Retour à photorock.com

Retour Contacts

JIM JONES REVUE

Wattrelos,
La Boîte à Musiques, le 13 janvier 2010

Dandies de la scène rock and roll, dignes successeurs des maîtres du rock and roll, JERRY LEE LEWIS, LITTLE RICHARD et consorts, avec un traitement sonique à la CRAMPS, la JIM JONES REVUE est venue lacérer les murs de la Boîte à Musique et les oreilles des quelques 200 aficionados présents.

Look impeccable à l'anglaise, bref, des mecs classes avec juste assez tatouages leur donnant un petit côté mauvais garçons qui ne peut que donner des frissons aux bourgeoises. La couleur sonore est annoncée rapidement par le roadie qui teste les guitares, les décibels sont là... La suite a laissé des traces dans les esgourdes et a donné des suées intimes aux filles présentes. Du rock and roll de furieux joué à saturation, des monstruosités soniques sorties tout droit d'un garage à Aston Martin surgonflée tournant au méthanol, des giclées de testostérones à rendre jaloux les mâles présents. A droite, un piano devenu fou, à gauche son pendant à la six cordes et au centre le Jim Jones himself qui reste impeccable dans cette ambiance cyclonique, le bassiste semble gouverné par sa quatre cordes incontrôlable et derrière, caché, un batteur explosif, pas du TNT, du thermo nucléaire. De cette folie, on en est ressorti vanné, épuisé par cette débauche de rock and roll garage intense et agressif, mais que c'est bon. J'en suis même à me demander si ce set destructeur mais ô combien jouissif, n'a pas chatouillé dans le bon sens mon côté masochiste refoulé, merde, il n'y a pas que les gonzesses qui ont droit aux frissons.

jimjonesrevue01.jpg
jimjonesrevue01.jpg
jimjonesrevue02.jpg
jimjonesrevue02.jpg
jimjonesrevue03.jpg
jimjonesrevue03.jpg
jimjonesrevue04.jpg
jimjonesrevue04.jpg
jimjonesrevue05.jpg
jimjonesrevue05.jpg
jimjonesrevue06.jpg
jimjonesrevue06.jpg
jimjonesrevue07.jpg
jimjonesrevue07.jpg
jimjonesrevue08.jpg
jimjonesrevue08.jpg
jimjonesrevue09.jpg
jimjonesrevue09.jpg
jimjonesrevue10.jpg
jimjonesrevue10.jpg
jimjonesrevue11.jpg
jimjonesrevue11.jpg
jimjonesrevue12.jpg
jimjonesrevue12.jpg
jimjonesrevue13.jpg
jimjonesrevue13.jpg
jimjonesrevue14.jpg
jimjonesrevue14.jpg
jimjonesrevue15.jpg
jimjonesrevue15.jpg
jimjonesrevue16.jpg
jimjonesrevue16.jpg
jimjonesrevue17.jpg
jimjonesrevue17.jpg
jimjonesrevue18.jpg
jimjonesrevue18.jpg
jimjonesrevue19.jpg
jimjonesrevue19.jpg
jimjonesrevue20.jpg
jimjonesrevue20.jpg
jimjonesrevue21.jpg
jimjonesrevue21.jpg
jimjonesrevue22.jpg
jimjonesrevue22.jpg
jimjonesrevue23.jpg
jimjonesrevue23.jpg
jimjonesrevue24.jpg
jimjonesrevue24.jpg
jimjonesrevue25.jpg
jimjonesrevue25.jpg
jimjonesrevue26.jpg
jimjonesrevue26.jpg
jimjonesrevue27.jpg
jimjonesrevue27.jpg
jimjonesrevue28.jpg
jimjonesrevue28.jpg
jimjonesrevue29.jpg
jimjonesrevue29.jpg
jimjonesrevue30.jpg
jimjonesrevue30.jpg
jimjonesrevue31.jpg
jimjonesrevue31.jpg
jimjonesrevue32.jpg
jimjonesrevue32.jpg
jimjonesrevue33.jpg
jimjonesrevue33.jpg
jimjonesrevue34.jpg
jimjonesrevue34.jpg
jimjonesrevue35.jpg
jimjonesrevue35.jpg
jimjonesrevue36.jpg
jimjonesrevue36.jpg
jimjonesrevue37.jpg
jimjonesrevue37.jpg
jimjonesrevue38.jpg
jimjonesrevue38.jpg
jimjonesrevue39.jpg
jimjonesrevue39.jpg
jimjonesrevue40.jpg
jimjonesrevue40.jpg



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010
Valid HTML 4.01 Transitional