Cliquer sur la bannière pour revenir à Photorock;com / Click on banner to come back to Photorock.com
www.photorock.com

M.à J. / Updates : 02 janvier 2010 flux rss Liens / Links Contacts
W3C

Derniers Concerts / Last Concerts

FAKE OFF FAKE OFF - CAN'T BEAR THIS PARTY, le Sélect, Lille, le 30 décembre 2009
La trêve de Noël / Nouvel An sonne souvent le glas des concerts. On remballe alors les sorties, on se vautre dans son canapé en zappant un télé où il n'y a rien et on écoute les skeuds qui nous ont excités tout au long de l'année. Mais c'était sans compter des fous, des irrespectueux de le trêve de Noël, pour organiser à l'arrache un concert la veille du Nouvel An. A l'affiche, pas moins de 4 groupes, mais glandu comme je suis je n'ai vu que FAKE OFF et CAN'T BEAR THIS PARTY ! Une belle bouffée d'oxygène dans une salle surchauffée et blindée. Pour un concert organisé à l'arrache 8 jours avant, cela prouve bien que les gens s'emmerdent entre Noël et Nouvel An.


TOXIC WASTE FOR JAPAN - TOXIC WASTE, Lille, la Chimère, le 18 décembre 2009
Après être ressorti du Lavotec plus blanc qu'une vierge le jour de son mariage, il ne m'a pas fallu longtemps pour retomber dans les TOXIC WASTE ouvrant ce soir FOR JAPAN à la Chimère. Du rock and roll français face à du punk néerlandais malgré le nom. On en est ressorti indemne mais plus si blanc que cela... Quant aux vierges immaculées, je ne sais pas s'il y en avait ce soir.


JIMI WAS GAIN JIMI WAS GAIN - BLEWJOB, Lille, Lavotec, le 18 décembre 2009
Rock and Roll et Omo, même combat ! Quoique je ne sois pas sûr que le rock and roll lave plus blanc que blanc vu la crasse sur les genoux du guitariste des BLEWJOB. La comparaison peut paraître un peu bizarre mais pas autant que le lieu où les BLEWJOB et JIMI WAS GAIN étaient venus laver leurs décibels jusqu'à en essorer les oreilles des blanchisseuses et des lavandiers présents dans le seul lavomatic de la rue d'Arras à Lille.


The VIBRATORS The VIBRATORS - BURNING LADY - La SOURIS DÉGLINGUÉE - INNER TERRESTRIALS - FRED LOCO and co, Lillers, le 12 décembre 2009
Rendez-vous à 17h00 aux Tilleuls. Dix-sept heures et trois minutes, j'y suis, seule une fille sur les 3 que je devais emmener, était là ; elle commençait bien ma soirée d'entraînement à Bachelor pour briller aux yeux de Peggy, absente. Et pourtant, le festival Frog and Roll débutait à 18h00 à Lillers distante d'une heure de voiture... Et pour couronner le tout, j'avais oublié les papiers de la bagnole, un truc à se faire emmerder surtout qu'on allait dans une zone bleuie par les képis. On décolle enfin, mes bachelorettes étant au complet. On ratera sans doute FRED LOCO and the GODO's SKA BAND (+ Mr T-BONE), pas trop grave, c'est du ska. A nous les BURNING LADY, les INNER TERRESTRIALS, la SOURIS DÉGLINGUÉE et surtout les VIBRATORS, groupe pour lequel j'avais chargé la bétaillère... Facile d'attirer les filles avec un tel nom ! ...


LIEBEMACENR EVIL SKUNK - SABOTAGE - LIEBEMACHENR, Lille, la Chimère, le 10 décembre 2009
Au nord, il y a les corons beuglait le père Bachelet, il avait oublié EVIL SKUNK et SABOTAGE, deux gangs soniques séparés par l'étroite autoroute A1, le premier traînant plutôt du coté de Douai la bourgeoise endormie, l'autre, les invectivant du haut de leurs terrils. Cela aurait pu s'arrêter là mais c'était sans compter une invasion venue de la mer, de Boulogne-sur-Mer plus précisément. Il ne s'agit pas de normands, mais pire, des LIEBEMACHENR, groupuscule sonique ne sortant de l'ombre de colonne de la Grande Armée, que pour conquérir...


The HOP LA ! TYSON BOOGIE - The HOP LA !, Lille, le Yéti, le 04 décembre 2009
The HOP LA ! au Yéti. Je croyais que c'était une blague... Eh non, c'était un plan à Pierrot, the MARTCHA lead vocals et il fallait oser. Car le Yéti, c'est la Chimère sans sa queue. Pas vraiment de scène, juste un espace de quelques mètres carrés sur la route des chiottes. Malgré mes craintes, tout s'est bien passé, du monde, pas mal de monde même et une putain d'ambiance, un truc rare qui marque. Il a bien fait d'oser le Pierrot ! En première partie, sur le papier, les JNEB BAND devaient coincer leurs cuivres sur la petite scène mais... tendinite et JNEB par magie s'est transformé en TYSON BOOGIE...


BUG GIRL BUG GIRL - The REAL NELLY OLSON - TYSON BOOGIE, Lille, La Chimère, le 29 novembre 2009
On s'était à peine remis de l'explosion rock and roll de la veille que nous voilà en plein dans une soirée hard rock ! Les vieux démons sont de retour, un vrai revival remis au goût du jour avec une redoutable efficacité. Les acteurs de ce nouvel épisode qui a enflammé la Chimère ? TYSON BOOGIE, les rois des Weppes, The REAL NELLY NELSON qui marient rageusement musique, Laura, Caroline, Charles... et des princes du hard rock australien, les BUG GIRL. Mais absolument rien de nostalgique, que de la bonne énergie partagée.


DIEGO PALLAVAS DIEGO PALLAVAS - MARTCHA - JNEB BAND, Lille, la Chimère, le 28 novembre 2009
Y-a t-il des déficiences ou des tares génériques dans les terres reculées des Vosges ? Ils ont Seguin, les images d'Epinal, Jeanne d'Arc, Darry Cowl... mais d'autres ont pire. Néanmoins, et ce n'est pas la première fois que je le remarque, les vosgiens, si l'on se fie aux DIEGO PALLAVAS, panel représentatifs, semblent avoir systématiquement un chicot sur les dents de façade ! Et j'ai même l'impression que cette noirchicotdose est contagieuse, ceux qui les ont approchés de trop près comme le malheureux JNEB, l'a chopée. Il faut vite prévenir les organisateurs du téléthon et Roseline... Malgré ce constat un peu alarmant, il y avait foule pour voir les vosgiens. Pour cette fête, les DIEGO se sont appuyés sur sur des pointures lilloises, les MARTCHA et son chanteur qui a dénoncé dès 2008 les penchants sexuels des DIEGO et le JNEB BAND qui avait sorti ses trombones des coulisses. Un quatrième lascar, TIM VANTOL, s'était invité à la fête mais je l'ai raté.


BIRTHDAY SUITS A HELLA GOOD BAND NAME - BIRTHDAY SUITS, Lille, le Détour, le 26 novembre 2009
Au trois quarts de ma première partie de soirée acoustique, je saute dans ma bagnole, devient un highway star et termine dans la cave du Détour d'où s'échappaient les effluves d'un bouillonnement sonique explosif. Rien d'acoustique, tout électrique, une ambiance bien lourde avec une basse à faire trembler les murs. Les A HELLA GOOD BAND NAME avaient enfin trouvé leur son au Détour, ce qui n'est pas une mince affaire. On aurait pu s'arrêter là dans l'escalade, on en avait déjà pris plein les neurones qui ne savaient plus trop où ils se trouvaient mais c'était sans compter les BIRTHDAY SUITS, duo ricain aux yeux bridés qui allait donner le coup de grâce. Pas de quartier ! Banzaï !


FIFTY FIFTY FIFTY FIFTY - Café de la Fontaine, Verlinghem, le 26 novembre 2009
Quatre demis à 2€60 restent plus cher que les 50/50 à 5€ (prononcez les FIFTY/FIFTY pour faire plus rock). Mais on n'a pas eu vraiment le choix, on a du passer par les 2... Pour ceux qui suivent, j'ai déjà croisé les FIFTY/FIFTY dans ce lieu, le café de la Fontaine, l'endroit même où la flotte bénie par St Chrysole est gratuite quand on sait accéder à la ladite fontaine. Mais à l'époque, les FIFTY/FIFTY n'avaient pas eu le droit de se produire dans l'estaminet, pas dans la salle de concert, ex-gallodrome... L'avantage, on était plus près de la fontaine miraculeuse et des pompes à bière, le désavantage, on se tassait.


THEE VICARS THE WAILIN' YEAHS - FLYING OVER - THEE VICARS, Lille, La Chimère, le 22 novembre 2009
Si les vicaires avaient autant d'attrait que THEE VICARS, on remplirait plus facilement les églises. Nos vicaires avaient posés leurs encensoirs, ciboires et guitares à la Chimère et avaient rameuté comme enfants de chœur les FLYING OVER et The WAILIN' YEAHS, des groupes encore inconnus à la plupart des fidèles présents. On se doutait quand même que le prêche allait faire la part belle à un rock garage tout droit sorti des sixties mais les voies de Dieu étant impénétrables, on a eu quelques surprises.


WHODUNIT Les RADIATIONS - WHODUNIT - Lille, la Chimère, le 20 novembre 2009
WHODUNIT n'a rien d'un roman policier mais pourrait accompagner les sorties nocturnes d'un détective de série B en mal de rock and roll, les RADIATIONS n'ont rien de nucléaire mais quelque chose d'atomique et les deux réunis ont donné une soirée explosive à la Chimère devant un parterre restreint... Il est vrai que de passer d'un punk un tantinet anglais et distordu fort de mélodies dans la lignée où des The BRIEFS excellent, à un garage où bricolent les WHO époque My Generation ou les CRAMPS, ne pouvait que convaincre surtout quand le Son est là comme dirait l'autre.


