Retour à photorock.com

Contacts


LENA DELUXE - PERU PERU


Lille,
La Malterie, le 08 février 2008

Une blonde à la guitare, une brune à la batterie, une carte blanche donné à LENA DELUXE et voilà une Malterie remplie, tant pis pour les retardataires... Il y a déjà un an au moins que ce duo bourdonne dans le paysage musical lillois. Je m'étais promis d'atterrir dans l'un de leur concert, la carte blanche, la Malterie, des copines deluxe intéressées par LENA, ont fini par me convaincre de sortir un vendredi. Tant pis pour les experts ! Qui dit carte blanche dit invités. Et il y en a eu un paquet avec pour ouvrir cette soirée très féminine et blanche, les PERU PERU de Lille.

Les PERU PERU ne sont pas une bande locale adepte de la flûte de pan et du poncho mais d'une réunion de zicos plutôt de bon niveau. J'y ai reconnu la bassiste de RADIATEUR, groupe audacieux qui osait sortir des sentiers battus. Ce soir, tout en restant dans l'acrobatique sonique, j'ai eu du mal à définir les orientations tant elles sont multiples. On passe d'un morceau quasi a capella avec juste une basse acoustique et trois notes de clavier à un ensemble baroque voire maniéré. Pour être franc, le premier morceau agréable pendant 20s m'a vite énervé. La suite dans un autre ton m'a fait oscillo comme un culbuto dans un je t'aime moi non plus en dehors un morceau puisant dans le début des seventies qui m'a accroché tout net. Impossible de savoir sur quel pied danser. Ce n'est pas "j'aime ou je n'aime pas ou encore bof", il y a des deux (pas du troisième) sans que je ne réussisse encore à trancher...

Cliquer sur l'image - click on the pic

PERU PERU PERU PERU PERU PERU PERU PERU

Après cette première partie en demi-teinte, l'attente, la longue attente. Des grattes accordées 3 ou 4 fois, l'arrivée des musiciens, leur départ, la salle plongée dans le noir dix minutes avant que cela commence, une Dj ne maîtrisant pas parfaitement la table de mixage.... C'était long... Et ce n'était qu'un début, tout le concert fut long. Quatorze morceaux en 90mm avec des invités un morceau sur deux en moyenne, imaginez, il faut bien qu'ils s'installent, qu'ils s'accordent etc. Plus une corde de cassée sur la fender télécaster et ... Je ne connaissais de LENA DELUXE que les 2 myspace, Charly et son pote qui commencent tout doux avant de s'énerver un peu. Le concert fut plus dans la tendance énervée que dans le calme plat et c'était tant mieux. Le duo guitare batterie est bien au point et sort des feeling agréables avec un côté Laetitia SHERIFF très prononcé (voilà ce que c'est de se barrer en Bretagne, on laisse la place libre) ce qui n'est pas pour me déplaire. A chacun ses pêchés mignons. Cette carte blanche m'a donné l'impression que les LENA DELUXE, la blonde à la six cordes et la brune aux baguettes, avaient de l'assurance, des morceaux qui tiennent la route et qui gagnaient encore en intérêt quand les LENA DELUXE étaient accompagnées d'un(e) bassiste. Les 4 cordes donnent du corps et les deux morceaux où Julie, l'ex-RADIATEUR, la PERU PERU, balança ses notes, furent d'excellents moments. Quand aux autres musiciens invités, je n'ai pas l'impression qu'ils aient apporté beaucoup plus, on flirtait surtout avec le boeuf ou la jam session entre copains qui passent un bon moment ensemble. C'est ça aussi les Cartes Blanches.

Cliquer sur l'image - click on the pic

LENA DELUXE LENA DELUXE LENA DELUXE LENA DELUXE




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008