Retour à photorock.com

Contacts


LABO


Lille,
Le Biplan, le 01 février 2008

LABO !!J'ai l'impression d'assister à une résurrection. La dernière fois que je les avais croisé, c'était dans une chouette ambiance psychédélique à la Malterie avec un répertoire qui flirtant avec des ambiances Floyds, collait bien aux images. C'était en novembre 2005 (voir ICI et depuis, rien. Pas tout à fait cependant, un 4 titres venait boucher le trou et dernièrement, un album, One Billion Satellites sortait des tables de mixage avec une sortie prévue le 25 février 2008. Outre les quelques perles accessibles via le labomyspace, le concert du Biplan se voulait une découverte en avant première de One Billion Satellites derrière lesquels se cachent une pop très anglaise assez sophistiquée et spatiale pour me chatouiller très agréablement mes oreilles...

Autant commencer par les griefs. Le Biplan a un max de qualité sauf une : les lumières ! Bien qu'il y ait un progrès certain, ça reste toujours dans les ambiances intimistes bien difficiles à pixelliser ! Autre souci fort heureusement réparé dans la seconde partie du set, la guitare trop en arrière, écrasée par le chant et une basse bien présente ne se limitant pas à un boum boum se collant à la batterie. Pour le reste, on buvait du petit lait. En dehors de deux/trois privilégiés connaissant l'embouteillage spatial, le public ne connaissait de LABO soit rien du tout comme mes potes, soit les anciens titres. Et le groupe pour peut être se rassurer engagea son concert avec Second Shot du satellite précédent, titre qui prend son temps à monter en puissance et qui a un côté floydien avant de nous envoyer au beau milieu des One Billion Satellites. LABO flirte toujours avec cette pop/prog spatiale comme seuls les anglais ont su faire. Le second morceau, faisant toujours dans la ballade, pourrait se retrouver dans la cour, vaste il est vrai, du Roi Pourpre. La suite est du même acabit, de cette pop particulière qui emprunte beaucoup non pas aux morceaux mais aux ambiances des FLOYDS, KING CRIMSON et autres "dinosaures" sans lesquels la zique actuelle ne serait pas là, et dont dans le genre, un PORCUPINE TREE fait figure de chef de file. Seul 2Late2high a pu donner un moyen de se raccrocher au LABO connu sur l'aire de lancement de Kourou, ce titre est un ultime avatar de l'expérience Xtase. On avait senti le changement venir avec des bijoux tel Sys.Err.14 ou Isotope, voire Outside mais rien n'annonçait un somptueux Sydney ou la version acoustique de Echoes dont le nom doit suggérer des choses à certains... LABO semble être en orbite maintenant. Qu'il se y reste et continu ses explorations pour nous les transcrire en ondes soniques. Première réception le 25 février dans les bonnes boutiques et avant goût sur Labomyspace

labo601 labo602 labo603 labo604 labo605 labo606
labo601.jpg labo602.jpg labo603.jpg labo604.jpg labo605.jpg labo606.jpg
labo607 labo608 labo609 labo610 labo611 labo612
labo607.jpg labo608.jpg labo609.jpg labo610.jpg labo611.jpg labo612.jpg
labo613 labo614 labo615 labo616 labo617 labo618
labo613.jpg labo614.jpg labo615.jpg labo616.jpg labo617.jpg labo618.jpg
labo619 labo620 labo621 labo622 labo623 labo624
labo619.jpg labo620.jpg labo621.jpg labo622.jpg labo623.jpg labo624.jpg
labo625 labo626 labo627 labo628 labo629 labo630
labo625.jpg labo626.jpg labo627.jpg labo628.jpg labo629.jpg labo630.jpg
labo631 labo632 labo633 labo634 labo635 labo636
labo631.jpg labo632.jpg labo633.jpg labo634.jpg labo635.jpg labo636.jpg


Frédéric Loridant / Photorock.com 2008