CRUCIFIED BARBARA BONAFIDE - CRUCIFIED BARBARA, Wattrelos, la Boîte à Musiques, le 19 novembre 2009
Soirée acier suédois à la Boîte à Musiques avec les BONAFIDE, des mecs et les CRUCIFIED BARBARA, des filles et à chaque fois un quatuor, trois blond(e)s, un(e) brun(e). Les métalleux avaient répondu à l'appel des sirènes de l'aciérie, à se demander d'ailleurs si c'était pour la musique ou pour la Suède... Bien entendu, pour moi, c'était évidemment la performance musicale qui importait. Pour preuve j'ai eu une préférence pour le métal suédois mâle qui est d'ailleurs pas si métal que cela.


SONIC CHICKEN DIGGER and the PUSSYCATS - SONIC CHICKEN, The Pits, Courtrai (B), le 17 novembre 2009
Et me voilà de retour au Pits pour les DIGGER and the PUSSYCATS vus moins de trois semaines auparavant ! Cette visite était non pas celle d'un fan mais d'un savant naturaliste : étudier un kangourou hominidé n'est pas donné à tout le monde et je suis sûr que la revue Nature serait prête à publier cette découverte d'autant plus que le Macropus Diggerus Rufus était accompagné d'une sorte de koala bien bruyant. Non il ne s'agissait pas du résultat d'une quelconque expérience d'un Docteur Moreau de la musique mais bien des DIGGER en chair et en os qui repassaient par le Pits en fin de tournée. Et pour les accompagner dans cet avant-avant-avant-avant dernier concert, les SONIC CHICKEN qui avaient besoin d'un baptême. Décidément et sans le vouloir, cette soirée s'annonçait très naturaliste !


LUCKY DEVILS 26 TEARS - LUCKY DEVILS, La Mare aux Diables (B), le 14 novembre 2009
Soirée désert devant un feu de camp ! Voilà un peu l'ambiance qu'il y avait à la Mare aux Diables lors d'un concert des LUCKY DEVILS et des 26 TEARS. Le désert car on était une vingtaine à tout casser, le feu de camp car les lights, un orange jaune ultra violent en façade donnaient cette couleur "feux de camp sur la plage un soir d'été avec l'inévitable apprenti guitariste massacrant jeux interdits". je vous rassure, il n'y a pas eu de jeu interdit, ni d'incantation faute de diablesse (un comble à la Mare aux Diables) mais du rock and roll même si cela tenait plus de la répet.


X-SYNDICATE MONONC'SERGE - X-SYNDICAT - ULTRA VOMIT - Wattrelos, la Boîte à Musiques, le 10 novembre 2009
Welcome to the party ! Ou plutôt comme dirait un vieux (comme moi) dont je tairai le nom, "bienvenue à la boum". Je venais pour les X-SYNDICATE, des punko-métalleuses de panam qui arrachent le bitume et j'avais compris que MONONC'SERGE les annonçait et qu'ULTRA VOMIT était là pour adoucir la descente après le flash. Erreur, je n'avais rien pigé, un paquet de boutonneux sous clérasyl étaient là rien que pour soutenir l'oncle qui vomit, les syndicats même du X, à leur âge, ça ne leur parle pas encore...


BIJOU svp BIJOU svp - Wattrelos, la Boîte à Musiques, le 5 novembre 2009
Le rock français a ses joyaux, BIJOU svp en est un (un peu facile j'admets) mais ces rockeurs pur jus tout droit sortis de l'explosion de la fin des seventies n'ont rien perdu de leur rock and roll attitude même sans Vincent Palmer. Estampillé d'origine, le seul qui a traîné à l'époque avec la MARIE-FRANCE, qui peut évoquer GAINSBOURG et autres souvenirs de jeunesse à graver un jour dans la pierre (j'espère), est le bassiste Philippe Dauga. Il arrive encore ...




DECIBELLES Les DECIBELLES - EINZWEIDREIVIER - Lille, la Chimère, le 1er novembre 2009
DECIBELLES ! Non il n'y a pas de faute d'orthographe (de toute façon, MsWord l'a laissé passée, comme quoi), c'est le nom d'un riot grrrl venu de Grenoble faire concurrence à Harry Potter programmé ce dimanche soir. D'ailleurs, la part d'audience a tourné largement en faveur de l'apprenti magicien vu que l'on était 3 pelés, 2 tondus et GrosMath qui passait par hasard. Et elles n'étaient pas seules, un trio mâle les accompagnait répondant au doux nom de EINZWEIDREIVIER ce qui en décomposant les syllabes donne en français 1-2-3-4 ! Nom plus simple à prononcer d'autant plus qu'ils ne sont pas plus allemands que moi javanais. Pas grand monde, une promo pour ce concert quasi inexistante à moins de chercher, une heure farfelue, 19h30, alors que le premier groupe n'a commencé qu'à 21h15, la soirée aurait pu tourner à la catastrophe mais au final personne n'a regretté d'être venu mais je ne sais toujours pas comment Harry Potter s'en sort...


DIGGER and the PUSSYCATS DIGGER and the PUSSYCATS, Courtrai (Kortrijk),The Pits, le 30 octobre 2009
C'est le premier concert où je ne puais pas la sueur et il pourtant, il faisait très chaud au Pits avec les DIGGER and the PUSSYCATS, à se demander si ces australiens n'avaient pas ramené la chaleur avec eux. En fait je puais la bière et après une douche, je puais toujours la bière. Un contrôle de keufs et même pas besoin de souffler, rien que l'odeur et l'éthylotest claquait dans le vert pomme. En fait, au Pits, il pleut de la bière et quand les DIGGER jouent, ce n'est plus de la pluie mais des trombes qui inondent la scène. Et quand on se trouve au premier rang, on prend tout dans la ...


CROSSING the RUBICON JEDETHAN - BLACK SHEEP - CROSSING the RUBICON - Lille, la Chimère le 25 octobre 2009
CROSSING the RUBICON ! Il y en a qui se prennent pour César ! A voir... En osant traverser ce petit fleuve avec ses légions, César donnait alors un bon coup de glaive à la République... ce fait historique augure t-il une belle baffe sonique avec les CROSSING the RUBICON ? Mais avant de traverser le cours d'eau, les cohortes de prétoriens JEDETHAN et BLACK SHEEP étaient chargés de préparer le terrain et la surprise fut plutôt bonne. De toute façon, on y était ; difficile de faire marche arrière... Alea jacta est !.


WE ROCK LIKE GIRLS DON'T UNWANTED TATTOO - WE ROCK LIKE GIRLS DON'T, Moen (B), Rock and Roll Rebel, le 24 octobre 2009
Une fois n'est pas coutume mais me voilà chez nos voisins flamands dans un lieu improbable au centre d'une petite ville belge : le Rock and Roll Rebel ! La salle est plutôt pas mal, juste les lights un peu surpuissants, violents et peu variés. A l'affiche et ce qui a motivé à l'origine ma venue, les UNWANTED TATTOO, combo punk rock vintage, suivis des WE ROCK LIKE GIRLS DON'T présentés comme un duo féminin faisant dans du death métal... mais mon flamand est aussi bon que mon javanais, et des SOUTHERN VOODOO qui font dans le gras qui colle. Il y en avait pour tous les goûts.


NOTHING for FREENOTHING for FREE - DOONUTS DISTURB - Lille, la Chimère, le 23 octobre 2009
Il n'y a pas 8 jours j'écrivais à propos de la Chimère "On en a vu passer des trucs, de la merde qu'on évite soigneusement en restant au bar aux groupes qui prennent aux tripes qui font oublier aux pogoteurs que leur verre de bière est plein". Et bien, il n'en fallait pas plus pour en avoir la confirmation : quand le concert foire, on passe sa soirée au zinc. Et pourtant ça avait plutôt bien commencé. Pas trop de monde mais un bon petit groupe pour se chauffer les oreilles : les NOTHING for FREE. Par contre la suite, les DOONUTS DISTURB, des mecs qui venaient de Nantes, nous ont plongés dans une mauvaise répét à tel point qu'à la fin de leur concert, il y avait plus de monde au bar que dans la salle. ...


KEPI GHOULIEThe MOOKILLS - The DOPAMINES - KEPI GHOULIE - Lille, la Chimère le 21 octobre 2009
L'arrière salle de la Chimère, là où explosent les bombes sonores contre le bon goût, sentait encore les relents du carnage du week-end précédent. Au sol, des restes des VILAINS CLOWNS, dans l'air, des effluves ne pouvant qu'attirer des chacals en rut... Et par de chance, il n'y en a pas Boulevard Montebello... A la place des petites bêtes, les MOOKILLS avaient investi le lieu. Et il n'étaient pas seuls, ces bêtes là sortent toujours en bande. Les DOPAMINES allaient donner un coup de plaisir pendant les KEPI GHOULIE se chargeaient de transformer la Chimère en CBGB...


