVINKELS MAS K GAZ - LARSHUMA et les LARSHUMETTES - JONAZ et les SVINKELS, Lille, le 1er décembre 2007
Une fois n'est pas coutume, l'Aéronef m'a emmené ce samedi 1er décembre vers la planète hip hop pour un concert des SVINKELS auquel je n'aurait même pas eu l'idée d'embarquer sans la présence en première partie du trappeur des forêts de l'Avesnois, LARSHUMA. Il était accompagné par ses LARSHUMETTES qui renvoient à la case départ les Clodettes et autres Marinettes du showbiz français. LARSHUMA n'assurait pas seul la première partie, MAS K GAZ, duo C02 et JONAZ qui ne suce pas comme son homonyme des glaces à l'eau en regardant la mer, l'accompagnaient.


BOOGIE BALAGAN BARBIROOZA - BOOGIE BALAGAN, Lille, le 30 novembre 2007
Tout s'annonçait sous d'excellents auspices... Le Rêve d'Herbert accueillait les les GUZZLERS et les RAMONEURS de MENHIRS et à quelques encablures, la Chimère avait prévu du costaud aussi avec les TURSKER SEED mais, j'aurais du faire gaffe au vols de pigeons venant de la gauche, les dieux avaient tranché, rien ne se déroulera comme prévu. Une invitée mal venue la pluie squatta la majeure partie de la soirée, le Rêve d'Herbert a 20h00 était encore fermé et une inquiétante rumeur traînait en ville, le concert est annulé... Pas tout à fait, un squat l'accueille. Vingt et une heure, j'y suis, les groupes sont prévus dans une heure... Qu'ils disent.


The HATE PINKS The LAST WANTED - The HATE PINKS, Lille, le Rêve d'Herbert, le 25 novembre 2007
Sarko est en Chine, des banlieues s'affolent, des flics en prennent pour une fois plein la gueule (c'est plus facile de taper des lycéens que des mômes de cités), noël approche et le pouvoir d'achat baisse, tout augmente. Bref, on vit une époque formidable. Et non, tout n'est pas noir, au Rêve d'Herbert, l'entrée est toujours de 5euros et les affiches toujours à la hauteur et avec en prime, un peu rose ce dimanche soir. Des belges, The LAST WANTED (mais la Belgique existe elle encore ?) francophones et des marseillais The HATE PINKS (francophones aussi) se partageaient les planches dans une salle pas trop remplie mais bien chaude. Eh public, rien a augmenté au Rêve d'Herbert, ni les bières, ni l'entrée, ne crains rien, tu aurais pu éviter le cinétf1 du dimanche soir et t'éclater sur le lit de Malik


ZOE SPERMICIDE - ZOE, Maison pour Tous, Calais, le 24 novembre 2007
Le feu ronfle, le canap nous tend ses coussins, la télé est à température, tout est prêt pour l'autant en emporte la bise russe, le Guerre et Paix de Tolstoi, une oeuvre romantique où se télescopent amour, gloire et beauté, tandis que Napoléon écrase sans remords la jeunesse nobiliaire russe. La belle comtesse va t-elle se faire hussarder par Kouragine ? Suspense ! Réponse sous peu, les bougies rougissent et le magnétoscope est allumé (vu que le feuilleton est passé mardi) en perspective, de toute façon, dehors il pèle. A se demander si la bise russe n'est pas descendue des steppes pour nous forcer à rester dans sa datcha. Mais c'était sans compter la venue dans ce tableau romantique de la belle ZOE protégée par SPERMICIDE et SINE QUA NON. Allez, sortons couvert et entre les amours romantiques à la popov et le déhanchement de ZOE sur le port de Calais même sous le blizzard, le choix est vite fait ! Par contre, je ne sais toujours pas si Kouragine a pu jouer au cosaque avec la belle comtesse.


HAAARGN S-CORE, HOUSEBOUND, SUPERBUTT, SIHK - Festival Dirty8, Wattrelos, la Boîte à Musique, le 18 novembre 2007
Où sont passés les métalleux ? La question peut se poser en voyant la salle presque vide de la Boîte à Musique qui accueillait ce dimanche 18 novembre le Dirty8 Tour qui comprend 5 groupes estampillés Métal et pas fer blanc. Pas de hordes de chevelus au tee shirt noir orné de quelques images venues de zones les plus obscures de l'inconscient, pas de queue au bar, bref, la désolation et moi qui avait mis pour l'occasion un tee shirt AGRESSOR. Bon arrêtons de se lamenter, on va pas venir les chercher les métalleux, tant pis pour eux, ils ont rater S-CORE, HOUSEBOUND, SUPERBUTT, SIHK et X-VISION que je n'ai pas vu.


HAAARGN HAAARGN - LOSKIT - TAGADA JONES, Festival Tour de Chauffe, Villeneuve d'Ascq, Ferme d'en Haut, 15 novembre 2007
Une salle noyée dans la fumée, des ombres qui se balancent sur des rythmes fous, des lueurs saccadées, tantôt éblouissantes, tantôt blafardes. On baignait en pleine cérémonie shamanique, dans un culte mystérieux destiné à faire surgir des divinités infernales. Elles avaient pour nom HAAARGN, LOSKIT et TAGADA JONES. Les fidèles n'ont pas été déçus, pour être infernales, elles l'étaient ! Leur magie ? Des vagues continues de décibels envahissant sans relâche et en ordre les moindres coins du sanctuaire, s'imprégnant dans toutes les pores des adeptes présents.


The EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BAND CHOCOLATE - ZOE - THE EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BAND et THE REAL NELLY OLSON - Festival Tour de Chauffe, Villeneuve d'Ascq, Ferme d'en Haut, 10 novembre 2007
Houla la, pas l'album des LUGWIG mais une soirée Tour de Chauffe* chargée. En filles avec ZOE et NELLY OLSON, en douceurs avec du CHOCOLATE et en exotique avec les TROPIC. Quatre noms, quatre groupes au programme pour meubler la soirée et le milieu de la nuit car qui dit quatre groupes, dit retard assuré. D'entrée de jeu, le festival a pris trois-quart d'heure dans les dents. La faute à qui ? Sans doute à un public qui a préféré la star ac à CHOCOLATE, ZOE, The REAL NELLY OLSON et à The EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BAND et qui se faisait attendre. Il est vrai que derrière ZOE se cachent des barbus chevelus, derrière The REAL NELLY OLSON, une seule fille encadrée de chaperons et que CHOCOLATE fait plus dans l'ambiance colorée d'une boîte de Léonidas que dans le goût. Mais en ne venant pas, les star académiefans ont raté la bite électrique (et la bite tout court aussi) des EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BAND et c'est tant pis pour eux.


