Photo Rock
Kevin Coyne

au
Spirit of 66
le 26/10/2001



On le croyait perdu au fond des méandres de son cerveau ou encore dans les profondes forêts germaniques, et non Kevin Coyne sévit toujours pour le plus grand plaisir des amateurs de musiques décalées dans le temps et l'espace. Ce grand Monsieur se produisait au Spirit of 66 pour la seconde fois et foi de Francis Géron, le précédent concert était l'un des trois meilleurs qu'à connu le temple du rock.....
Je n'y était pas, mais, habitué au prestations de groupes progressifs, il n'y a pas de doute : Kevin Coyne ne joue pas dans la même cour. C'est un grand, un très grand bonhomme qui, rien que par sa présence, ses roulements d'yeux, sa chevelure blanche incoiffable, son profil de bon vivant et ses expressions, subjuge, accroche et tétanise le public. Pour preuve, c'est l'une des rares fois où ne bourdonnaient pas dans la salle, les éternels commentaires ou bavardages irrespectueux.

Avec son charisme et sa musique intemporelle et inclassable, Kevin Coyne nous a invité à une promenade dans les origines même du blues, du rock, dans une sorte de rythm'and blues décalé par les ambiances et surtout sa voix coincée entre celle de Lou Reed et celle d'Arno. Puissance, finesse, apparente légèreté et facilité, émotion, conviction, révolte et respect, voilà ce qui caractérise l'architecture de sa musique. Et les piliers de cet édifice sont d'excellents musiciens (Harry Hirschmann à la basse et Werner Steinhauser à la batterie) dont son fils (Robert Coyne) à la guitare et au clavier. Le dénuement de la scène contraste avec d'autres qui la noient sous le matériel. Et pourtant...

Avec de tels engagements et un tel charisme, on comprend pourquoi Johnny Rotten l'a cité en référence. Kevin Coyne, artiste complet (peintre, écrivain...) vit pour son art et sait le faire partager en nous emmenant dans ses longs voyages et ses longs délires presque sans fin. Le moins bien du show, les lumières qui se rallument après deux heures de promenade dans....


Set-list (établie à partir de la review de DD - guestbook of the Spirit of 66)

Have a merci - Love you so - Schoolboy - You got to teach me to love you - ??? - Sugar Candy Taxi - Room for a fool - Forgive me - Having a party/Fuck the millionairs - Teenage Queen  - Take me back in your arms - Out on the park - My wife’s best friend - House on the Hill - Happy little fat man - I’m wild - Pony Tail song
Rappels : 1 : Lovin’ hand - 2 : Strange locomotion - 3 : SUZY Q de Creedence








f.loridant@photorock.net