LEIDEN - MANIMAL

LYCOSIA


Saint-André-lez-Lille, le 2 octobre 2004


LEIDEN se prépare, un groupe est déjà passé, la salle est bien remplie, le bar aussi. Cette sortie dans le milieu du métal et du métal gothique se justifiait par LYCOSIA, les rois du glam goth de luxe, la tête d'affiche de cette soirée Alien. Et LYCOSIA, ça ne se rate pas. Entre les deux, MANIMAL, une drôle de bête qui mord...

LEIDEN est une de ces formations à chanteuse flirtant entre The GATHERING et NIGHT WISH. Ils se plaisent dans une sorte de dark métal atmosphérique avec des dérapages bien contrôlés dans le death. C'est bien fait, carré, la chanteuse tient bien la route, ensorcelle parfois, encore un peu jeune sans doute mais plein d'avenir.

cliquer sur l'image - click on the pic



Un court changement de plateau, pas de changement de guitariste, on prend le même, on ajoute 4 comparses qui ont baigné dans le death métal tout jeune et on lance la cuisson. La sauce MANIMAL prend vite et on comprend vite que ce ne sera pas un mets allégé, mais une sauce bien lourde et goûteuse. Les MANIMAL se complaisent avec aisance dans un death métal mâtiné avec du hardcore et le fruit de cette copulation sonique donne quelque chose qui rassembla vite les spectateurs au pied de la scène de peur d'en gaspiller une miette. Mais tout a une fin...

cliquer sur l'image - click on the pic



Des lights tout en douceur enfantèrent une pénombre dans laquelle se faufilèrent les membres de LYCOSIA. Le Glam Goth de Luxe clamé par le groupe prend toute sa signification avec leur arrivé sur scène. Apparaissent en remplacement des métalleux chevelus ou crêtés, une geisha à la basse, MC Vy , MC Christi Scythe, un cavalier des steppes armé de guitares, MC Versa, un gothico-punk fou de six cordes et son compère MC Vice le Nosferatu des claviers en personne, le tout coordonné par Don Regno, sorte de toile multicolore s'exprimant sur une batterie.. Et en plus, les lights qui enveloppent tout ce petit monde Glam Goth de Luxe plongent la scène dans des atmosphères à la Friedrich Wilhelm Murnau, mais en version coloriée.

cliquer sur l'image - click on the pic



Fort de 3 albums, les LYCOSIA après ses happenings avec Teen Machine qui mêlaient érotisme, sensualité et violence féminine, poursuivent leurs expérimentations dans un métal énergique, mélodique avec des refrains qui se gravent sans peine dans les boîtes crâniennes, le tout enrobé d'atmosphère franchement gothique, mais du gothique coloré et pailleté. Puisant une énergie dans les repaires de chauve souris et de corbeaux, l'adjonction de sons nouveaux et mystérieux venus des expériences sibériennes du chanteur, leur évitent de tomber dans des élucubrations lugubres vite gonflantes ou risibles. Au contraire et Don Regno le rappela bien, les LYCOSIA sont là pour le rock and roll avec en plus la richesse d'une iconographie vivante, colorée et baroque, donnant autant à voir qu'à écouter. Et après leur trop longue absence des planches, c'est un plaisir que de retrouver LYCOSIA dans une nouvelle mouture certes, mais surtout dans un grand set glam gothico-rock de luxe qu'il ne faut pas rater.



Frédéric Loridant
Octobre 2004

Frédéric Loridant ©2004