The TOMMYS AL & The BLACK CATS - Lille, le Rêve d'Herbert, le 7 novembre 2007
"Brice Hortefeux organise l'immigration économique" (Le Monde.fr, 8 novembre 2007). Et bien, j'ai déjà des noms à proposer : un chat noir dénommé AL et ses potes les BLACK CATS ! Bon, ils ne maîtrisent pas vraiment la langue française mais ils ont l'avantage d'être ricains et non roumains et de savoir utiliser avec grand art, leurs dix doigts. Mais je ne suis pas sûr qu'ils vont accepter, AL & The BLACK CATS n'appartiennent à personne, leur patrie est le rockabilly. Ils ne sont que trois et traînent leurs instruments depuis un paquet de mois en Europe enflammant les clubs avec un rockabilly digne de leurs aînés les STRAY CATS. Et ce 7 novembre, le Rêve d'Herbert était leur litière.


The TOMMYS BAM [dtg] - The TOMMYS, La Boîte à musique, Wattrelos, le 25 octobre 2007
Le BAM [dtg] nouveau est arrivé ! Et 8 jours tout pile avant le beaujolais nouveau. Il n'y a pas photo, laissons le pinard aux poivrots et aux bobos, buvons plutôt une bonne rasade de BAM [dtg] primeur ! Et oui, le trio à dominante féminine est passé à l'équilibre sexuel, 2 filles - 2 garçons. Ils avaient la lourde charge d'ouvrir cette soirée devant les TOMMYS, ces 4 minettes que j'avais croisées au Rêve d'Herbert il y quelques temps. Et à force de sécher les cours, elles ont fini par caresser les manches, les baguettes et le micro avec une belle dextérité ! A nous les petites anglaises.


The BRIEFS HOLY RACKET - TEXAS TERY BOMB - The BRIEFS, Nijdrop, Opwijk, le 19 octobre 2007
Nijdrop ? Kesako ? Mes seules infos reposaient sur un fly avec en grosses lettres rouges : The BRIEFS - TEXAS TERRY BOMB - HOLY RACKET et ENEMY ROSE. L'affiche est trop tentante, elle make trouble et aller voir du côté de la Flandre comment les keupons survivent était trop tentant. La surprise fut de taille, le lieu, le Nijdrop est tout bonnement incroyable. Une salle dans un vieux complexe d'entrepôts sans voisin, vaste et bien amménagée. Des salles comme cela, on en rêverait en France ! Sans omettre aussi une organisation irréprochable et un public respectueux. Et vu les groupes, la soirée s'annonçait prometteuse.


DIG BASTARD DIG BASTARD - GIRLS ON TOP, le Rêve d'Herbert, le 18 octobre 2007
Assister au massacre d'une guitare et à l'accouchement d'un incroyable fruit de la copulation entre une londonienne et Roswell sur une même soirée reste un moment fort ! Et c'est au Rêve d'Herbert que cet événement s'est produit lors d'une soirée riot girl fort agitée. Les activistes ? Les DIG BASTARD et les GIRLS ON TOP qui n'ont pas volé leur nom pour le Top, mais pour les Girls... Pas sûr, il y avait 2 mecs. Mais il n'y avait pas que les GIRLS qui étaient au TOP, celles du DIG n'étaient pas au fond du trou, au contraire !


HYDROIDS IV HYDROIDS IV - MESSER CHUPS, La Malterie, Lille, le 13 octobre 2007
Alerte ! Alerte ! Des monstres venus de l'espace attaquent ! Alerte ! Des homards ont envahi la Malterie. Le SF série B devient réalité. L'étrange a pris le contrôle de la Malterie. Ce soir, on glisse dans la surf musique alors que d'autres se sportivent devant la TV canette à la main, sans savoir que l'équipe de France arrivée en demi finale par erreur d'arbitrage, allait perdre. ! Valait mieux en ce samedi soir s'enfermer dans un autre monde où les HYDROIDS IV de la planète Roubaix et les MESSER CHUPS de la galaxie Urss se sont appliquer à nous désintégrer dans les ambiances sonores des film SF des 60's et au delà.


The LEGENDARY PINK DOTS The LEGENDARY PINK DOTS, Verviers, Spirit of 66, le 10 octobre 2007
The LEGENDARY PINK DOTS au Spirit of 66 ! Mon diésel tourne déjà pourtant je les avais croisés il n'y a pas si longtemps que cela, il y a un an au maximum... tant leur musique est fraîche dans ma mémoire. Que Nenni ! La dernière fois que j'ai vu Qa'Sepel et sa bande remonte à 2004 ! Impossible de manquer l'événement, de rater ce concert et encore une fois, c'est en Belgique, au Spirit of 66 que The LEGENDARY PINK DOTS ont décidé d'envoûter les téméraires et audacieux présents. Aucun n'a quitté la salle déçu, au contraire. L'événement fut à la hauteur de mon espérance. Ils nous ont fait voyager dans leur monde et je peux vous assurer que Qa'Sepel avait toute sa voix contrairement à un certain chanteur souffreteux...


3-1 Live BILLY B BEAT - 3-1 Live, 25 ans de RCV, Lille, Maison Folie Moulin, le 5 octobre 2007
Une fois n'est pas coutume, on va se plonger dans la musique électronique à beat rapide et soutenu qui entraîne chez toute personne normalement constitué des vibrations qui se transforment automatiquement en danses désordonnées. Incontrôlable ! Ça réveille sans doute au très profond du cerveau des instincts oubliés depuis les cavernes, des danses du feu, de la pluie ou de la chasse. Bref, on redevenait sauvage, animal si j'ose et les coupables s'appelaient ALFRED HITCHCOCAINE, BILLY B BEAT et 3-1 et d'autres sorciers des platines et des ordis.


The DEAD 60's The BLACK BOX REVELATION - The DEAD 60's, Le Grand Mix, Tourcoing, le 1er octobre 2007
Ce lundi sonne la mort des années 60 ! Du moins, c'est le message que veulent faire sans doute passer les DEAD 60's, apparemment des mauvais garçons qui à force d'écouter du CLASH, les SPECIALS ou les JAM, se sont dit, pourquoi pas nous ? Mais avant d'assister à la mort des sixties, la révélation se trouvait dans la boîte noire.


UNSANE RAYCH - UNSANE, Lille, La Malterie, le 24 septembre 2007
Il serait intéressant de se pencher sur l'histoire de la Malterie à Lille qui a du trembler pendant une bonne partie de sa vie au rythme des machines. Les murs et les plafonds avaient-ils oublié ces vibrations ? Je n'en sais rien mais ce lundi 24, elle a retrouvé ses sensations d'antan : chaleur, bruit et vibrations avaient retrouvé leur place. Une différence de taille cependant : le bruit n'en n'était pas, les tripes étaient remuées, le cerveau chamboulé mais l'harmonie existait... Et au lieu d'un contremaître gueulard, des virtuoses du métal hardcore venus des states, les UNSANE. Sans oublier des orfèvres pour lancer les machines, RAYCH.


The DESPISED AGGRAVATION - The DESPISED, le Rêve d'Herbert, le 23 septembre 2007
Et encore de la visite américaine aux Rêve d'Herbert ! The DESPISED from Atlanta cette fois. Et vu les gabarits, la soirée s'annonce bien lourde. Pour amorcer cette masse de muscle et de tatoo, le choix s'était porté sur AGGRAVATION, des nerveux marseillais qui ont jeté le rap dans le vieux port pour un punk de garage à en faire trémousser Notre Dame de la Garde.