La Chimère A 3 ansLa Chimère a 3 ans, Lille, le 17 octobre 2009
Trois ans déjà que la Chimère s'active dans la propagation d'un mal incurable mais jouissif, le rock and roll sauce bière. Trois ans que les 2 bikers sur japonaises nous accueillent, que l'on s'entasse dans la moiteur et la chaleur de l'arrière salle pour s'abreuver les oreilles d'une musique qualifiée de diabolique par certains frustrés. Ils ont raison, elle l'est. Trois ans au final qu'on s'éclate à 10 les jours moroses, à 100 ou plus lors des grands'messes. On en a vu passer des trucs, de la merde qu'on évite soigneusement en restant au bar aux groupes qui prennent aux tripes qui font oublier aux pogoteurs que leur verre de bière est plein... Trois ans d'odeurs, de sueur et de rock and roll. Et pour fêter ça, un week-end complet de concerts. Je n'ai suivi que le samedi, je n'ai pas eu assez du dimanche pour m'en remettre... Et pour cette première soirée, FLOW (j'ai raté son thé dansant), les KICK DRIVING, The NIGHT of the SATANICS CANNIBALS, les CAROTTES RÂPÉES suivies des VILAINS CLOWNS se sont arrangés pour foutre un bordel dont La Chimère 4 jours après, ne s'était pas encore remise...


Les CADAVRESFREEZE KIDS - TOXIC WASTE - Les CADAVRES - DISGRACE, Roubaix, l'Hôtel de la Musique, le 16 octobre 2009
Pourquoi lorsqu'Actarus passe de la soucoupe à la tête de Goldorak, sur son siège, celui ci fait deux demi-tours successifs ? Pas de réponse satisfaisante et pourtant il y a des centaines de pages sur le web là-dessus. L'inventeur assure que c'est le hasard du dessin... Eh bien avec les CADAVRES, on peut se poser une question similaire. Pourquoi Vérole tourne t-il toujours la tête vers l'arrière lorsqu'il saute ? Pour l'instant je n'ai pas de réponse. Mais bon on n'était pas à l'Hôtel de la Musique à Roubaix pour se donner un mal de crâne à résoudre cette importante énigme, mais pour se casser la tête joyeusement avec les CADAVRES bien sûr mais aussi avec les FREEZE KIDS, les TOXIC WASTE et DISGRACE. On n'en est pas sorti indemne et les questions restent encore sans réponse.


LA SOCIETE ELLE A MAUVAISE HALEINELA SOCIETE ELLE A UNE MAUVAISE HALEINE - NOBODY's STRAIGHT - SABOTAGE- Lille, la Chimère le 15 octobre 2009
LA SOCIETE ELLE A UNE MAUVAISE HALEINE ! Difficile de faire plus long pour un nom de groupe, difficile aussi d'être plus explicite. Assurément, on est aux antipodes des CŒUR de PIRATES qui jouaient quelques pâtés de maison plus loin à l'Aéronef. Je n'ai pas eu de peine à choisir, entre la pop mielleuse des pirates et l'anarko-punk de la Société, j'ai préféré l'énergie brute au miel canadien. Et LA SOCIETE ELLE A UNE MAUVAISE HALEINE n'était pas venue seule. Un combo minier répondant au délicat nom de SABOTAGE et les normands NOBODY's STRAIGHT étaient venus en renfort pour affirmer à coup de décibels leur hargne sonique..


LUCKY DEVILSLUCKY DEVILS, Loos, le Petit Badau, le 10 octobre 2009
Dix ans ! Grand changement, on entre en 6ème, on va chez les grands ! Ça se fête ! Pour ça, il fallait juste oser traverser le périphérique lillois pour s'aventurer dans le quartier de la gare de Loos, au Petit Badau, un rade qui fait aussi office de succursale de garage à gros cubes. Et au milieu des carénages, des bidons d'huile, des pompes à bière graissées à la Motul de synthèse et des casques, les LUCKY DEVILS venaient fêter leur passage en 6ème ou plutôt leur 10 ans... Et si tu m'crois pas hé ! T'ar ta gueule au Petit Badau.


The EXA HELLA GOOD BAND NAME - The EX, Wattrelos, la Boîte à Musiques, le 09 octobre 2009
Ils sont enfin sortis au grand jour ! Finies les arrières salles de bar et les caves, les A HELLA GOOD BAND NAME ont donné un concert dans un endroit où leur musique a enfin été diffusée par une sono capable de la digérer. La raison de cette sortie à découvert, assurer la première partie d'un groupe aux multiples facettes, l'ensemble poly-sonique punko-baroque The EX. Et cette fois-ci, contrairement à leurs dernières sorties au moins dans notre région, les The EX étaient seuls, sans leurs potes éthiopiens ce qui laissait présager un concert très électrique. On était au moins sûr d'une chose, cette soirée à la Boîte à Musiques allait laisser des traces.


The BOONARAAASThe BOONARAAAS - DUSK, Lille, le 08 octobre 2009
Les 4 allemandes des BOONARAAAS au look seventies appuyé style robe à la Tara King (la copine de John Steed) ne font pas dans le sport de combat ni dans la coupe de champ au caviar sortis du mini frigo de la Rolls à John. Elles oeuvrent dans le rock and roll et la bière (mais pas de trop et entendre la batteuse dire en français, "je trop bu valait largement un autre demi). Leurs armes, des guitares, une batterie et des voix. Leur style, un garage pop punk seventies voire un peu plus ancien bien roulé. Mais avant de voir en chair et en os, DUSK nous a fait frémir sous les trémolos d'une gratte venue chatouiller leur surf rock vintage.


Didier Super partyDidier SUPER fête la crise à Lille, Aéronef, le 04 octobre 2009
"Ma p'tite entreprise connaît pas la crise". Non il ne s'agit pas d'un hommage à BASHUNG, le parrain de l'Aéronef mais d'un constat. La DIDIER SUPER Inc. ne connaît en effet pas la crise. Pour preuve, un Aéronef affichant complet ce dimanche soir. Mais on était dans la capitale régionale, pas à Troufilly-les-Oies avec un public habitué avide de Culture avec un grand C depuis Lille 2004 et Lille 3000... Allait-il succomber au doux chant de DIDIER SUPER sans résistance ? Un beau challenge pour la DIDIER SUPER Inc.à relever.


KING SALAMI & his CUMBERLAND GUN ADDICTION - PÉRIPHÉRIQUE EST - FREEZE KIDS et KING SALAMI & his CUMBERLAND, Lille, le Blind Test/Resto Soleil, le 03 octobre 2009
Après notre soirée culturelle de la veille, place à plus de brutalité. Et on a été servi. Une des particularités de la rue Henri Kolb a Lille est de posséder des troquets qui acceptent jusqu’à tard dans la nuit des excités des riffs en tous genres. Ce soir, à quelques pas de distance, on a pu vibrer sous les assauts soniques des GUN ADDICTION et des SQUEEZE KIDS au Blind Test et à ceux de PÉRIPHÉRIQUE EST et de KING SALAMI & his CUMBERLAND au Resto Soleil. Et comme en plus, ils ont eu la bonne idée de ne pas commencer en même temps, on a pu suivre une bonne partie de chaque concert voire la totalité mais il quand même fallait faire un choix. Pour ma part, j’ai choisi le Resto Soleil avec PÉRIPHÉRIQUE EST et KING SALAMI & his CUMBERLAND ne faisant que des apparitions comme la vierge à Bernadette, aux GUN ADDICTION et aux SQUEEZE KIDS. Mais quelque fut le choix, on en est ressorti les neurones convertis.


ChickenCHICKEN / BRICO TATTOO Party - Les MASSEY FERGUSON MEMORIAL - Les PARAPLEGIQUES de CHERBOURG, Lille, la Chimère, le 02 octobre 2009
Soirée culture ! Visite d’expo suivie de concerts ! Beau programme en perspective pour des privilégiés (même pas annoncé sur Lillelanuit.com). Et pourtant il y avait du monde chez Briko-Tattoo où Chicken avait déposé ses pizzas ninja avariées vu le nombre de mouches mutantes. Il y avait toujours autant de monde pour la suite à la Chimère où les PARAPLEGIQUES de CHERBOURG étaient venus planter leur parapluie sans Catherine. Ils étaient accompagnés des MASSEY FERGUSSON MEMORIAL chantres louant en musique l’arrivée des tracteurs sur la terre promise de Plum Creek près de Walnut Grove mais sans Laura.

les NRVDODGE CITY OUTLAWS - les NRV - Lille, la Chimère, le 30 septembre 2009
Le rouge est de retour à la Chimère, autant dans la salle qu'au bar ! Et un rouge pas trop dégueu surtout quant on a oublié son flash. Mais bon on avait affaire à des rockers à Billy qui préféraient jouer toutes lumières allumées sauf les néons blafards. Deux groupes à contrebasse ce soir, les NRV et les DODGE CITY OUTLAWS, des psycho rockers à Billy qui ont oublié de le reprendre lors de l'arrêt pipi sur l'autoroute ; par contre ils ont récupéré un certain Lemmy qui faisait de l'autostop. Vu le concert de ce soir, on peux affirmer que le covoiturage à du bon.


SONIC BOOM SIXMister JUNGLE - RANDOM HAND - SONIX BOOM SIX - Lille, la Chimère le 27 septembre 2009
Ambiance néon à la Chimère, je ne sais pas si les anglais de RANDOM HAND et de SONIC BOOM SIX ont peur du noir ou du rouge, en tout cas, ça change des ambiances volcans, quoique pour la chaleur... Il s'en est dégagé. Tee shirts trempés, ambiance obao dans la forêt tropicale avec ces filles dont la peau est constellée de gouttes de sueur en attendant la douche salvatrice. Mais à la télé, il n'y a pas les odeurs... On s'habitue à tout... Quoique... J'ai eu un peu de peine avec les SONIC BOOM SIX, fort heureusement les RANDOM HAND avaient foutu un feu d'enfer allumé il est vrai par MISTER JINGLE et ses sbires. Quant à dire qu'il n'y a plus de rouge à la Chimère, pas dans la salle en tous cas, au bar, si !


