Retour à photorock.com

Contacts


KRYPTONIX - SPUNY BOY and the SWITCHERS


Loos,
Le Petit Badau, le 09 février 2008

Du psycho chez les bikers ! Photorock au milieu de motos, de fûts d'huile et de moteurs éclatés, le tout dans un décor franchement bibine. Photorock fait de la pub pour une certaine abbaye mais en dessous, se sont succédés les SPUNY BOY and the SWITCHERS et les KRYPTONIX. Pas de graisse ni d'huile, du rockabilly et du psycho et des bières bien entendu. Et tout cela devant les badauds du Petit Badau dont certains visiblement des habitués ont eu peur de voir leur pastis tourner !

Pas de basse ce soir, uniquement des contrebasses ! Les SPUNY BOY and the SWITCHERS sont du coin, du moins pas très loin. Ils sont trois (avec une guest star venue jouer un ou deux morceaux) et nous balancent du haut de leurs 20 ans, des salves électriques baptisées GENE VINCENT, Eddy COCHRAN, ELVIS and co avec une vivacité rare. Et non content de nous faire revivre les débuts du rock and roll, ils nous ont gratifié d'une compos perso qui avait tout à fait sa place dans la riche set-list. Il ne manquait que Fonzy pour compléter le tableau ! A défaut, on a eu le gros Mat qui est venu annoncer qu'après un mois de siège à la friterie de la gare, il avait enfin gagné la figurine de Shrek (venue de Krypton ?).

Cliquer sur l'image - click on the pic

SPUNY BOY and The SWITCHERS SPUNY BOY and The SWITCHERS SPUNY BOY and The SWITCHERS SPUNY BOY and The SWITCHERS

Non, Shrek était bien venu de la friterie, ce sont les KRYPTONIX, ces extra-terrestres du psychobilly french touch, qui viennent de Krypton ! Squattant les clubs et bars enfumés depuis 1992 suite au crash d'une météorite qui les a contaminé qu'ils disent. Je ne sais pas si c'est un moyen de cacher un pendant inavouable pour MOTORHEAD, le punk et le rock and roll pur jus, mais si c'était vrai, je vais vite aller attendre dans mon jardin en sifflant l'apéro le retour de la comète... Bref, ces KRYPTONIX renvoient Superman à la nurserie en démarrant au premier coup de kick et en foutant une patate d'enfer aux pogoteurs présents. Et comme leur set-list était trop courte (20 morceaux !) et que l'ambiance était kryptonique, ils ne se sont pas gênés pour en balancer3/4 de plus histoire de mieux apprécier le demi qui forcément allait suivre.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The KRYPTONIX The KRYPTONIX The KRYPTONIX The KRYPTONIX




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008