RODEO SUPERSTARS Inc. RODEO SUPERSTARS Inc. - PONCHARELLO, Lille, le Détour, le 22 septembre 2007
Ah le Détour ! Sa cave à concerts ne change pas, sono limite, lumières moribondes limitées pour la première sortie des RODEO SUPERSTARS Inc. à 2 spots rouges et à une vague ampoule blanchâtre. Bref, ce n'était pas les ors de Byzance, mais la dure réalité des mini- concerts auxquels les gens participent autant par goût de la bière, par le brouhaha sympathique du zinc au rez de chaussée ou encore par le baby-foot qui a toujours ses adeptes que par mélomanie ! Mais une première mondiale, ça ne se rate pas d'autant plus que les PONCHARELLO se proposaient de terminer la soirée. Voilà deux excellentes raisons de squatter la cave aux 2 spots rouges.


SHORT DARK STANGERS LARSHUMA - The SHORT DART STRANGER, le Rêve d'Herbert, le 17 septembre 2007
LAAAARRRSSHHHUUUMMMMAAAAA !!!!! hurlaient les groupies. Elle se faisait attendre la star d'autant plus qu'elle était accompagnée des LARSHUMETTES ! Des danseuses à la Joséphine Baker m'avait glissé à l'oreille une spécialiste en LARSHUMAmanie. Joséphine Baker ! des bananes et des plumes, l'info n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd, ce n'est pas tous les jours que le sexy pointe son nez la scène du Rêve d'Herbert.!!!! Et pour faire durer le plaisir, les SHORT DARK STRANGERS & the SHADY MOTHERFUCKERS s'étaient spécialement déplacés de Pittsburgh chez les ricains pour achever cette soirée mémorable bien que visiblement bananes et plumes tenaient de l'intox : la coupable, la reine de la rumeur, une black sans doute jalouse des LARSHUMETTES et de Joséphine.


Raismes Fest The BASTOUNS - The PRIME MOVERS, le Rêve d'Herbert, le 14 septembre 2007
Rentrée politique, rentrée scolaire, rentrée.... Ça gonfle la rentrée, nuage gris, bouchons, tronche des gens qui se pressent au travail, factures.... Et cerise sur ce gâteau salé, la rentrée musicale ne fut pas vraiment à la hauteur de mes espérances. Juste du métal qui tache le week end dernier. Dur dur. Mais tout à une fin et ce vendredi 14 septembre est à marquer d'une pierre blanche. The BASTOUNS et The PRIME MOVERS se produisaient au Rêve d'Herbert. La reprise est là. Enfin ! Bien que dans la réalité, les Rêves d'Herbert ont recommencé dès le 28 août mais bon, j'étais au bout du monde.


Raismes Fest RAISMES FEST 2007 - 8 et 9 septembre
Le Raismes Fest. Cela faisait au moins 2 ans que je n'y avait pas mis les pieds dans le métal en fusion. Mais bon la dernière fois, j'y avais vu ANGE, plutôt métal blanc... Bref, l'affiche cette année était bien cadrée sidérurgie, du hard, du nordique, du batave, de la donzelle tendance fée dark age mais pas trop, du MAGMA incompris, des taiwanais digérant les décibels de leurs consorts européens, des locaux... Bref, du bon, du moins bon, de la soupe mais aussi de l'excellent. La palme pour cette dernière catégorie revient sans nul doute dans ce que j'ai vu, à BLACK BOMB A et celle de la pompe grandiloquente à THERION l'attention ; on nageait en pleine réforme du concile de Trente en version païenne.
Avec : DELAIN - SHEEDUZ - KORITINI - CLAMPDOWN - BLACK BOMB A - SERAPHIN - UFYCH SOORMER - MISANTHROPE - AMPHITRYON - GOOTHARD - AFTER FOREVER et THERION


Didier SUPER Festival Les Nuits Secrètes, Aulnoye-Aymeries, le 12 août 2007
Elle assure sur l'affiche la fée clochette des Nuits Secrètes d'Aulnoye-Aymeries. Cette année, elle est devenue pin-up en maillot de bain, une pin-up de la grande époque des débuts du rock and roll. Voilà de quoi attirer un paquet de mâles, bananés ou non. Pourtant, l'affiche était loin d'être rock and roll comparativement à 2006 ; juste des valeurs sûres (ARNO - ARCHIVE - SANSEVERINO BIG BAND - Didier SUPER - oui j'ose), de la pop bien à la mode avec toutefois, des trucs un peu plus décalés comme les scènes mobiles sur tracteurs (The LEGENDARY TIGERMAN - DELTAHEAD - BLACK DIAMOND HEAVIES - du rock and roll digne de la fée clochette 2007) ou les étonnants BATTLES présentés comme l'"OVNI" du festival, comparaison facile vu le reste de l'affiche. Mais le but avoué était bien d'assurer les Nuits Secrètes en les rendant accessibles au plus grand nombre. Sur ce plan, pari réussi, mais à mon goût, ce n'étaient pas les nuits des étoiles filantes.


Kill all Hippies Festival du Burg Herzberg, 19-22 juillet 2007
Plus de jours et moins de groupes vus qu'à Dour, mais des concerts d'une heure trente...
Avec COLOSSEUM - EDGAR BROUGHTON BAND - OMIGOSH - PAATOS - PAVLOV's DOG - QUANTUM FANTAY - SAHARA - URIAH HEEP et VAN DER GRAAFT GENERATOR sans oublier la freak city, la boue et les people.


PUNISH YOURSELF Festival de Dour, 12 et 14 juillet 2007
200 groupes sur 4 jours, je me suis limité à 2 jours et 18 groupes...
BLACK COBRA - BRUJERIA - The EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BAND - GOMM - GUITAR WOLF - K-BRANDING - Joel LALLY - PART CHIMP - PUNISH YOURSELF - RESISTANCE - The SKATALITES - The SETUP - TREPONEM PAL - VIVE la FETE - WALLS of JERICHO - YEAR of NO LIGHT - ZOMBIE ZOMBIE.


SHORTBUS WINDOWS LICKERS SHORTBUS WINDOWS LICKERS - ARMED RESPONSE UNIT, le Rêve d'Herbert, le 09 juillet 2007
Lundi 9 juillet ! Drôle de date pour un concert. Les gens ont besoin de se reposer du week end, du moins ceux qui sont encore là , un paquet a visiblement pris la route. Mais il fallait un final à la riche saison vécue au Rêve d'Herbert. Un cocktail détonnant mélangeant les principaux ingrédients qui ont fait le piment du premier semestre 2007 aux Rêves, s'imposait et c'est aux lécheurs de vitres de mini-bus, les SHORTBUS WINDOWS LICKERS des punks anglais tendance old school et des ARMED RESPONSE UNIT. des hardcoreux punk from GB également. Beaucoup de bruit en perspective, un feu d'artifice digne d'un 14 juillet sans sarko.