SATURNMISS AMERICA - FLOW - SATURN - Lille, la Chimère le 25 septembre 2009
Et encore du rock and roll plein de soleil avec des groupes du grand sud, SATURN et SPAYROLL et plein de charme avec MISS AMERICA. Disons le tout de suite, c'est FLOW, le résident de la Chimère qui a remplacé au pied levé la non venue de SPAYROLL, la MISS AMERICA cachait la repousse des poils de barbe et marchait sur 3 pattes suite à des remaniements internes (non, ce n'est pas une question d'implants mammaires, ni de lèvres pulpeuses). Restait SATURN pour nous envoyer dans les étoiles et ma foi, ces aliens ont été à la hauteur.


les GIVING CHASEFAST MOTION - A NEW DAY - GIVING CHASE - Lille, la Chimère le 22 septembre 2009
J'étais à l'heure ou presque, du monde traînait dehors, indice que les concerts n'étaient pas commencés. J'ai eu même le temps de m'arrêter au bar avant de prendre un bain de sueur bien collante, la source de chaleur venant sans doute des amplis surchauffés à force de se faire maltraiter par des hardcoreux-punkoïdes peu respectueux du matériel et des harmonies. Pas sympa pour Bart collé sur le Marschall... Les fauteurs de troubles, FAST MOTION, A NEW DAY et GIVING CHASE, respectueusement lillois, englishes et ricains. Les oreilles ont sifflé, les tee-shirts étaient mouillés et les planches ont tremblé.


les HELLBATSLes HELLBATS - Lille, la Chimère le 20 septembre 2009
Cela m'apprendra à ne pas lire les flys ! Bon, le graphisme de l'affiche n'attirait pas mais en grand se détachait le mot "HELLBATS " qui a agit sur moi comme un leurre sur un brochet (du moins pour ceux qui en prennent). Et la partie s'annonçait bonne, 2 autres groupes étaient programmés.... Mais au lieu d'un bon 20h30 pour le début des concerts, on lisait 18h00... Fallait le lire... Je me suis donc pointé à 20h30 et au moment où je pénétrais la Chimère, les HELLBATS lançaient leur premier vol... Même pas le temps de s'arrêter au bar.


CURLEE WURLEEKICK DRIVING - CURLEE WURLEE - Lille, la Chimère le 13 septembre 2009
Habituellement, on ne voit que deux bécanes devant la Chimère. Ce soir, une troisième, un beau brin d'Harley les éclipsait ainsi que le vélo de R. (qui n'a même pas osé venir le cadenasser à côté). Dans le bar, pas mal de monde pour un dimanche et surtout un groupe de rockab, les KICK DRIVING et de frenchy-rock and roll surf-garage, les germano-franco-englische de CURLEE WURLEE.


The HOP LA !BAM [dtg] - MARTCHA - The HOP LA !, Hazebrouck, le Shakal Aka, le 11 septembre 2009
Encore un 11 septembre et pas de tour à terre ! De toute façon, je n'aurais même pas été au courant, j'ai passé mon aprem à pêcher dans la Lys, à attraper des arbres avec mes leurres et ma première partie de soirée à assister à une réunion à l'école ; ça fouettait les égouts dans la salle de classe, une odeur de Lys s'était accrochée à moi, bref la honte... Et c'est très tardivement (c'est fou qu'est ce qu'ils ont comme trucs à raconter dans les collèges) que j'ai mis plein gaz vers le Shakal Aka à Hazebrouck pour tenter d'accrocher les BAM [dtg] qui jouaient en première partie des MARTCHA et des The HOP LA ! Gratte-ciel à terre ou pas, odeur de vase ou non, plus rien ne me touchait j'étais un highway star ce qui ne m'a pas empêché d'arriver en retard.


ASPHALT TUAREGSASHTONES - ASPHALT TUAREGS - Lille, la Chimère le 4 septembre 2009
Les rues de Lille se remplissaient, la braderie commençait à montrer le bout de son nez mais curieusement, pas trop de problèmes pour se garer en face de la Chimère. J'arrive à l'heure, ce soir, on passe à la vitesse de croisière avec le premier concert de la saison d'ASHTONES accompagné dans leur bolide sonique par les ASPHALT TUAREGS. Et comme une bonne nouvelle n'arrive pas seule, les ASHTONES nous avaient préparé une surprise, leur dernier skeud qui répond au doux nom de Mainline Rockets... Un concentré de rock and roll qui ne pourra que ravir vos soirées de déprime et les autres aussi d'ailleurs.


RIJSEL IRISH BOY'ZLes RIJSEL IRISH BOY'Z - les CAROTTES RÂPEES, Lille, la Chimère, le 3 septembre 2009
La soirée du 3 septembre s'annonçait riche, les toulousains du MEDEF INNA BABYLONE faisaient escale à Lille. Et patatras, leur concert est annulé à la dernière minute. A défaut de cassoulet sonique, on s'est retrouvé avec des CAROTTES RÂPEES... Seule la première partie, les RIJSEL IRISH BOY'Z, n'avait pas bougé (ils n'avaient pas intérêt, c'était leur premier concert) et quand on a vu ces boy'z, on comprend mieux pourquoi on s'est retrouvé avec des CAROTTES RÂPEES comme plat principal. En tout cas, l'irish et ces légumes n'avaient rien de diététique.


Dr FEELGOODDr FEELGOOD - POLECATS - JESUS VOLT, festival Béthune-Rétro,le 29 août 2009
Fini l’état larvaire qui me coince dans mon canapé après de dures et chaudes vacances. J’ai de la peine à m’en extirper et pourtant le Béthune Rétro propose pour la rentrée des concerts, une belle affiche, une pléiade de groupes, de belles bagnoles et de belles bécanes ; on se serait cru dans l’atelier d’Orange County Chopper, les Teutul en moins... J’y parviens quand même mais à 21h00 au moment où les Dr FEELGOOD allaient attaquer. Cette arrivée tardive m’a fait rater plein de perles soniques dans les bars et ce n’est pas en fin de soirée que j’allais rattraper ma bévue, ils étaient pleins à craquer ; il aurait fallu un courage que je n’avais pas pour y entrer... Mais bon, rien qu’en restant dehors, j’ai quand même pu voir POLECATS et JESUS VOLT. Le tout gratuit et dans une bonne ambiance qui me fait regretter ma condition de Jabba le Hut. Honte à moi.


NUTCASENUTCASE - Le Select, Lille, le 30 juillet 2009
Toujours aussi accueillant le Select, au moment où l'on arrive, on voit un métalleux se prendre un beau pain par un voisin du troquet. Juste retour des choses, lui ou un de ses potes avait été pisser contre la devanture de son magasin... Quelques insultes, un pain, la sortie du patron et tout s'est finalement calmé assez vite. Dommage, encore un bel argument pour ceux qui souhaitent faire interdire les concerts pour nuisances... Passé cet incident regrettable, on était pile à l'heure pour prendre un verre avant le concert des NUTCASE qui curieusement faisait la première partie d'un groupe d'Arras, les PSYDERIA qui avaient dans leur filet un PANDA qui grognait pendant notre apéro.


JNEB BANDBATBAT - JNEB BAND, Comines, le Nautilys, le 24 juillet 2009
Comines, cette petite ville à cheval sur la Lys coincée entre France et Belgique peut s'enorgueillir de posséder une salle magnifique au son parfait mais malheureusement sous-exploitée. D'une part, il faut y aller mais surtout la com est inexistante... Dommage... A l'affiche ce soir BATBAT, le projet solo du chanteur de l'excellentissime DIEGO PALLAVAS et JNEB BAND, ovni sonique qui fait parler de lui depuis quelques temps sans pour autant que l'on arrive à mettre un visage sur ce fantôme. Ce soir, c'est chose faire, JNEB est sorti de l'hyperespace avec un projet. Avec sa BAND, il concrétise finalement son concept album qui pourtant musicalement se présente bien différemment. Pour un premier concert, on peut dire sans se tromper que cet alien a réussi son entrée dans l'atmosphère.


UNWANTED TATTOOUNWANTED TATTOO - Espierres, le Belle Vue, 21 juillet 2009
La fête nationale belge du côté flamand, il fallait tenter. Et j'en ai eu l'occasion suite à une invit surprise venue de Belgique. Ce grand jour, les UNWANTED TATTOO se proposaient d'honorer leur patrie dans un troquet à Espierres répondant au doux nom de Belle-Vue. Bon, c'est juste à la frontière entre la Wallonie et la Flandre mais j'ai eu l'impression qu'on parlait plus flamand que français. L'ambiance était plus que sympathique, fête entre potes, quasi familiale, avec un bar proposant un bon pinard bien que la bière soit reine. En dans cet havre de paix, le rock and roll était roi délivré par un groupe dans lequel on pouvait reconnaître la guitariste et la bassiste du groupe support du mémorable concert de WALTER LURE à Lille dans le feu Rêve d'Herbert. Belle carte de visite qui a sans doute fait monter un peu la température et je peux affirmer qu'il faisait chaud en Belgique ce 21 juillet.


