Retour à photorock.com

Contacts


dAS MODEL - DON VITO

Le SINGE BLANC


Lille,
Le CCL - le 17 mars 2008

Cela faisait un bail que je n'avais pas mis les pieds, rue Colmar, au Centre Culturel Libertaire et j'avoue que le lieu a encore gagné en sympathie. Non, il ne faut pas rêver, les lumières de sallecave sont toujours aussi nombreuses... mais la dite sallecave a reçu de belles couleurs et les tuyaux d'évacuation des chiottes servent de terrain de jeux à des boas en peluches ! Des nounours, les anars ! Mais ils ont toujours des idées comme celle de l'apéro-concert (19h00-21h00) qui recevait ce soir une affiche improbable, un brainstorming sonique réunissant dAS MODEL, DON VITO et le SINGE BLANC.Il ne manquait que les BËTES de SCENE et ZERO WATT pour compléter ce tableau mais je ne sais pas comment on s'en serait sorti !

Une guitare brossée tronçonnant à tout va, de grosses attaques à la basse, une batterie éclatant les rythmes et parfois une voix mégaphonnée, voilà en action les dAS MODEL. Du noise alambiqué piochant autant dans la prog, le R.I.O., dans le lourd, voire dans la new wave , dAS MODEL aime surprendre, casser les rythmes brutalement passant d'une plage calme à une éruption provoquée par une montée de la basse, des riffs rageurs ou un démarrage de batterie toutes cymbales hurlantes. Et ça marche ! Et leur premier skeud en galette vaut le jus.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DAS MODEL DAS MODEL DAS MODEL DAS MODEL

Il n'y a pas un mois que j'avais croisé le high power trio des DON VITO et je ne pouvais pas rater cette venue n'ayant pas tout suivi leur débat animé à la Malterie. Car DON VITO, c'est une conversation exaltée à quatre, les trois DON VITO et nous public. Avec l'avantage non négligeable pour moi de connaître les morceaux et cette impression de participer plus activement à leurs délires découpés à grands coups de basse, vrillés par une six cordes sauvage et disloqués par une batterie furieuse. Et tout ça sans aucune sensation de violence. Impressionnant les teutons de Leipzig !

Cliquer sur l'image - click on the pic

DON VITO DON VITO DON VITO DON VITO

Après cette conversation sonique qui n'avait rien d'une discussion de salon de rombières, place au SINGE BLANC, duo de basses soutenues par une batterie. La formation est drôlement efficace mélangeant un noise (?) qui ne fait pas dans le sveltesse (on pourrait s'en douter) avec un côté tribal au chant rappelant des vocalises à la MAGMA entre 2 vociférations de gorilles enragés. C'est lourd et puissant et ça ne se répète pas. C'est là que réside la force de nos King Kong soniques, cette puissance qui nous aspire dans leurs forêts pleines de surprises à en perdre la tête. Difficile de décrire cette espèce que l'on ne croise que trop peu souvent, le SINGE BLANC est encore trop sauvage pour se laisser capturer.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Le SINGE BLANC Le SINGE BLANC Le SINGE BLANC Le SINGE BLANC




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008