LUCKY DEVILS The MUTANT WOLF - LUCKY DEVILS - Lille, le Rêve d'Herbert, la 30 juin 2007
Des diables et des loups, on baigne dans de l'horror movies. Un peu de bestioles, plein de sexe, un chouia d'hémoglobine et quelques frayeurs à deux balles, il suffisait de se laisser aller, les LUCKY DEVILS et les MUTANT WOLF se chargeaient du reste. Au moins musicalement, on s'y retrouvait, pour le reste, l'imagination devait fonctionner même si une Betty Page en chair et en os promenait ses belles courbes dans la salle.


Operation Eat Shit DIG BASTARD - OPERATION EAT SHIT - GUN ADDICTION - YOUSSOUF TODAY, Lille, le Détour, le 29 juin 2007
Six groupes au Détour, trois de HxC, trois de punks, ç a va être chaud et noir. Chaud car la cave du Détour est grande comme un mouchoir, noir, car l'éclairage se limite à des ampoules de 40 watts en appliques ! Mais l'affiche était alléchante, les vipères des DIG BASTARD ! me tendaient les crocs, les GUN ADDICTION me menaçaient de leur 38 spécial et pour les autres, rien, je ne les connaissais pas. D'ailleurs, je n'ai pas tout vu, j'en ai flashé quatre et je peux assurer qu'ils dépassaient tous largement les limites de la normalité. Les contrevenants sont outre les deux précédemment cités et qui font dans le punk outrancier, OPERATION EAT SHIT et YOUSSOUF TODAY, des hardcoreux respectant la parité pour les premiers et des sales gamins allumés sautant partout pour les seconds.


SUBHUMANS SUBHUMANS, Lille, Le Rêve d'Herbert, le 25 juin 2007
Il y a toujours des surprises au Rêve d'Herbert, le concert des LOWER CLASS BRATS est annulé... et peu de temps après, un fly circule, les SUBHUMANS font un arrêt à Lille, Dommage pour les premiers, super pour les seconds. Voir en chair et en os ce groupe qui marqua les années 80 avec leur punk qui allait voir au delà des trois accords de base osant même proposer des morceaux atteignant les 16 minutes avec des solos de guitares plein de breacks tout en faisant l'unanimité, tenait du rêve. C'était sans compter Herbert.


The REMEDE AGENCE TASS - The MOOKILLS - The REMEDE - SQUEEZE ME PLEASE ME - BARBIROOZA - The QUI - The MARONES
21 juin, la fête à Jack. La France est dans la rue, la musique et la bière aussi. Des groupes, il y en a partout, difficile choisir et d'ailleurs une fois garé, difficile aussi de trouver une place à Lille, autant ne plus bouger et se trouver une base sympa d'où rayonner. Le lieu était tout trouvé, le Rêve d'Herbert. De là, la scène de la Maison Wazemmes et l'Alba étaient accessibles, soit BARBIROOZA et les MOOKILLS et au Rêve d'Herbert, la scène étaient bien chargée The QUI, SQUEEZE ME PLEASE ME et The MARONES. Bref que des têtes connues mais pour la fête de la Zique, autant faire dans la valeur sûre. Seules nouveautés à ce programme, The REMEDE au Rêve d'Herbert et AGENCE TASS à Marcq-en-Baroeul comme apéritif


25 TA LIFE 25 TA LIFE - 40'OZ, le Rêve d'Herbert, le 19 juin 2007
Le président du Rock and Roll Jihad est content, la foule se presse sur le trottoir, à la porte des Rêves, ceux d'Herbert bien entendu. Trois questions pouvaient se poser au péquin moyen qui passait dans la rue. Pourquoi tant de monde à 20h00 alors que ppda prêche la bonne parole ? Et pourquoi tous ces jeunes désoeuvrés et assoiffés traînent dans la rue ? Que fait Sarko Ier ? Comme j'y étais, je peux répondre : sur le nombre, tous étaient là pour 25 TA LIFE et une partie pour 40'OZ. Bref tous + une partie, ça fait du monde dans les Rêves d'Herbert et en un rien de temps, nous sommes passés d'un climat tempéré à une ambiance tropicale durant les mois de moussons. Voilà la réponse à la seconde question. Quant à la troisième, rien que d'y penser, ça me donne des furoncles.


Kimya DAWSON LEO88MAN - ANGELO SPENCER - KIMYA DAWSON, le Rêve d'Herbert, le 17 juin 2007
Allez, on va faire court. Trop de nuits courtes, le plomb a envahi les poches sous mes yeux ce qui n'empêche quand même pas d'aller au lit en même temps que les poules, autant aller traîner au Rêve d'Herbert où ce dimanche 17 juin, jour de la première baffe à Sarko, voir ce que c'est l'anti-folk avec une grande prêtresse du genre, KIMYA DAWSON accompagnée d'ANGELO SPENCER et LEO88MAN. Franchement, ce n'est pas mon truc mais ça existe et autant savoir ce que c'est.


AGRESSOR SUP - AGRESSOR, Wattrelos, Le Boîte à Musique, le 8 juin 2007
Héphaïstos fulmine ! Aphrodite son épouse prend encore du bon temps avec Arès. La montagne tremble, on s'active dans ses profondeurs. Cocu et pas content, le dieu du feu des forges et des volcans voit sa passion se transformer en rage. Ses cyclopes travaillent dur à sa vengeance, la gueule de son antre s'ouvre... Cette histoire de la vie courante qui s'écarte des vers d'Homère, était à suivre en deux actes à la Boîte à Musique où les SUP devinrent cyclopes et AGRESSOR, colère incandescente...


The BUG GIRL The REAL NELLY OLSON - The BUG GIRL - KING AUTOMATIC, le Rêve d'Herbert, le 1er juin 2007
Il y a tout pile 40 ans que le seul album encore écoutable des BEATLES est sorti. Il en aurait fallu plus pour que je ressorte le dit album, mette des bougies et me plonger dans une écoute extatique des râles du sergent Poivre car en face, il y avait le Rêve d'Herbert et un plateau de choix plutôt basé sur du garage et du hard-rock bien gras que sur de la pop même légèrement hallucinée. De toute façon, tout le monde s'en foutait des 40 ans du sergent et même si certains avaient eu l'ombre d'une pensée ou d'une note dans l'esprit, The REAL NELLY OLSON, The BUG GIRL et KING AUTOMATIC se sont vite chargés de remettre le militaire dans sa caserne...


MOTORHEAD SKEW SISKIN - MOTORHEAD, Lille, le Zénith, le 29 mai 2007
MOTORHEAD ! Voilà un concert qu'il ne fallait pas rater et quelques 5000 personnes sont venues ce 29 mai au Zénith de Lille, beaucoup de jeunes et un paquet de post quarantaine. Bien que je partage l'opinion que le rock and roll se passe dans les lieux obscurs et enfumés, voir une grand' messe, une consécration du rock and roll qui ne sent pas la naphtaline ne pouvait qu'être salutaire surtout quand c'est un grand prêtre, que dis-je, un dieu vivant qui vient célébrer une grand' messe au Zénith de Lille...