Festival de DourFestival de Dour, 16 au 18 juillet 2009
DOUR092152. Voilà la précieuse accréditation. Trois gros avantages, il donne droit à aller souffler 5mm au local presse, surtout il permet d’éviter de s’attaquer aux queues devant les bars Jupiler et on peut accéder aux fronts de scène dans lesquels on se bousculait grave parfois. Pour le reste, on reste un festivalier ordinaire avec comme seule différence, le droit de porter un sac d’une bonne quinzaine de kilos, c’est beau un 80-200 mais c’est lourd... Deux cent groupes, une forte tendance électro dans le sens large et seulement une vingtaine de concerts pour ma part avec des baffes te clouant sur place : MESHUGGAH et son métal sophistiqué le jeudi, DEERHOOF et ANIMAL COLLECTIVE le vendredi, GONG le samedi... Pour les autres groupes, on a pu butiner avec moins de regrets. Au final, sur les 200 groupes programmés,


DIDIER SUPERLes TÊTES de VAINQUEURS - The BOUNCING CHESHIRE CAT - DIDIER SUPER, Douai-Fenain, le 11 juillet 2009
La fête bat son plein à Douai. Non le tramway n'est toujours pas opérationnel, bientôt il fera partie de la mythologie, non il ne s'agit pas d'une quelconque manif à l'espace Gayant ni même de la fête foraine qui attire les foules. On était là pour des vélocipedistes, des vrais TETES de VAINQUEURS dans lesquels se cache un certain DIDIER SUPER. Il avait d'ailleurs plein de surprises dans son sac à dos, du DIDIER SUPER one man show, du DIDIER SUPER hardrockeur et j'en passe. Et pour pimenter le tout, au lieu d'aller gerber mes tripes dans les manèges voisins pendant les pauses, je me suis auto-transporté dans un bled à côté pour la nuit des chauves-souris avec The BOUNCING CHESHIRE CAT. Entre les vélos (dont un sans selle, des hémorroïdes ?), un DIDIER SUPER solo puis hardrockeur et du batcave à têtes de chattes, la soirée fut riche en sensations...


The FLESHTONESThe FLESHTONES - SHEETAH et les WEISSMULLER, Wattrelos, la Boîte à Musiques, le 28 juin 2009
La mode culturelle est à Tarzan et son expo imaginée par Chichi et d'autres sur une plage de l'Ile Maurice. Heureux lillois, ils n'avaient pas à aller si loin, le monde de Tarzan était à une portée de liane, à la Boîte à Musiques plus précisément où les SHEETAH et les WEISSMULLER cherchaient désespérément l'homme singe et Jane. A défaut de les trouver, ils sont tombés sur les FLESHTONES venus sortir de leur torpeur à grands coups de riffs, les sauvages présents. Un bel exemple de colonisation (sonique) positive.


The YELLS50/50 - Les ARPENTEURS - The YELLS, les 21 et 28 juin 2009
21 juin 2009 / 28 juin 2009, deux dates qui ont fait ma fête de la musique. Comme l'année dernière, j'ai évité la ville pour me réfugier devant des activistes à leur façon du rock and roll. En 2008, c'était à Lesquin avec entre autre les musiciens de ce qui fut un grand groupe pop à la française, ANARCHIC SYSTEM, cette année, le 21, j'ai juste fait un saut à la fête des fraises à Verlighem (ça ne s'invente pas) pour faire 50/50, nom d'un duo de gratteux cherchant sans doute une excuse pour passer l'après midi au bar pour y déguster non pas des fraises mais du whisky. Et comme, ça faisait un peu juste, j'ai poursuivi le 28 chez un voisin de Raymond Calbuth à Ronchin pour voir les ARPENTEURS et les YELLS. Outre le fait que ces groupes sont constitués par des mecs qui ont animé les arrières salles de troquets et les salles des fêtes dans les années 80, ils ont tous deux des ex-STOCKS à la batterie. Ça non plus, on ne peut pas l'inventer.


BUD Mc MUFFINRONAN - SHAKE'EM - SONNY MAT D - BUD Mc MUFFIN, Lille, la Chimère, le 26 juin 200ç
On n'était pas au Vesuvio, les grands espaces américains se limitaient au boulevard Montebello, les lumières de la ville à celles de kebab venant du rond point des postes et les filles de bar étaient devenues Miss Flandre. Mais l'esprit de Kérouac était un peu là avec ces one men's band qui ont planté leur grosse caisse et leur guitare dans l'arrière salle de la Chimère. Et comme preuve à ce plongeon dans la beat generation, un RONAN venu de la lointaine Bretagne en train, un BUD Mc MUFFIN chantant un blues électrique estampillé Charente de Bayou et des locaux peut-être sortis de la gare Saint Sauveur, SHAKE'EM et SONNY MAT D. Et venant donner une touche tragique à ce tableau teinté de blues, on a appris que notre pote Philippe, le roi du Détour s'est fait faucher sur la route et doit se poser pour un moment.


The NEW CHRISTSCRUSADERS of LOVE - NEW CHRISTS, Lille, la Malterie, le 13 juin 2009
Après le monde sauvage du Far West des SHEETAH, la Malterie nous invitait à une grand messe avec les NEW CHRISTS venus de leur lointain bush pour nous porter la bonne parole. Et pour donner plus de puissance à leur paroles, les CRUSADERS of LOVE étaient chargés de nous préparer à la cérémonie. En enfants de chœur, on attendait de les voir avec impatience.


SHEETAH et les WEISSMULLERSHEETAH et les WEISSMULLER, Lille, l'Aéronef, le 12 juin 2009
20h30 précises m'a glissé Barnabé, le grand ordonnateur de cette soirée un peu spéciale à l'Aéronef. Les chapeaux de cow-boys, les revolvers et les éperons étaient de mise, le Far-West s'était installé à Lille. Ce petit voyage dans le Grand Ouest était une initiative des SHEETAH et les WEISSMULLER dont le nom nous rapproche plus des grands espaces africains peuplés de sauvages et d'éléphants que de cow-boys et de taureau à rodéo. Ils avaient fait les choses en grand, les mexicains vidaient de la tequila, JACKIE STAR, celle qui fait de l'ombre à CELINE DION, jouait à la Benjamin Castaldi, des Weissmullerettes n'avaient rien à envier aux danseuses de saloon et les danseurs de country faisaient des émules pendant que des intrépides tentaient de rester sur la vache mécanique. Il ne manquait que Monsieur Marlboro sur son canasson. Et tout ce beau monde était là pour la sortie du premier skeud des Tarzans du rock and roll yéyé psychédélique qui avaient troqué leur six-coups pour des instruments moins barbares. Mais à ce moment là, il était 23h00.


BILLY BULLOCK and the BROKEN TEETHBAM [dtg] - BILLY BULLOCK and the BROKEN TEETH, le Sélect, Lille, la 11 juin 2009
Je ne me souvenais pas d'avoir vu BAM [dtg] ! Ce n'est pas tout à fait vrai mais comme j'ai un faible pour les sœurs D. et que je trouve que les 2 mâles qui les accompagnent sont plutôt doués et surtout sont capables de supporter les 2 sœurs, j'ai choisi d'aller au Sélect. Autres arguments pour me faire rater NCIS, un nouveau bar, le Sélect et un groupe breton, les BILLY BULLOCK and the BROKEN TEETH. Et comme en plus, c'était Gé qui organisait plus ou moins le concert, à 21h00 pétantes, je garais ma tire devant la taule en question. Pas doute, je tombais bien c'était sélect...


VISIONS of WARVISIONS of WAR - INEPSY - STANDING by TEST, Lille, La Chimère, le 7 juin 2009
Il fallait un sacré remontant ce dimanche 7 juin pour avaler les 28% des bourrins de l'Ump. La soirée concoctée par Rock and Roll Djihad tombait fort à propos, un concentré de décibels et d'hurlements gutturaux tranchés à grands coups de guitares et écrasés par des batteries furieuses ne pouvaient qu'être toniques. L'ambiance était au punk extrême et les groupes connaissaient leur affaire ou était en train de s'y plonger comme STANDING by TEST. Pour les 2 autres, rien que leur nom, INEPSY et VISIONS of WAR annonçait le déluge. Minuit, oubliés les 28%... et comme une bonne chose n'arrive jamais seule, la radio clamait avec un peu d'avance que Bongo était mort...


Juge FULTONJuge FULTON - Lille, le Biplan, le 5 juin 2009
Qui se souvient du Juge FULTON ? Cela nous renvoie à Brett Sinclair et Dany Wilde qui poursuivaient les méchants. Mais ce n'était pas ces 2 héros que l'on pouvait croiser au Biplan, mais un Juge FULTON sonore accompagné des tout autant sonores M26-7 venus du fin fond de la campagne cambrésienne. Est-ce l'arrivée d'Obama qui les a fait sortir de leur far-west et a causé le déplacement d'un juge ? En tout cas et pour les deux groupes, son nom n'est pas encore cité ce qui ne fut pas le cas du petit Nicolas et de son copain Bush.


CRIMINAL DAMAGEBEET and BEER Compagnie - CHAOS ETHILIK - CRIMINAL DAMAGE, Lille, La Chimère, le 4 juin 2009
La bière, la bière, qu'est ce qu'elle a fait de moi la bière ?.. En voilà une question ! Et pour y répondre deux des trois groupes qui jouaient à la Chimère ce 4 juin pouvaient aisément répondre à cette question : BEET and BEER Compagnie et CHAOS ETHILIK. Plus besoin de présenter les seconds, ils ont gagné avec toutes les mentions possibles leur galons à force de vider des godets remplis de jus de houblon, les premiers les suivent. Sans doute, ils sont encore apprentis mais j'ai bien l'impression qu'ils apprennent vite. Et ces troubadours de la bière étaient là un peu comme les anges il y a mil neuf cent quatre vingt onze ans pour annoncer la venue non pas d'un gourou mais de keupons bien vivants sans doute amateurs de bières, venus du nouveau monde, plus précisément de la cité des roses. Les CRIMINAL DAMAGE de Portland étaient là en chair et en os et sans stigmate. Mais pas de miracle olfactif, la Chimère ne sentait pas la rose après leur passage ; quant aux souvenirs soniques, les vinyles s'arrachaient à la fin du concert.


