Retour � Photorock
Retour / Back

Magma Web site

au
Le Spirit of 66

Verviers, Le Spirit of 66 le 27 octobre 2002
English translate at the bottom

Bien qu'à mille lieux d'être un stade antique où la rédemption musicale se fera (texte introductif à K.A.), le Spirit of 66 peut se vanter d'avoir reçu pour la seconde fois dans ses murs MAGMA, ces envoyés extra-terrestres guidés par Dark Vander, et dont la mission se veut bienfaitrice en colorant les noirs côtés de la musique, seul antidote à la bêtise de l'Homme.



cliquer sur l'image - click on the pic



Huit personnes occupaient la petite scène intimiste du Spirit of 66, et deux cents spectateurs en face, à quelques centimètres de ces Maîtres du rock français, vibraient de tous leurs muscles sous les coups vigoureux voire guerriers, de la thérapie de choc MAGMAienne administrée à doses surtout pas homéopathiques. La musique de MAGMA ne se décrit pas, elle se vit. Plus encore, les concerts restent des moments uniques d'où certains s'enfuient en courant de peur de perdre âme et convictions mais où surtout, beaucoup monte avec Vander et son équipage dans le vaisseau MAGMA, cette admirable MEKANÏCK destinée à explorer KOBAIA, ce monde fantastique. Et pas de repos, les morceaux joués bien que se comptant sur les doigts d'une main, ne laissent aucun répit.





Ouvrant par une courte compo d'une vingtaine de minutes avec Christian Vander au chant et se terminant par un archi fabuleux solo de guitare, le second morceau nous emmena vers un jugement dernier inédit (K.A.) d'une cinquantaine de minutes sans aucun moment de relâche. Voix, chœurs et percus de Stella Vander,  d'Isabelle Feuillebois, d'Antoine Paganotti et Himiko Paganotti, batterie monstrueuse de Vander relayé par Antoine Paganotti, lignes rythmiques déjantées de la basse de Philippe Bussonet, solos hight speed de la guitare caressée par James Mac Gaw et claviers omniprésents mais dosés par Emmanuel Borghi avec une extrême justesse comme seuls les grands savent faire, se mêlent, s'enchaînent, se surpassent, virevoltent et surtout construisent un monde à l'architecture admirable bâtie selon des règles divines. Du miel, du nectar ! Boire MAGMA, c'est s'approprier la boisson des dieux. Et on l'a bu jusqu'à plus soif ce soir, mais chacun en redemandait encore se sentant à peine rassasié ! Encore !







Le Temple du Rock, ce Spirit bienfaiteur, était le lieu idéal pour cette communion physique et intellectuelle. Pas de barrière entre MAGMA et un public avide de sensations. Le temps d'une soirée alors que les dieux se déchaînaient au dehors en soufflant leur hargne,  le Spirit of 66 ne fut qu'énergie, tout fut virtuosité et bien que prévenu de cet électrochoc, plus d'un eût de la peine à revenir sur Terre, à quitter KOBAIA et longtemps, des âmes en peine traînèrent entre la scène et le bar, tentant de revivre ces instants magiques.







Set-List officielle : - ZESS - KA ANTERIA (création) - LIRIÏK NECRONOMICUS KANHT - NOUVEAU RAPPEL - NEW "ENCORE"

Frédéric Loridant
Octobre 2002
fred@photorock.com
Frédéric Loridant ©2002


english translate by Sonja WILLEMS

Even though the Spirit of 66 is far from an antique stadium where musical redemption takes place, it can take pride in having already welcomed MAGMA twice within its walls, these extraterrestrial messengers, leaded by Dark Vander, whose benign assignment consists of colouring the dark sides of music, sole antidote to mankind�s crimes.

Eight persons occupied the cosy stage of the Spirit of 66, with 200 spectators in front, only a few centimetres away from these Lords of French rock, all their muscles vibrating under these mighty and even belligerent uppercuts: this is the MAGMA shock therapy administered in heavy instead of homeopathic doses. Impossible to describe Magma�s music, you have to experience it. Moreover, these concerts are unique moments from which some try to escape by running hard and trying to keep themselves from losing their soul and convictions, but where most of all the majority of the audience, together with Vander and his team, go aboard MAGMA�s ship, this magnificent MEKAN�CK designed to explore KOBAIA, the visionary world. No time to rest, the songs leave us no respite, though they could be counted on one hand.

Opening the evening with a short composition of about 20 minutes, with Christian Vander at the microphone and ending with a super fabulous guitar solo, the second song takes us to a not yet issued last judgement (K.A.) of about 50 minutes without repose. Voices, choir and percussion by Stella Vander, Isabelle Feuillebois, Antoine Paganotti and Himiko Paganotti, monstrous drumming by Vander himself, relieved by Antoine Paganotti, outrageous rhythmic lines from Philippe Bussonet�s bass guitar, high speed guitar solos by James Mac Gaw and omnipresent but well measured keyboard sustenance by Emmanuel Borghi, playing with extreme accuracy like only the very great are able to, interlace, succeed, exceed and turn to create an admirable architectural construction, built in accordance with the divine rules. Real honey, simply nectar! To drink MAGMA is like appropriating the beverage of the god�s. And we did drink that night, till we couldn�t take it, but each one of us still asked for more, we were hardly saturated! We want more!

The Spirit, temple of rock, this benefactor, was the ideal spot for such a physical and intellectual communion. No barrier between MAGMA and a public eager for sensations. Just for one night, when the gods unchained themselves and blew their anger, the Spirit of 66 only existed of energy and virtuosity, and although warned for this electroshock many weren�t able to reach back to earth, to leave KOBAIA behind.

Set-List : - ZESS - KA ANTERIA (création) - LIRIÏK NECRONOMICUS KANHT - NOUVEAU RAPPEL - NEW "ENCORE"

Frédéric Loridant
Octobre 2002
info@photorock.com
Frédéric Loridant ©2002