Retour à photorock.com

Contacts


PONCHARELLO - LOADIND DATA


Lille,
La Chimère, le 21 mars 2008

Vendredi saint ! Les cloches sont parties à Rome faire le plein d'oeufs, enfin pas toutes, les PONCHARELLO et les LOADING DATA s'étaient paumés, gps en panne et avaient atterri à la Chimère et comme le dit le proverbe, "tous les chemins mènent à la Chimère", c'est tout naturellement missel en main, que je m'y suis retrouvé et sans gps, j'ai juste suivi les cloches.

PONCHARELLO attaquent les premiers le chemin de croix. Les stations sont avalées à grands coups de génuflexions et de riffs avec une fois n'est pas coutume, un son bridé à 95db, recueillement et vendredi saint obligent. Et finalement, si les zicos n'avaient pas les retours nécessaires, le public avait un son digne du groupe, presque limpide, qui a transcendé leur rock tendance rock. Même si le vin était servi dans un verre de picon en guise de calice, c'était un nectar des dieux millésimé 102db en pointe ; la liesse de pâques deux jours avant, les stations ayant été sifflées cul-sec. Je ne sais pas si c'était très catholique tout ça, mais les PONCHARELLO en ont converti plus d'un avec leurs chants religieux(?).

Cliquer sur l'image - click on the pic

PONCHARELLO PONCHARELLO PONCHARELLO PONCHARELLO

Les PONCHARELLO ayant brûlé toutes les stations du chemin de croix à vitesse subsonique, les LOADING DATA furent chargés de respecter un peu mieux la tradition. Autant les PONCHARELLO tapent dans le rock tendance rock, les LOADING DATA font dans un rock tendance hard rock ou stoner si on veut faire moderne, avec des rythmes moins speed mais plus lourd, réguliers comme un marteau enfonçant un clou. Je les verrai bien avec ZOE (cherchez pas, elle n'était pas au pied de la croix, ce sont les hard-rock stoner de Calais). Au beau milieu de set bien desservi par la voix, la transsubstantiation qui rappelle que le rock and roll est omnipotent : un morceau pondu par le bassiste louant franchement des ambiances BURNING HEADS. La Chimère serait-elle l'antichambre des starways to heaven ? On peut en douter, fêter pâques le vendredi saint n'est pas très orthodoxe, à se demander si l'on ne s'est pas trompé de crémerie, des têtes brûlées à la messe ! Ce ne sont tout de même pas des chrêmes.

Cliquer sur l'image - click on the pic

LOADING DATA LOADING DATA LOADING DATA LOADING DATA




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008