PUNISH YOURSELFPUNISH YOURSELF - RODEO SUPERSTARS Inc. - NO FLAG - KLAKOMANIAK, Chicon Gratt'1 festival, le 29 mai 2009
Chicon Gratt'1 Festival !!!! Pourquoi pas un Fricadelles Frit' Festival ? Peut-être que les chicons sont plus diététiques que les frites, je n'en sais rien mais en tous cas, la diète n'était pas au rendez-vous... Dans les loges, fraises tagada et dragibus ont fait l'objet d'âpres batailles dans les loges, tout le monde, surtout certains membres des PUNISH YOURSELF (et moi aussi d'ailleurs) voulant prendre les dragibus noirs, les meilleurs d'après les spécialistes ! Les PUNISH n'étaient quand même pas les seules endives de ce gratin, les STILL DISORDER devaient ouvrir (en fait ils ont clôturé la soirée et j'étais déjà parti), suivaient KLAKOMANIAK, NO FLAG et RODEO SUPERSTARS Inc. Ce beau plateau fut quelque peu terni par un service de sécu qui s'est évertué lors du passage des PUNISH à séparer un public enthousiaste de ses idoles. Dommage pour l'ambiance.


A HELLA GOOD BAND NAMEA HELLA GOOD BAND NAME - ASHTONES - DIG BASTARD - GUN ADDICTION - LARSHUMA, Peter's night, Lille, le CCL, le 20 mai 2009
Peter's Night ! On était nombreux à s'entasser dans la minuscule salle du CCL pour cet hommage rock and roll hip hop punk à notre pote qui s'est barré trop tôt. Le plateau était 100% lillois et tout à fait à la hauteur de ce que Peter aurait pu attendre. A peu de choses près, on s'est retrouvé dans la soirée mémorable qu'il avait organisé dans un couvent squatté à Anvers (au De Koevoet, le 7 février 2009), la sainte trilogie formée par ASHTONES, A HELLA GOOD BAND NAME et GUN ADDICTION étant renforcée ce soir avec les riot girls de DIG BASTARD et le hip hoppeur LARSHUMA accompagné des LARSHUMETTES. Un peu de jeunes filles dans ce monde de brutes aurait pu adoucir la musique... Ce ne fut pas le cas, au contraire.


KICK DRIVINGKICK DRIVING - Gondecourt, le Vid t'as bon, le 15 mai 2009
Petite soirée entre amis ! A la seule différence que des potes... je les cherche encore. Bon je connaissais au moins une personne et j'ai fini par en rencontrer une autre. Voilà ce que c'est de sortir hors de ses points de chute habituels. J'étais à Gondecourt dans une taule dénommée Vid t'as bon, point de repaire des lycéens du bled. J'y traînais suite à un commentaire sur monespace des KICK DRIVING disant texto : « ALLER VIENS FAIRE DES PHOTOS PAPY !!!! » (daté du 11 mai 2009, 22h54). Je ne pouvais que répondre à cette provocation, écrite qui plus est, à une heure où ces chenapans devraient être déjà au lit. Il n'y a plus de respect.


RED FLAG 77RED FLAG 77 - GUN ADDICTION - CHAOS ETHILIK - Lille, le Détour, le 10 mai 2009
Une tuerie peut en cacher une autre. Quoique cacher est un peu fort. Les gens qui venaient ce dimanche soir au Détour savaient à peu près à quoi s'attendre car au programme et à défaut de Capital ou du grand film du dimanche soir, une trilogie quasi apocalyptique, les CHAOS ETHILIK, les GUN ADDICTION et surtout les RED FLAG 77. Bon le Détour n'est pas l'idéal, sol glissant, lights inexistants mais on pouvait imaginer sans peine que la compression dans la salle, le pack formé par le public bousculé par les riffs des belligérants soniques allait laisser des traces. Tous les ingrédients pour un boum final mémorable étaient réunis.


les RAMONEURS de MENHIRSFestival ZIKenStock, Le Cateau-Cambrésis, le 08 mai 2009 - SIDILARSEN - GUERILLA POUBELLE - UNCOMMONMENFROMMARS - Les RAMONEURS de MENHIRS
Il fallait le relever le défi. Réveiller la petite ville du Cateau-Cambrésis un dimanche après-midi, pire même, un jeudi férié, fête du 8 mai oblige alors que tous les gens sont en promenade à auchan and co. Certes, il y a le musée Matisse... mais... Défi donc. On peut dire de suite qu'il est impossible de sortir le centre-ville de sa léthargie, Le Cateau est assoupie, rêvant de ses industries passées. C'était au Marché aux Bestiaux qu'il fallait se rendre. Ce 8 mai, les organisateurs de ZikenStock y avaient une nouvelle fois planté leur chapiteau et les bestiaux rassemblés ne tenaient pas de la vache de réforme mais plutôt du taureau de corrida et de l'auroch breton. Dans cette nouvelle édition la barre été placée très haut avec en ordre décroissant de passage les RAMONEURS de MENHIRS, les UNCOMMONMENFROMMARS, les GUERILLA POUBELLE, les SIDILARSEN, les SKARTESIENS et MON AUTRE GROUPE... J'ai raté MON AUTRE GROUPE, j'ai jeté un œil sur les SKATESIENS pour finir par tomber dans l'arène pour y mordre la poussière.


La GachetteLa GACHETTE - MARTCHA, La Chimère, le 05 mai 2009
Un coup de Bourges, 8 jours de vacances et une reprise un peu difficile. C'est fou ce que le travail fatigue... Bref, ce n'est pas la grande forme et je ne semble pas être le seul dans cet état ce mercredi. A la Chimère, notre éternelle première partie lilloise, MARTCHA ouvrant pour un groupe venu du Canada, La GACHETTE. A eux deux, plus quelques keupons dopés sans doute, ils ont réussi à nous sortir de notre léthargie. Il le fallait bien, la semaine s'annonçait rude.


CERCUEILDécouvertes du Printemps de Bourges - 21 au 25 avril 2009
MINUSCULE HEY - 7 WEEKS - BOOGERS - GENERIC - GRAND BUREAU - HELLO BYE BYE - The TRICKAZ - VIDABLEU - ENIGMATIK - O2ZEN - VEENCE HANAO - SCRATCH BANDITS CREW - The FKCLUB - JONAH - LYRE le TEMPS - SOLANGE la FRANGE - TAMBOUR BATTANT - PULPALICIOUS - BEAT TORRENT - MINIPLI - The NATIONAL PARK - MUSTANG - The BEWICHED HANDS of the TOP of our HEADS - CERCUEIL - KABBALAH - La GRIYO - MATHIAS STEN - KA JAZZ - KARIMOUCHE - KOUMEKIAM


DETROIT 7Printemps de Bourges - 21 - 22 et 23 avril 2009. Avec EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BAND - ZONG - GACHETTE of the MASTIFF - DEAD SEXY Inc. - DETROIT 7 - LUCY and the POPSONICS - MONO - DODOZ et ROYAL CABARET
Le Printemps de Bourges 2009 a plutôt bien commencé, des concerts "privés" ou plutôt ouverts qu'aux "pros" suivi le lendemain d'une soirée survoltée dans les salles du 22. Par contre, mon absence a brillé dans les vastes salles, le Phénix et le Palais d'Auron (sauf pour ROYAL CABARET vu par hasard) et dans les espaces satellites, la prog ne m'attirait pas trop, BENABAR, ANAIS, ARTHUR H et consorts... j'ai laissé ma place aux autres. Par contre rien à dire pour les EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BAND, les ZONG, les GACHETTE of the MASTIFF, les DEAD SEXY Inc., les DETROIT 7 et la LUCY and the POPSONICS. Quant aux MONO, ils m'ont presque donné le cafard et les DODOZ, de la purée pour pré-pubère, m'ont attristé.


SICK SICK SINNERSSICK SICK SINNERS, La Chimère, Lille, le 12 avril 2009
Soirée psycho internationale ce soir à la Chimère. Des brésiliens, les SICK SICK SINNERS et des hollandais, les CELLAR ZOMBIES. A 21h30, toujours pas de bataves, à 22H00, on apprend qu'ils sont toujours aux Pays-Bas. Plus le temps de trouver un groupe de remplacement, les SICK SICK SINNERS doivent assurer seuls... Et cela ne semble pas leur faire peur.




HIATUSBEGINNING of the END - VISIONS of WAR - HIATUS - SEDITION, la Boîte à Musiques, Wattrelos, le 12 avril 2009
Ambiance fonderie dans cette ancienne usine textile. Du noir et du rouge, les hauts fourneaux semblent cracher de la fumée. A leur pied, des hommes et des femmes, presque tous en noir se secouent mécaniquement. Le bruit est terrible, les instruments débitent à toute vitesse leur phrasé, les voix deviennent incompréhensibles, des hurlements qui couvrent à peine le bruit de la machine qui s'est emballée. Non, on n'est pas au beau milieu de l'aciérie de Chertal mais dans une soirée crust à la Boîte à Musiques à Wattrelos avec comme protagonistes BEGINNING of the END, VISIONS of WAR, HIATUS et SEDITION accompagnés d'au moins 200 OS dont certains venus de fort loin...


The UNSEENNO FLAG - The UNSEEN - Dunkerque, les 4 Ecluses, le 10 avril 2009
Bon c'était le vendredi saint. Bon le dessin sur mon tee shirt avait 2 jours d'avance vu que Jesus fuyait la croix sur une moto comme le mollah Omar. Vendredi saint ou pas, il ne fallait pas rater le passage d'UNSEEN qui ne pouvait s'annoncer que tumultueux, parole d'évangiles. Et faire pénitence dans une machine à laver bloquée sur essorage ne pouvait que laver tous les péchés sauf celui des odeurs fortes. Je soupçonne à ce propos une poussée d'hormones chez un ado coiffé à la POPPYS , collé à la tribu crêtée qui s'accrochait coûte que coûte à la scène... plus près de toi UNSEEN, plus près de toi... Et pour annoncer la bonne parole, NO FLAG n'a pas attendu que le coq chante trois fois, il a attaqué très vite, trop vite peut-être.


