Retour à photorock.com

Contacts

26 TEARS - LUCKY DEVILS

Templeuve (B),
La Mare aux Diables, le 14 novembre 2009

Soirée désert devant un feu de camp ! Voilà un peu l'ambiance qu'il y avait à la Mare aux Diables lors d'un concert des LUCKY DEVILS et des 26 TEARS. Le désert car on était une vingtaine à tout casser, le feu de camp car les lights, un orange jaune ultra violent en façade donnaient cette couleur "feux de camp sur la plage un soir d'été avec l'inévitable apprenti guitariste massacrant jeux interdits". je vous rassure, il n'y a pas eu de jeu interdit, ni d'incantation faute de diablesse (un comble à la Mare aux Diables) mais du rock and roll même si cela tenait plus de la répet.

Nous n'étions même pas 26 à verser des larmes devant 26 TEARS. Le trio belge fait dans une new wave electro tendance batcave, bref un truc avec une voix féminine assez sombre, une guitare tranchante et une basse bien lourde qui hache la boîte à rythme. Perso, j'en suis resté à BAUHAUS, aux BOLLOCKS BROTHERS voire à NACHT und NEBEL pour faire dans le local, pour le reste je n'y connais absolument rien. Disons que les 26 TEARS ont largement dépassé le stade des leçons de guitare et que la chanteuse sait se servir de ses cordes vocales sans pour autant faire dans le trémolo. Enfin, je m'attendais à une zique plus noire, la boîte à rythme sort les 26 TEARS des profondeurs de la dépression qui hante les gens qui sont accros à ce genre musical.

Cliquer sur l'image - click on the pic

26 TEARS 26 TEARS 26 TEARS 26 TEARS

La dernière fois que j'ai croisé les LUCKY DEVILS, c'était dans un troquet avec une arrière salle minuscule où une centaine de personnes s'entassait dont certains comptaient pour 2... Un moment de folie qui avait totalement surpris les LUCKY DEVILS ! A la Mare aux Diables, les diablesses étaient sans doute restées devant le foot (pffufff), idem pour les bikers coincés dans un troquet face au même match de foot, une bière à la main... On était quand même plus qu'au 26 TEARS, les 4 bachelorettes qui m'accompagnaient, avaient fini leur frites et leurs jakasseries féminines et rejoint la salle sans doute attirées par la banane de Phil, les ray-ban de Vivien et surtout la musculature de Ricky. Bref elles en avaient plus pour les DEVILS que pour moi, The Bachelor... pffufff. LUCKY les mecs. Quant au concert, rien à dire, un plaisir musical un peu fort pour les vierges oreilles de mes bachelorettes, un beau voyage dans leurs 4 albums qui a singulièrement manqué de supporters... Et pour les photos... au final, je n'en suis pas très fier, c'était l'enfer... et je n'en suis pas le maître.

Cliquer sur l'image - click on the pic

LUCKY DEVILS LUCKY DEVILS LUCKY DEVILS LUCKY DEVILS




Frédéric Loridant / Photorock.com 2009

Valid HTML 4.01 Transitional