ALEC EMPIRE METAL URBAIN - ALEC EMPIRE, Wattrelos, la Boîte à Musiques, le 25 mai 2007
Un pote photographe m'avait prévenu, ALEC EMPIRE, si tu as un spot, c'est bien ! Il fallait tenter l'expérience. D'une part, ALEC EMPIRE ne laisse pas indifférent et d'autre part pour annoncer l'Empire, pas de Bonaparte mais des METAL URBAIN qui en parlant de lights faisaient plutôt dans l'éclairage urbain...


54 NUDE HONEYS ASHTONES - 54 NUDE HONEYS, Wattrelos, la Boîte à Musiques, le 24 mai 2007
"Made in Japan" ! Cette estampille longtemps restée synonyme de merde à 2 balles a été depuis remplacée par "Made in China". Et depuis, fort d'une qualité qui n'a rien à envier aux produits "made in occident", on la retrouve partout et même à la Boîte à Musiques à Wattrelos où les 54 NUDE HONEYS avaient décidé de poser leurs bottes qui prolongent des jambes gainées de collants résilles. De quoi émoustiller les mâles présents ! Mais rendons à César ce qui est à César, les kids étaient particulièrement chauds et éveillés, ASHTONES s'étant chargé de les sortir de leur léthargie et leur bière...


The Tommys The TOMMYS - MONSTER SQUAD - Lille, le Rêve d'Herbert, le 23 mai 2007
Des filles et des garçons traînaient en face du Rêve d'Herbert. La langue n'était pas celle de Molière mais celle de Blair et les looks au moins pour les mecs auraient fait changer de trottoir le bobo quechua qui paye des impôts et rentre après une dure journée de labeur dans son loft de Wazemmes. Coiffures multicolores rappelant pour l'un d'entres eux le plumage d'un coq de combat et tatouages magiques et oniriques donnaient à penser qu'il y avait un rapport entre ce groupement et les Rêves d'Herbert. Il n'a pas fallu longtemps pour comprendre que les filles formaient les TOMMYS et les garçons, les MONSTER SQUAD. Mais pour le savoir, il eut fallu que le bobo ose entrer...


The SHOEMAKERS The SHOEMAKERS - ASHTONES - Lille, le Rêve d'Herbert, le 13 mai 2007
De leurs conquêtes en grande Teutonnie, ASHTONES ramènent des trophées et pas n'importe lesquels. On a eu droit aux GEE STRINGS qui ont pris goût d'ailleurs à venir en villégiature chez nous et maintenant, c'est au tour des SHOEMAKERS de venir hanter les Rêves d'Herbert. On pouvait y aller les yeux fermés, la soirée s'annonçait résolument rock and roll. ASHTONES en première partie, les SHOEMAKERS en dernière et juste 20mm entre les deux pour respirer un peu...


ETHNOPAIRE ETHNOPAIRE - Lille, le Rêve d'Herbert, le 9 mai 2007
Les petites bouffes aux Tilleuls ont du bon. D'une part on mange bien et d'autre part on croise toujours des têtes connues. Et me voilà attablé attendant Marie Rose devant un verre quand le patron du Rêve d'Herbert, un paquet d'affiches à la main, vient me sortir de mes pensées profondes. Politesses d'usage, bla bla et cette phrase : "Tu viens ce soir ? - Ce soir ? Oui il y a ETHNOPAIRE ? Quoi ? Ben oui, ETHNOPAIRE, ils traînent depuis une dizaine de jours dans le coin ? Ca je le savais mais je pensais qu'ils jouaient le 9 juin. Et bien non, c'est ce soir, le 9 mai. 'tain, heureusement que je te croise, j'ai du mal comprendre l'info que m'a filé Barbara lors de PUNISH YOURSELF, 'faut dire que mes neurones avaient pris un sacré coup dans la tronche". Ah les petites bouffes aux Tilleuls ! L'info n'avait absolument pas circulé, juste quelques affiches posées cinq heures avant dans le quartier. Et moi qui me préparais à entendre la bonne parole à la télé... Ce sera pour une autre fois.


ZOE MOGUL - ZOE, La Chimère, Lille, 06 mai 2007 - black day
Douillet, Johnny, Enrico... tous sont sur TF1, Sarko est en train de manger un kebbab au Fouquet's, bref une soirée sans aucun intérêt, triste et quoi de mieux que d'aller noyer son chagrin dans les bras de ZOE accompagnée ce soir par MOGUL. Du stoner belge pour éviter l'effet sarkostone du 20h. Ce n'était pas une chimère, mais à la Chimère....


PUNISH YOURSELF 3-1 Live - PUNISH YOURSELF, La Ferme d'en Haut, Villeneuve d'Ascq le 4 mai 2007
La Ferme d'en Haut était pleine à craquer et un paquet de keupons attendaient encore dehors avec l'espoir de rentrer. Certains y sont parvenus, d'autres non. Pas très regardante sur la qualité des impressions de tampon la sécu, tant mieux et merci. Il faut dire que le déplacement valait le jus : 3-1 et PUNISH YOURSELF précédés par un groupe local encore trop vert. On s'attendait donc à ce que ça bouge et coincé au pied de la scène, j'avais prévu mes protectrices, une jeune lycéenne en rose à ma droite, carrure XS, deux copines derrière moi rompues aux dures lois des pogos et deux autres punkettes à ma gauche. Avec ces gardes du corps, pixelliser PUNISH YOURSELF allaient être une partie de plaisir. Pour 3-1, logiquement, les capter allait être plus simple...


Talent Scène - Eternal Tango Printemps de Bourges - Attention Talent Scène 18-21 avril 2007
Les Découvertes dans l'ordre alphabétique (préparons nous, l'ordre va bientôt régner)
ANTIQUARKS - BILLY B BEAT - CARABINE - CELYANE - COCOON - DADDY - LONGLEGS - DAJLA - DEPTH AFFECT - DICK VOODOO - ETERNAL TANGO - FANNYTASTIC - FMR.EXE - H-TRAY - IMBERT IMBERT - JABOTICABA - JOSHUA - KHOD BREAKER - KLANGUAGE - KOHNDO - LA CANAILLE - MICROFILM - MINITEL - MULET MULET - NARROW TERENCE - NOUVEL R - NUTCASE - PEST SOUND - RESISTENZ - SIMEO - TANG - THE SUGAR PLUM FAIRY PR - TRASH AKA L - TRISTE SIRE.... fin...


Printemps de Bourges - Joey Starr/Enhancer Printemps de Bourges - 17-21 avril 2007
Les concerts
Dans l'ordre d'apparition : NOSFELL - PRAVDA - NADJ - JUST JACK - The AUTOMATIC - PETER, BJORN and JOHN - JOEY STARR - NAAST - GUNS of BRIXTON - GALAXIE - AKRON FAMILY et les BURNING HEADS...