FRACASFRACAS - 7 CROWNS, Lille, la Chimère, le 5 avril 2009
FRACAS : [fraka] n. m. - 1475 : bruit qui résulte d'une rupture violente, de chocs ; par ext. : bruit violent. Tout est dans le nom de ce groupe californien. Bruit, violence et rupture. Et FRACAS n'était pas venu seul, les 7 CROWNS traînaient avec eux et avaient la tâche de nous aider à comprendre la définition donnée dans le Petit Robert.




€UROSHIMA€UROSHIMA - Les GUZZLERS - POGOMARTO, Lille, la Rumeur, le 2 avril 2009
Suis encore en retard, je viens de me prendre une saleté de sandwich sodexo dans une station service, pire que de la merde. Que fait la police ! Et bien sûr j'arrive trois mesures avant la fin du premier concert. Sur scène les POGOMARTO, dans la salle, plein de gens venus pour cette soirée estampillée Beno, danser le pogo. Et ce ne sont pas les GUZZLERS ni les €UROSHIMA qui ont fait retomber la pression. Soudain, une putain de tuile. C'est entre deux bières ou deux concerts, je ne sais plus, que la very bad news est tombée. Peter nous a quitté. On n'en a pas su beaucoup plus, on a eu de la peine à le croire, la nouvelle assomme... Des sons dans la cave nous ont appelé, on y est descendu mécaniquement... Notre pote aurait été le premier à le dire the show must go on.


BARBIROOZAThe MEATLES - BARBIROOZA - THREE CHEERS FOR DIRTY, MdE, Université de Lille I, Villeneuve d'Ascq, le 1er avril 2009
Après avoir fait 2 fois le tour du campus, je finis par comprendre qu'il faut prendre une transversale pour tomber sur la Maison des Etudiants plantée au pied de la BU. La culture et le savoir.... Un doux rêve... Pas de savoir ce soir, que de la culture musicale. The MEATLES, BARBIROOZA et THREE CHEERS FOR DIRTY étaient chargés de sortir les étudiants de leurs livres qui tout le monde sait, prépare leurs partiels de Pâques. Trois groupes, trois styles totalement différents, des anciens aux modernes en passant par l'intemporel et ce n'était pas un poisson d'avril.


MON AUTRE GROUPEFROM PLAN TO PROGRESS - BLACKSHEEP - DIEGO PALLAVAS - MON AUTRE GROUPE, Le Shaka Laka, Hazebroucq, le 28 mars 2009
Après les fennecs, voilà les chacals ou plutôt me voilà au Shaka Laka où Tcheck l'assos fêtait ses un an avec en prime une compile pleine d'inédits. Différence notable avec la veille, ça ne fouettait pas la mort chez le Shaka Laka pourtant c'était bien blindé, l'affiche a attiré la foule comme la charogne les mouches mais sans l'odeur. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'y croisait Till des GxP, en deux mots, il m'expliqua qu'il était avec son autre groupe, MON AUTRE GROUPE... Le temps de comprendre, Till avait disparu et les FROM PLAN TO PROGRESS de la perfide albion envahissaient la scène. La suite ? Les BLACKSHEEP ouvreurs des DIEGO PALLAVAS, icônes de la soirée. Quant à MON AUTRE GROUPE, c'était pour aider à passer à l'heure d'été et le traitement a été radical. Résultat de la soirée, je pensais finir par le dernier concert des SUPRÊMES DINDES et bien ceinture, j'ai raté leurs cuissots...


DANFORTHDANFORTH, La Rumeur, Lille, le 27 mars 2009
Il n'y a pas photo, dans l'échelle olfactive, ce soir, à la Rumeur, on a très largement dépassé les maxima autorisés ! Des effluves de fennecs crevés plombaient la cave malgré l'aspirateur à odeurs. Et cela n'avait pas l'air de déranger beaucoup les jeun's qui étaient là. Même les filles, venues admirer leurs mâles semblaient s'en accommoder sans peine. Sans doute une histoire de phéromones. Il faut dire qu'un ou deux groupes avaient chauffé l'atmosphère avant l'arrivée des DANFORTH et ont sans doute accéléré la production des glandes exocrines, mais à force de baigner dedans, j'ai survécu.


TWO STRA HOTELMOMO LAMANA - TWO-STAR HOTEL, Lille, le Blind Test, le 20 mars 2009
Entre un Juju qui se prend pour une boule de bowling tentant un strike au beau milieu d'une sortie nocturne d'adeptes du roller, un Scotch qui prend le bar pour une piste d'envol, un Crams qui avait de la peine à regarder son verre de bière transformé en tonneau de Danaïdes, il y avait au Blind Test une belle rencontre belgo-belge avec les MOMO LAMANA et les TWO-STAR HOTEL. Le garage et le punk rock étaientt de rigueur, en un rien de temps, le Blind Test était devenu un clone du CBGB's.


PIRATE LOVEMr MARCAILLE - Les MEATLES - PIRATE LOVE, Lille, la Chimère, le 15 mars 2009
Mr MARCAILLE, les MEATLES et les PIRATE LOVE. Un tiercé gagnant pour passer un bon dimanche soir. Tris noms, trois groupes fort différents. Le premier est mono membre, le second, un trio lensois et le dernier, un troupeau de rennes venus du grand nord, celui où il fait nuit 6 mois par an et cela a son importance.


LEO & les LUNAR TIKISLEO & les LUNAR TIKIS, Mons, l'Arcobaleno, le 14 mars 2009
Il fallait oser aller se perdre à Mons (B) le soir où le centre ville est fermé à la circulation. Mons, ses monuments, ses ruelles pavées sinueuses, les cohortes d'étudiants dont un paquet déjà bien gai à 22h00 et ses armées de bagnoles blanches estampillées police. Bonjour pour se garer... Je l'ai fait et je suis arrivé juste, tout juste à l'heure pour le départ du concert de LEO & les LUNAR TIKIS à l'Arcobaleno.



Les ARPENTEURSLes ARPENTEURS - Verlinghem, Gens de la Fontaine, le 10 mars 2009
La soirée commençait plutôt bien, j'embarquais une fille plantée sur le trottoir d'un boulevard sombre pour sombrer dans un troquet où du blues nous attendait. Un rade pas mal, dans une vieille taule avec une sorte d'urinoir géant à l'entrée qui a - paraît-il – des vertus curatives. Les planches sont coincées au fond de ce qui fut sans doute un gallodrome clandestin. La pause au bar s'imposait surtout accompagné comme j'étais, il fallait bien se montrer aux piliers de zinc venus pour la sauterie musicale. Quelques verres, quelques brèves puis les ARPENTEURS.


HELLBATSHELLBATS - NO FLAG - The PUNCHING PECKER GUNS 2009 - l'ARA, le 6 mars 2009
Un soir à Roubaix, une vaste bâtisse à cour intérieure, une petite porte, 2 vigiles et un paquet de keupons. Ça ne pouvait que cacher des choses intéressantes, en fait 3 concerts se déroulant à l'ARA avec en toile de fond, l'assos Rock and Roll Jihad, un merch de fringues toutes tailles, une expo d'affiches plus rock and roll trash les unes que les autres réalisées par LL Cool Dish et une leçon de musicologie, le hardcore à travers les siècles par David Boeing. Ah j'oubliais les groupes ! The PUNCHING PECKER GUNS ont ouvert les hostilités, HELLBATS nous a achevé et entre les deux, NO FLAG nous a explosé les oreilles.


DIG BASTARDBOOGIE BALAGAN - STINCKY LOU - BLACK DIAMOND HEAVIES, la Boîte à Musiques, Wattrelos, le 27 février 2009
La soirée de l'année disait le mail ! Bon il venait d'un Schnapps enthousiaste. On ne peut pas rater ça. Pourtant elle commence par la recherche d'un limonadier, élément indispensable à la soirée ! En piste, BOOGIE BALAGAN, STINCKY LOU and the GOON MAT et les mystérieux BLACK DIAMOND HEAVIES. Je ne sais pas si la soirée de l'année annonçait un bar sec comme le gosier d'un assoiffé au milieu du troisième concert ou si on avait assisté au concert de l'année. En tout cas, le niveau des zicos était inversement proportionnel à celui des cannettes.


DIG BASTARDDIG BASTARD - BAM [dtg], Lille, le Détour, le 26 février 2009
Ah le Détour ! L'endroit est sympa, on est sûr d'y croiser des potes mais pour sa cave, c'est toujours aussi intimiste avec et c'est nouveau, quelques éléments de décor donnant un peu de vie aux vieux murs de briques. Mais sur le plan lumineux, c'est toujours aussi glauque... Mais bon, on finit par s'y faire et on y revient au Détour. Surtout quand à l'affiche (qui n'a jamais existé d'ailleurs), les DIG BASTARD et BAM [dtg] apparaissaient en lettres de feu. Impossible de résister à l'envie d'aller se chauffer en se frottant à ces riot, voire kalachnikov girls bien que dans BAM [dtg], il y a deux mecs.


