MISANTHROPE

le Nautilys, Comines
le 29 novembre 2003


Une heure de bagnole sous la flotte et j'arrive pile poil à minuit pour la fin du set de MISANTHROPE qui clôturait un festival organisé par l'assos SpeedKill. Ce groupe mythique du heavy métal extrême français qui a fait très fort sur la scène internationale chatouillant même DIMMU BORGIR ou CRADLE of FILTH sur son propre terrain, est une lourde locomotive bien rodée avec des gratteux s'éclatant dans tous les sens et une bête de scène se frottant sans vergogne avec ses fans. MISANTHROPE ne fait absolument pas dans la dentelle, ni dans le chewing gum , c'est lourd, puissant, démoniaque et le groupe se complait dans des ambiances sombres, bleutées propices aux développement des forces du métal réveillant les démons du death, doom ou autre genre brutal. Les métalleux étaient aux anges ou aux diables, secouaient leur tignasse dans tous les sens grâce à leurs muscles du cou surdimensionnés ou dressaient vers le ciel des doigts tendus. Quel plaisir de se jeter dans la mêlée pour tenter d'immortaliser ces intenses moments de communion spirituelle entre MISANTHROPE et ses fans. S.A.S. D'Argilère et ses démons l'ont bien compris, à maintes reprises, il vociféra "vous étes fantastiques, vous étes fantastiques.......". Pour sûr, les MISANTHROPE ne sont pas misanthropes... sauf peut_être le batteur réfugié au fond de la scène et ne communiquant avec le monde qu'à coups de double grosse caisse !

cliquer sur l'image - click on the pic














Fred Loridant
novembre 2003

Fred Loridant ©2003