BETIZFEST / FZM Festival BetizFest / FZM, Cambrai, le 14 avril 2007
Il faisait chaud ce samedi à Cambrai. Le soleil plombait le BestizFest associé cette année au label FZM. C'est plutôt les keupons assoiffés qui étaient plombés. Bière, pinard et autres boissons fortement taxées par l'Etat ne font toujours pas bon ménage avec le soleil. Mais c'était sans compter avec le plateau de choix qui allait déchaîner les passions dans un public aux ressources insoupçonnées. Le choix était vaste avec comme point commun, leur appartenance aux musique alternatives à la soupe généralisée dégueulée par les médias. De l'anarcho punk de la SOCIETE a MAUVAISE HALEINE à l'electrotrasho-punk de JABBERWOCK, il y en avait pour tous, le hip-hop décalé de LARSHUMA, l'électro métallisé ce jour de BARBIROOZA, le hip-hop métallo-punk de CELLULE X, le power trio des GUZZLERS avec comme cerise sur la bêtise, les RAMONEURS de MENHIRS dont le gratteux n'est autre que Loran des BxN. Et pour siroter tranquillement une bière entre 2 concerts, des graffeurs, des stands pleins d'infos et de trucs rares à se procurer et un quattuor à la contrebassine...

Walter LURE ASHTONES - Walter LURE - Le Rêve d'Herbert, Lille, le 11 avril 2007
La vie nocturne réserve toujours des surprises et si j'avais su en 1977 que j'allais pouvoir assister 30 ans après à un concert du guitariste des HEARTBREAKERS, Walter LURE, j'aurais mis cela sur le compte d'un excès de jeanlain, la bière abordable à l'époque, tant la production new yorkaise de la fin des seventies paraissait immensément loin de Lille et environ. Et surtout elle nous arrivait au compte goutte dans les boums entre deux LED ZEP ou DEEP PURPLE. Et bien, ce qui n'était même pas un rêve est devenu réalité ce 11 avril 2007 au Rêve d'Herbert. Même si Walter LURE est le survivant de cette bande qui appartient aux précurseurs, aux fondateurs, à cette blank generation qui créa le punk, les HEARTBREAKERS et que 30 ans nous séparent de L.A.M.F. , les Born to Lose, Pirate Love ou Chinese Rock n'ont pas pris une ride et les productions actuelles ont à leur envier une telle longévité. Et pour annoncer cette pulsation d'énergie, cette éternelle jeunesse, rien de tel que le meilleur groupe de la scène new yorkaise lilloise, les ASHTONES, remplaçant au pied levé des fantomatiques THUNDERS perdus dans le paradis des rockeurs.

The MOCHINES BAM [dtg] - CAPTAIN KIRK - The MOCHINES - Le Rêve d'Herbert, Lille, le 6 avril 2007
Welcome my soon, welcome to the machine ! Bon c'est du PINK FLOYD mais prononcé avec une bonne grosse patate chaude, un binge à frites par exemple, ça donne outre le BAM [dans ta gueule] car la patate est brulante, un "welcoooome my sooooon, welcoooome to THE MOCHINES" ; l'accent vient sans aucun doute de Cape Town tout comme les MOCHINES d'ailleurs. Et pour faire encore plus international, les BAM [dtg] from Lille ne dépareillaient pas avec l'accent australien en chair en rose et en os et les CAPTAIN KIRK étaient venus avec l'accent klingon-liégeois mais sans Enterprise. Bon, cette intro est un peu tirée par les cheveux mais elle est toute aussi crédible que le Rêve international d'Herbert qui ce soir accueillait des franco-français, des belgo-liégeois et des sud-africains. Bienvenue à l'hémisphère sud.

THREE WEEKS CLEAN MOOKILLS - EDDY TORNADO et ses SCANDALEUX - THREE WEEKS CLEAN - Le Rêve d'Herbert, Lille, le 2 avril 2007
EDDY TORNADO et ses SCANDALEUX n'ont pas dérapé sur les c, c'est plutôt une des MOOKILLS qui a terrassé le Eddy ! L'accident aurait pu avoir lieu car on glissait sec (sic) sur le carrelage du Rêve d'Herbert à cause des quantités impressionnantes de bière éjectée des verres qui ont eu parfois la mauvaise idée de s'exploser la tronche à terre. Et ce ne furent pas les seuls à s'éclater. En premier, les MOOKILLS se sont chargés non pas de moucher les enrhumés mais de faire pleurer les puristes, en second, un EDDY en noir (le blanc lui va vachement mieux) et ses SCANDALEUX ont fait scandale en interrompant leur concert pour une corde de gratte et c'est là qu'interviennent les THREE WEEKS CLEAN, le gratteux prêtant sa guitare. Comble de l'horreur, c'était une yamaha ! Comment des rockers peuvent-ils abandonner les harleys ? (vanne à Schnapps). Et ils se cachaient les THREE WEEKS CLEAN avant cet épisode. Mais une fois débusqués, ces lascars ont déclenché un véritable enfer même avec une yamaha. ...

BOLLOCK BROTHERS BOLLOCK BROTHERS, Dunkerque, les 4 Ecluses, le 30 mars 2007
Boulogne-sur-Mer, j'erre dans les caves du Château-Musée dans un vernissage. J'y croise Jack le député et d'autres personnalités. Politiques, savants et bourgeoise locale tombent en pâmoison devant une borne milliaire, un panneau indicateur de la grande Rome haut d'un mètre cinquante. Et je tournais aussi autour suivant le flux, non satisfait. Il manquait quelque chose mais quoi ? Un verre de faux champagne ou de vrai mousseux, pas mauvais d'ailleurs, un second et la révélation. Dieu existe ! Non je blague. Il manquait à ce phallus impérial tout simplement sa base ! Sans la paire magique, point de grandeur ! Fort heureusement, à quelques dizaines de kilomètres de là, les BOLLOCK BROTHERS avaient eu la bonne idée de venir se poser le temps d'une soirée. Le manque était comblé et j'ai enfin mieux compris l'intérêt porté à ces monuments venus d'un autre âge....

MOGUL LOADING DATA - PONCHARELLO - MOGUL, le Rêve d'Herbert, Lille, le 29 mars 2007
Vingt et une heure, les musicos baffrent encore dans la salle, nous on attend ! Ça devait être bon, fricandelles, frites, sauce samouraï... Le maître queue du Rêve d'Herbert sait soigner ses invités, preuve en est que le gratteux de LOADING DATA en a parlé entre deux morceaux. La soirée était taillée comme une ligne droite : du nord au sud se sont succédés un groupe flamand, MOGUL, un lillois, PONCHARELLO et les parisiens des LOADING DATA avec comme point en commun, la bière, le stoner et le rock and roll...

UNIVERS ZERO UNIVERS ZERO - METROPOLIS - Verviers, Le Spirit of 66, le 25 mars 2007
Dix-huit heures trente un dimanche, l'église de Verviers est ouverte, impossible de se garer place des Martyrs et les troquets sont pleins, ambiance familiale... On la retrouvait aussi au Spirit of 66 qui ouvrait ses portes à cette heure là. Pas d'office tardif, pas de vêpres, l'heure est passée, mais une grand messe avec en guise de communion, UNIVERS ZERO et à la place du Notre Père, METROPOLIS dont le batteur est le fils du batteur d'UNIVERS ZERO. Pourquoi s'emmerder à jouer un autre instrument quand on peut piquer la grosse caisse de son père...