Mike SANCHEZMike SANCHEZ and his Band - La Boîte à Musiques, Wattrelos, le 19 février 2009
La Boîte à Musique est-elle devenue un bar lounge le temps d'une soirée ? On aurait pu le croire ce jeudi 19 février. Public plus proche de la retraite que de la fac, ambiance feutrée et surtout un Mike SANCHEZ très blues-jazzy au moins dans son premier set. Il ne manquait que des bunnies pour venir servir des cocktails. Bref une ambiance de fin de soirée propices aux rencontres coquines sur canapés confortables et accueillants, mais le temps n'étaient pas à la bagatelle, Mike SANCHEZ and his Band l'ont vite rappelé avec un second set très rock and roll. Les 60's s'étaient invitées.


ROBOCOP KRAUSELEKTROCUTION - ROBOCOP KRAUS - Lille, La Malterie, le 14 février 2009
On se pressait aux portes de La Malterie. Sur la porte, s'affichait un complet et devant, la mine dépitée, un paquet de monde... Je suis passé juste avant la fermeture des portes, du tout juste car bien entendu je n'avais pas réservé vu que logiquement j'aurais du me trouver à Tourcoing pour les GOJIRA. Mais, un mail d'une fille aux goûts sûrs, disait "Ce week end, si tu ne sacrifies pas aux traditions, je te conseille vivement, fermement, et absolument le concert de ROBOCOP KRAUS [...] et selon toute probabilité ça devrait être...merveilleux". Tant pis pour GOJIRA, je réponds à l'appel, non à celui des sirènes de la saint Valentin, mais à celui des ROBOCOP KRAUS dont j'ignorais totalement l'existence d'autant plus que c'étaient les ELEKTROCUTION qui ouvraient la soirée des amoureux.


ASHTONESA HELLA GOOD BAND NAME - ASHTONES - GUN ADDICTION, Anvers, De Koevoet, le 7 février 2009
Geef ons heden ons dagelijks brood ! Ou en français "donne nous notre pain quotidien". C'est vrai le jour où j'écris ces lignes, est le 6ème dimanche ordinaire mais rien à voir avec un quelconque office, c'est juste l'inscription que se trouvait au pied d'une sainte trinité lilloise, A HELLA GOOD BAND NAME, GUN ADDICTION et les ASHTONES. Avec eux, on est loin des cantiques, des psaumes ou d'un requiem, mais plutôt du côté de l'enfer. Et voilà où l'autoroute m'a emmené, à Anvers au De Koevoet.


BANANE METALIKBANANE METALIK and co, La Mare aux Diables, le 6 février 2009
Alors, les filles, c'était bien ? Voilà la question qui m'a été posé dès le lendemain d'une soirée plutôt infernale. Les filles, ce sont les furieuses des DIG BASTARD. Bien sûr que c'était bien, mieux même, on sent qu'elles bossent ces fainéantes ! Mais elles n'étaient pas seules. Face à elles, des spécialistes du triple 6, les The NIGHT of the SATANIC CANNIBALS, les VILAINS CLOWNS et surtout la monstrueuse BANANE METALIK qui a mis en transe plus d'une de nos DIG BASTARD ! Des cochonnes... Et comme on était en Belgique dans un lieu tout à fait adapté au triple 6, la Mare aux Diables, les CHAOS ETHILIK avait sorti leur infirme pour tirer les bières. La NIGHT of the SATANIC CANNIBALS pouvait commencer.


DEAD SEXY Inc.RODEO SUPERSTARS Inc. - DEAD SEXY Inc., Lille, la Chimère, le 5 février 2009
Quinze millions de téléspectateurs pour le petit nicolas qui squattait la prime time ce 5 février. On était un petit peu moins devant les RODEO SUPERSTARS Inc. et surtout les DEAD SEXY Inc. qui avaient quelque part la lourde tâche de faire oublier le split des TOXIC SONIC. Je ne sais pas si les quinze millions de bons citoyens ont bu avec plaisir les paroles de celui qui veut se faire roi, par contre je sais que les mauvais citoyens venus à la chimère qu'ils soient punks, métalleux, bikers, r-mistes, glandeurs ou branleur, ont vu leur investissement de 5euros s'épanouir en un bouquet supersonique qui fit largement oublier les belles paroles hypocrites surgissant du petit écran. Et en ces temps de crise, un investissement qui rapporte, ça ne se rate pas.


DISGRACEDISGRACE - The NIGHT of SATANIC CANNIBALS - The DENYALS, Lille, la Chimère, le 30 janvier 2009
Pas d'OUTRAGE ce soir, le groupe a annulé pour naissance, il faut bien assurer nos retraites ! A l'arrache, les Saints qui pointent ont dégoté les The NIGHT of SATANIC CANNIBALS, tout un programme... destiné à compléter la soirée ouverte par The DENYALS et DISGRACE. Ajoutez un bar mieux fourni en bière qu'en pinard, un paquet de monde qui a préféré affronter le gel à la froide Bones et on avait tous les ingrédients pour passer une bonne soirée.


The REAL McKENZIESMARTCHA - The REAL McKENZIES, Lille, la Chimère, le 27 janvier 2009
Les écossais portent-ils un slip sous leur kilt ? Question existentialiste que beaucoup se posent. Eh bien depuis ce 27 janvier 2009, j'ai la réponse et je ne suis pas le seul. Et pourtant je n'ai jamais mis un pied en Écosse et je ne suis pas sûr que les mecs venaient directement de là-bas mais on a vu quand même. Et KtonVu ? Vous le saurez plus loin, les REAL Mc KENZIES venant après les MARTCHA.


Les DIG BASTARDBROUT CHOUILLE - DAWN of PAIN - DIG BASTARD - MARTCHA, Lille, Le Détour, le 17 janvier 2009
Je n'ai pas pu m'empêcher d'aller au Détour ce samedi, sur le fly, Batman mon héros semblait m'inviter, moi Fred... J''espérais rencontrer ma spécialiste des chauve souris venue du fond de sa forêt. Mais non, par contre Batman sur le fly a attiré, le Détour était plein, trop peut-être, à se demander si c'était Batman l'origine de l'attroupement. Peut-être était ce MARTCHA ou les DIG BASTARD ou encore les BROUT CHOUILLE à moins que ce ne soient les DAWN of PAIN ou encore les BLACK's CADILLAC. Peut-être aussi les 3euros (destinés au rachat de matos) ou la tout simplement la preuve que les concerts reprennent bien. C'est sans doute un peu de tout cela quoique Batman, je n'en suis pas vraiment sûr.


PNEUMATIC HEAD COMPRESSORPNEUMATIC HEAD COMPRESSOR - DEE' n DEE, Lille, la Chimère, le 16 janvier 2009
On va battre le fer ce soir à la Chimère. Forges, haut-fourneaux, fours Bessemer, laminoir, tous ces procédés destinés à forger les plus beaux riffs n'ont plus de secret pour ces OS du métal que sont les ouvriers de l'aciérie DEE' n DEE, l'essentiel étant de les accorder pour en tirer quelque chose et nombreux ceux qui se sont plantés les transformant en gueuse d'une mauvaise fonte cassante et rouillante. On ne cherchait pas à la finesse, ce n'était pas le but des DEE' n DEE, ils préfèrent traiter la matière brute tout en puissance se moquant des résidus, le tout étant de livrer un matériau lourd et bien dense. Un truc difficilement ingérable et digérable pour ceux qui ont des intestins trop longs, des lingots qui laissent des traces de leur passage surtout après les premiers traitements de choc infligés par les PNEUMATIC HEAD COMPRESSOR, un travail préparatoire indispensable à toute transformation sonique industrielle.


RUSH' n ATTACKRUSH' n ATTACK - TEENAGE WASTELAND - STANDING the TEST, Lille, Le Détour, le 10 janvier 2009
La France caille, les sdf caillent, les vieux caillent, je me les pèle et je ne suis pas le seul. La Jeanne a enfilé au moins 2 collants et une culotte en pure laine vierge, la Clo a sorti son manteau long, une paire de bottes Mad Max la ferait plonger chez les goths. Oh my god... Il fallait en avoir envie de sortir un 10 janvier mais le premier concert de l'année, une affiche bruyante, ne se rate pas. Et 3 euros en échange d'un coup de tampon permettant d'accéder à la douce chaleur du bar, c'est presque donné. Que voulez vous, c'est la crise mais rassurez vous la déflation n'a pas encore refroidi les gicleurs de décibels que sont les RUSH' n ATTACK. Ces néerlandais en ont éjaculé un bon paquet dans une ambiance déjà hot suite aux beuglements des TEENAGE WESTELAND et des STANDING the TEST.



Tous les concerts 2008
All gigs in 2008

Tous les concerts 2007
All gigs in 2007

Tous les concerts 2006
All gigs in 2006

Tous les concerts 2004/2005
All gigs in 2004/2005




Liste des groupes
Bands List


Photorock sur
Pour être à la mode

Photorock sur
Pour être à la mode
photorock59



Bunnies Lille-Moulins


Prochains Concerts
Agenda de ma page MySpace



Inscription à la mailing liste : fred@photorock.com


Mentions Légales :
photorock.com / Frédéric Loridant
Tous les textes et toutes les images provenant de www.photorock.com sont soumis à la licence Art Libre / Creative Commons 
Licence ART LIBRE
En cas d'utilisation, c'est cool de prévenir ! Merci d'avance.
 

Linux Counter Use
# 365778


Document made with Kompozer

Mandriva

OpenSuse

Kubuntu
# 10874

Kallery

Pour vous libérer :

Download Firefox

Download Open Office

Greenpeace :

Greenpeace

Météo locale :

Météo locale


Archives :

Tous les concerts 2008
All gigs in 2008


Tous les concerts 2007
All gigs in 2007


Tous les concerts 2006
All gigs in 2006


Tous les concerts 2004/2005
All gigs in 2004/2005

Tous les groupes /
All bands


Photorock History



Fred Loridant 2009