retour à Photorock
Retour / Back


Les 15 ans de MARCEL et son ORCHESTRE

Majorettes - CARVING - SUPREMES DINDES - OAI STAR - MAP

les BLAIREAUX - TARAF DEKALE - TRYO - DIDIER SUPER - les BURNING HEADS et le COMTE du CUL


Le Zénith

Lille, le 10 novembre 2006

Photos après le texte - accès direct en cliquant

Un Zénith plein ! Plus de sept mille aficionados ! Une Mer du Nord pleine de couleurs sur laquelle MARCEL et son ORCHESTRE s'apprêtait à souffler la tempête pour leur 15ème anniversaire. Quinze ans qu'ils arpentent les planches déchaînant les passions, arrivant à transformer leurs fans en Deschiens heureux tout en leur ouvrant les yeux sur le monde qui les entoure. Et pour cet anniversaire, les MARCELS avaient fait les choses en grand les emmenant toutes voiles gonflées de Boulogne-sur-Mer à Dunkerque en n'oubliant pas le reste de la Gaule ; des majorettes du Boulonnais au COMTE du CUL de la cité de Jean-Bart en passant par l'Orléans, pas celui de Jeanne la pucelle mais des BURNING HEADS et le grand sud avec les SUPREMES DINDES, DIDIER SUPER l'émigré du Nord, OAI STAR, les TARAF DECALE et les chti-beurs décalés de MAP, les CARVING et BLAIREAUX Lillois, TRYO de je ne sais où. Un vrai tour de France digne de Pierre Bonte.

Comment narrer l'inénarrable ? Difficile en quelques lignes de résumer 6 heures ininterrompues de fête à MARCEL... Il fallait les vivre et les images ne donnent qu'une petite idée de ce qui s'est passé. Blablater sur la fête à Ségolène et Pierre qui se passait au même moment dans la salle d'à côté aurait été plus facile. D'ailleurs, les canards locaux en ont profité à pleine page le lendemain se contentant pour la fête à MARCEL de quelques lignes et d'un photo quelconque. Et oui, retranscrire la liesse d'une jeunesse tout en couleur relève du défi. Allez je m'y colle mais à défaut de narration, je plonge par facilité dans la légende narrative d'images...
Les majorettes ont donné le ton. Elles n'ont pas eu peur d'emballer les coeurs et faire frémir les marceliens avec les mini jupes et les belles cuisses et les marceliennes avec de beaux jeunes hommes en tenue sur moulante ; on se tassait à leur pied... Face à la marée humaine qui s'amassait au pied de la scène, les CARVING ouvraient le bal. Tout en noir avec un black sauvage comme chanteur, ils frappèrent fort déclenchant des bourrasques, signes d'une tempête proche. Elles m'empêchèrent pas les SUPREMES DINDES de venir frotter leurs plumes à la multitude, osant même pour l'une d'entre elles, la dinde Jacqueline, à plonger dans la foule tumultueuse. Plus d'un a du jouer à Alerte à Malibu en s'agrippant à ses plumes pour lui permettre de la tête hors de l'eau et de regagner la scène toute échevelée. Chaud devant ! Les poulettes de la Drôme en ont, ce ne sont pas des chapons de la Bresse, elles ne picorent pas, elles mordent ! Les OAI STAR prirent la relève et tentèrent de réitérer leur exploit marseillais ; faire danser la sardine qui bloquait le Vieux Port. Et leur ragga balletti core eût l'effet escompté bien que des sardines, il n'y en avait point. Néanmoins, autant serrés qu'elles dans leur boîte, les marceliennes et les marceliens jouèrent largement le jeu se laissant emporter par les vagues qui n'étaient pas d'huile... Quand la mer monte... je danse, je danse, Quand elle descend, j'dance aussi. Après divers interlude sans train, les zhéros du jour introduits par un quatuor à vent qui déchaîna les premiers chants populaires, MARCEL et son ORCHESTRE apparaissaient enfin dans la brume et les premiers accords déchaînèrent une tempête de plus de 2 heures qui marquera longtemps les esprits de ceux qui étaient dans la tourmente sonique et multicolore. C'était l'anniversaire des MARCELS mais ce sont eux qui filaient les cadeaux : (dans le désordre) des MAP en képis tentant de faire cesser le bordel, des BLAIREAUX aidant Pépé, Mémé, un 13/62 méfie te pour les OAI STAR, de la fantaisie pour le COMTE du CUL une dose de Skakaline pure TARAF DECALE, une pantoufle pour DIDIER SUPER, des Neurones à Crête pour les BURNING HEADS, le statut de Femmes Mûres pour les DINDES, une pompafrik pour TRYO et d'autres que j'ai oublier... Tout cela pour terminer pile à l'heure prévue (bravo l'organisation, du jamais vu), cette mégateuf par un Mégafun à une quinzaine sur scène! Dans la foule, les perruques étaient tombées, rimmel et rouge à lèvre avaient coulé, les robes et les collants s'étaient défraîchis mais les yeux brillaient toujours et le I Love Bouli était toujours inscrit à la naissance de la vallée merveilleuse d'une marcelienne enragée.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Ambiance (31 photos)

La fête à MARCEL La fête à MARCEL La fête à MARCEL La fête à MARCEL La fête à MARCEL

CARVING (20 photos)

CARVING CARVING CARVING CARVING CARVING

SUPREMES DINDES (31 photos)

SUPREMES DINDES SUPREMES DINDES SUPREMES DINDES SUPREMES DINDES SUPREMES DINDES

OAI STAR (25 photos)

OAI STAR OAI STAR OAI STAR OAI STAR OAI STAR

MARCEL et son ORCHESTRE's birthday et toute la clique (51 photos)

MARCEL et son ORCHESTRE's birthday MARCEL et son ORCHESTRE's birthday MARCEL et son ORCHESTRE's birthday MARCEL et son ORCHESTRE's birthday MARCEL et son ORCHESTRE's birthday

Frédéric Loridant / Photorock - novembre 2006

Mél / Mail : f.loridant@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur !
Préférez un navigateur libre comme Firefox / Mozilla - Opera - Camino (for Mac) ou un autre (Galeon, Epiphany, Amaya, Dillo...)

Be free with Linux

Valid HTML 4.01 Transitional