SUPERSUCKERS HULK / Les ANGES - SUPERSUCKERS, Tourcoing, le Grand Mix, le 14 mars 2007
De la graisse, des harley démontées, des moteurs éclatés, un poste à galène débitant du hard rock et des bedonneux, bière à la main se préparant à aller faire une virée dans le bar du coin, il faut juste attendre que le soleil tape moins. Car il fait chaud dans ce bled pourri du Nouveau-Mexique à moins que ce ne soit de l'Utah ou du nord de la France. Et là on tape juste, il n'y a pas de biker, pas de harley, ni de chaleur étouffante, des bedonnants sans doute, des bières et les SUPERSUCKERS qui résument à eux seuls tous les éléments absents. Et pour les annoncer rien de tel qu'une apparition d'HULK ou d'un quatuor d'ANGES...

BLACK BOMB A BLACK BOMB A - NO FLAG, Le Grand Mix, Tourcoing le 10 mars 2007
Après l'escapade dunkerquoise de la veille, sortie qui soit dit au passage, ne pouvait que laisser de bons souvenirs, rien de tel que de la kids music pour se refaire des oreilles et heureux hasard du calendrier, BLACK BOMB A et NO FLAG avaient eu la bonne idée de venir planter leurs étendards au Grand Mix. Il était un peu présomptueux de venir s'y retaper les esgourdes, ces deux groupes formés de membres tutant du très lourd dès le biberon, n'allaient pas faire dans la brit pop à teneur garantie en bromure. Ils brandissent très haut les drapeaux du hardcore, un truc qui ne pouvait que donner la trique aux kids venus en nombre se frotter aux décibels. Preuve en était l'odeur bien chargée de phéromones qui flottait dans la salle...

ELEKTROCUTION SPERMICIDE - ELEKTROCUTION, Les 4 Ecluses, Dunkerque le 09 mars 2007
Impossible de me souvenir de la route et pourtant ce n'est pas la première fois que je viens à Dunkerque, siège de la débâcle française en 40. Mais à défaut d'aller comme Bébel sur les plages, je devais m'arrêter à l'intersection entre 2 canaux, siège de 4 écluses. Et c'est bien les 4 Ecluses, la salle de concert, pas les vannes, que je cherchais. Dans mes souvenirs, je devais suivre la route. De toute façon au bout il y a la mer. Et bien ma mémoire est encore bonne, le fléchage parfait et sans chercher, je tombais pile poil sur les 4 écluses, les 2 canaux et les 4 Ecluses. Il est 20h50. Parfait les portes (pas les vannes) s'ouvrent à 21h00. Au fait si je traînais dans ce coin, ce n'était pas pour voir si la mer du nord montait mais parce que SPERMICIDE et ELEKTROCUTION, deux groupes unis par la Seine et la scène, avaient eu la bonne idée de venir voir de près les 4 vannes euhhh, les 4 Ecluses...

CACTUS in LOVE CACTUS IN LOVE, SERGIO LENNON et ENRICO TOREP, Lille, le 7 mars 2007
Ça faisait longtemps que je m'étais promis d'aller voir les CACTUS IN LOVE, groupe qui finalement se résume à Cécile et sa guitare sèche !!! Généralement quand je vois une gratte sèche sur une scène, j'ai le poil qui s'hérisse m'attendant au pire. Là c'est différent, c'est volontaire et c'est Cécile ! Et après s'être frotté au CACTUS, reins de tel que de se confesser à SERGIO LENNON et ENRICO TOREP, noms d'emprunts derrière lesquels se cachent David Boeing et Mister Schnapps, pseudo de xxxx et yyyy qui menaient une croisade sonique pour défendre les ultimes libertés et RCV, la radio rock lilloise. Pour tout vous dire, ce n'était pas du CACTUS IN LOVE ni même du RENAN LUCE, la seconde partie des CACTUS mais dont vous ne verrez aucune image, n'étant envolé dès le deuxième morceau...

GOMM GOMM - CURRY and COCO, le 3 mars 2007
Paraît-il que la cravate était de rigueur ! Et le mot avait fait mouche, pas mal de gens en portait, pas moi, je n'ai pas de cravate dans mon armoire! Mais bon, le tee-shirt de GOGOL Ier faisait presque l'affaire. Et pourquoi faire une cravate ? Une envie de GOMM qui venait présenter son 2ème album intitulé 44 au Grand Mix. Et entre GOMM et le Grand Mix, ça bubble depuis pas mal de temps déjà. Et pour nous donner l'envie de choses sucrées, une pépite d'or au platines et CURRY and COCO pour pimenter le tout...

WAYFARER WAYFARER, Lille, le Bloom's, le 24 février 2007
La lecture de la set-list donnait le ton. On allait se balader entre 68 et 73 sauf exception, dans tous ces morceaux qui formaient la base d'une bonne boum de hard au milieu des années 70. C'était un sacré retour en arrière que proposaient WAYFARER, un vrai voyage dans le temps, dans ce rock qui a façonné toute une génération et qui, osons le dire, est tout ce que l'on veut sauf has-been. Et ça fait d'autant plus de bien qu'il s'agit de morceaux pour la plupart trop profondémment enfouis dans la mémoire pour se retrouver dans mon mange disque car depuis il y en a des bières qui ont coulées...

GEE STRINGS DIRTY NAIL - BOONARAAAS - GEE STRINGS, Spirit of 66, Verviers, le 17 février 2007
Le Spirit of 66 ce samedi soir à 20h15 était bien vide. Logique, les concerts étaient prévus pour 21h00. Mais à 21h00 toujours aussi peu de monde ! Pourtant l'affiche était belle, les DIRTY NAILS, les BOONARAAAS et les GEE STRINGS. Du belge et du teuton avec une majorité de filles ou presque. Et bien ce n'est pas suffisant pour faire bouger le cul des gens. Maintenant, il ne faut que des stars, des trucs qui passent à la radio et encore. Si c'est bobo, c'est mieux ! Mais ce soir, le bobo avec les GEE STRINGS, ce n'est pas ça. Avec les autres, je n'en savais rien, c'était la première fois que j'entendais parler d'eux. Mais bon vu la foule, je doute qu'ils aient 5 étoiles à Télérama...

ZEU DISCOMOBILE DEAD RATS - BAM [dtg] - TOXIC WASTE - ZEU DISCOMOBILE - CARVING, Arras, Maroc and Roll, le 10 février 2007
"Il faut remercier les petits marocains de ne pas avoir d'école car ça nous permet de faire des concerts" a lancé en préambule à son concert un certain Didier Super, lead vocal et leadguitar de la formation qui carbure à la variété française sans payer de taxe: les ZEU DISCOMOBILE. Ils n'étaient pas seuls à ce festival humanitaire : les NYMPHETTES, les DEAD RATS, BAM [dtg], TOXIC WASTE et CARVING donnaient aussi de leur personne. Et face à cette brochette d'ONG d'un soir sans 4x4, un Atelier blindé d'ados et de post-ados, un lieu un peu magique, camouflé dans un cube de béton perdu dans un pâté de maison jouxtant les places d'Arras avec en prime à l'intérieur, de charmantes jeunes filles au lieu des traditionnels balaizes de la sécu...

