Retour page principale
KWÂM
Le Rockline

Lille, le 14 juin 2001


Kwâm ! Quoi Kwâm ! et avec un accent circonflexe sur le A.
C'est Kwâm, quoi ? Du rock français. Ah !

Comme pour la Pop,  le rock français est un vaste tiroir où l'on met tout et n'importe quoi. On y trouvait Starshooter, un exemple vrai et
on y trouve aussi Louise Attack, plus proche de la variété de baloche que du rock (j'entends déjà les hurlements....).  Où  situer Kwâm ?
La formation, un guitariste, une gratte sèche, un batteur, un bassiste et un saxo, n'est pas vraiment canonique.
Plus que la sèche, souvent utilisée dans les groupes dit Pop ou rock français (cf le défunt Color of Spring), c'est le sax qui m'a surpris.
Instrument parfois difficile, instrument au son magique exaltant les sentiments jusqu'au paroxisme, Kwâm sait l'utiliser à bon escient,
créeant des ambiances où l'homme parle avec son instrument, se bat avec et survit. Dans certains morceaux, ceux que je considère comme
les meilleurs, la guitare et le sax se répondent, luttent corps à corps ou entrent en parfaite communion : de vrais instants de plaisir.
Je ne m'étendrai pas sur leur musique n'étant pas un mordu de "rock français", les compos me paraissent équilibrées et bien léchées et ils occupent bien la scéne
Pour finir... , j'ai ENFIN quelques clichés qui sont à mon goût. Aurais-je donc dompté la pénombre du Rockline ?
NON, il me manque encore et toujours celui qui occupe la position centrale et le batteur, ils sont perdus dans le noir !