Retour à photorock.com

Retour Contacts

The MOOKILLS
LIPSTICK VIBRATORS

Lille,
Le Détour, le 21 juin 2011

Morne dimanche, le vent souffle, on dirait presque de la bise pourtant on est le 19 juin... Il y a du monde à l'entrée du Détour, la terrasse est sortie et les gens se pressent, la clope au bec, autour de bières, qui vu la température, réchauffent au moins le gosier. Dans le Détour, c'est plus calme, les MOOKILLS se préparent ou plutôt, alternent branchement d'un jack et bibines... Trois guitares et 2 micros permettent de calculer la consommation... Pourtant,ils n'étaient pas tous seuls ces MOOKILLS ; derrière, pour faire oublier le froid et l'attente, les LIPSTICK VIBRATORS... et comme dit la sagesse populaire, plus les préliminaires sont longs, plus ... les LIPSTICK VIBRATORS sont efficaces.

En voyant les MOOKILLS, on se demande toujours si l'on assiste à un concert d'un groupe ou à une jam session ? Il y a des ex-SICK LIVERS, des HELLA GOOD BAND NAME et un GUN ADDICTION. Trois sensibilités différentes qui viennent s'éclater dans des compos qui sentent bon les RAMONES et quand ils ne plongent pas dans ce punk-bubble rock terriblement efficace, les MOOKILLS envoient une reprise des KEPI GHOOLIE histoire de ne pas varier du tout... En tout cas ils nous ont vite fait oublié le retard avec leur rock primitif qui ne se prend pas la tête.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The MOOKILLS The MOOKILLS The MOOKILLS The MOOKILLS


Les LIPSTICK VIBRATORS ont été bien plus rapides pour s'installer et ils ont même réussi à donner un coup de lumière dans l’alcôve du Détour. Le groupe monte rapidement en puissance. Les premières vibrations procurent très vite des effets, on frissonne, les extrémités dardent, les productions de testostérone et de cyprine fonctionnent à plein régime. Le batteur gesticule en imprimant un rythme d'enfer soutenu par une basse (taille XS) habile des doigts, les 2 guitares giclent des riffs orgasmiques et ce gang bang sonique est orchestré par un chant bien généreux et plein de fougue ! Le plaisir gagne vite le public et ce ne sont pas les quelques pannes qui ont fait baisser la tension (avec mention spéciale à l'ex-bassiste des GEE STRINGS qui s'est improvisé roadie de fortune).

Cliquer sur l'image - click on the pic

LIPSTICK VIBRATORS LIPSTICK VIBRATORS LIPSTICK VIBRATORS LIPSTICK VIBRATORS



Frédéric Loridant / Photorock.com 2011

Valid HTML 4.01 Transitional