BLURT BLURT - ASSEZ DEÇUS, Lille, le Malterie, le 6 février 2007
Un nom hantait les caves et le monde de la musique lillois depuis quelques temps, BLURT... Un cinglé, un décalé du sax chantait la rumeur, un groupe à voir insistait-elle. Un survivant du début des années 80 qui à l'image d'un Jos des BOLLOCK's BROTHERS qui hante toujours les planches pour une poignée de passionnés. Et les bruits de couloirs menaient tous à la Malterie, un certain 6 février à 21 heures où les trois BLURT précédés par ASSEZ DEÇUS, avaient posé leurs baskets et décidé de boire de la Jupiler...

BIKINI MACHINE RODEO MASSACRE - BIKINI MACHINE - CHAMPION, Tourcoing, le Grand Mix, le 03 février 2007
L'angoisse de la page blanche ou plutôt de l'écran blanc. Rien ne sort d'openoffice. A quand des ordi qui feront tout tout seul ? Bref, je suis en panne et pourtant je ne le devrais pas. L'affiche du Grand Mix ce samedi soir ne manquait pas d'attirer. Un peu atypique, pleine de groove d'après le programme, elle mélangeait l'électronique et le plus traditionnel, les sonorités technoïdes aux plans surf and soul en passant par des trucs plus rock and roll. Le tout était de savoir comment allait prendre le cocktail et qui allait le boire. Les ingrédients répondaient aux doux noms de BIKINI MACHINE, RODEO MASSACRE et CHAMPION. Alors bloody mary, petit grégory ou punch à deux balles....

BURNING HEADS BURNING HEADS - OBDURATE, Calais, Salle Gérard Philippe, le 2 février 2007
Putain, il fait noir sur cette autoroute. D'après le préfet, l'A16 est plus sûre quand les lampadaires sont éteints. Il doit être nyctalope notre préfet ! Mais pas moi et c'est gonflant ! Mais bon au bout de l'autoroute, des lampadaires allumés. Logique on entre dans Calais et le Centre Culturel Gérard Philippe se distingue sans problème. J'y suis enfin ! Pile à l'heure et à l'intérieur, dans quelques instants, Gégé Phiphi pourra s'échauffer grâce aux OBDURATE avant de s'éclater avec les BURNING HEADS. Cela faisait au moins déjà trois mois que je ne les avais pas croisés ! Et trois mois, ça vaut bien la peine d'affronter la noire et dangereuse A16 malgré ce qu'en pense notre "chouette" préfet...

DR DAS DR DAS - Lille, le Rêve d'Herbert, le 27 janvier 2007
Soyons bref et précis : Wazemmes n'a pas brulé avec Dr DAS et encore moins le Rêve d'Herbert, lieu où il avait posé le temps d'un soir sa basse et son batteur, sa batterie bien entendu ! Ajoutez 2 platines et Eddy le DJ et les ingrédients soniques étaient réunis pour mettre en transe. Mais le Rêve d'Herbert reste le Rêve d'Herbert, un café bien marqué keupons et le dub, les keupons s'en balancent un peu...

MONROE est MORTE BIRTHDAY PONY, le Biplan, Lille, le 24 janvier 2007
On se pelait les miches en marchant vers le Biplan et tout ça pour voir BIRTHDAY PONY ! Pas un chien dans Lille, juste ce demi canasson. Et tout ça pour un groupe encore inconnu avec 2 concerts à son actif mais dont le line-up s'avérait prometteur. Allez on entre, il fait plus chaud dans l'écurie et à ma grande surprise, elle était bondée ! Il y en avait des palefreniers et des cavalières qui avaient osé quitter la chaleur douce de leur litière ratant du même coup l'abbé Pierre super star et les experts à Manhattan ...

MOMO LAMANA The VENUS FLY TRAP - FREDOVITCH - MOMO LAMANA, Lille, le Rêve d'Herbert, 21 janvier 2007
Sonnez trompettes des morts, le 21 janvier est un jour gravé dans l'histoire, Louis XVI y perdit sa tête, Lénine y cassa sa pipe. Depuis peu, on pourrait être tenté de mettre l'abbé Pierre (encore tout frais) mais laissons notre futur sanctifié français aller rejoindre Popol et Thérésa pour une belote. Encore un plan franco-français ; sûr que nos voisins belges s'en tapent. Ca y est j'ai introduit les belges, un peu tordu mais comme la sagesse populaire dit "tous les chemins mènent au Rêve d'Herbert" et ce 21 janvier, dans ses rêves, il y avait du Belge avec MOMO LAMANA et du français aussi en les personnes de The VENUS FLY TRAP et de FREDOVITCH, des one woman and man rock and roll band tout seul

MONROE est MORTE MONROE est MORTE, Lille, le Dracir, le 19 janvier 2007
MONROE est MORTE ! Non ça ne se passait pas le 5 août 1962 au petit matin mais le 19 janvier, quand la ville dort, au Dracir à Lille à des milliers de kilomètres de la Cité des Anges. Aucune blonde voluptueuse en vue, rien que des mecs qui à la place du Chanel n°5 étaient dotés d'instruments destinés à nous asperger de fragances soniques. Mais difficile de dormir avec quoique qu'aujourd'hui, je doute que la Monroe, la vraie, sente encore le n°5 !...

RAW POWER RAW POWER - SCHEISSE MINNELLI, Lille, le Rêve d'Herbert, le 15 janvier 2007
Franchement, le HxC ne m'a jamais beaucoup inspiré. Essayer d'en foutre au petit déjeuner et voilà votre café qui tourne, la tartine nappée de confiote qui s'amuse à vérifier la loi de murphy et votre plomberie qui saute ! Bref, il vaut mieux écouter ça le soir et pas chez soi. Venir se secouer un peu le lundi soir qui marquait la fin de Lille 3000 avec d'autres fans ou curieux (qui au passage n'en n'avaient strictement rien à battre - tout comme moi - de Lille 3000) au son des éructations séminales des RAW POWER précédés des SCHEISSE MINNELLI qui comme on peut le deviner, viennent des forêts de l'outre-Rhin, pouvait devenir une expérience intéressante...

SKAREKROWS The MUTANT WOLF - SKAREKROWS, Lille, le Rêve d'Herbert, le 13 janvier 2007
Cauchemars dans les Rêves d'Herbert ! Pour ce premier concert de l'année 2007, fuck the IIIème millénaire, retour aux sources, dans le mode du rock à Billy horror psychotique punkoidé avec des monstres dignes d'Ed Wood et des pin up à vous filer la CRAMPS. Et tout ça à cause des SKAREKROWS accompagnés par The MUTANT WOLF, Peggy Page (non il n'y a pas de faute) et les autres avaient tous décidé d'envahir brutalement the Herbert's Dream. Il n'étaient pas seuls, les adeptes étaient venus en nombre s'agiter les neurones.

Photorock History Photorock 2004/2005 Photorock 2006 Liens / Links Contacts